États-Unis

16 septembre 2020 13:53; Act: 16.09.2020 14:09 Print

L'ouragan Sally a touché terre dans le sud-​​est

Des vents violents ont frappé le sol américain mercredi. Des crues importantes pourraient toucher le pays.

storybild

Des crues catastrophiques pourraient toucher les États-Unis. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L’ouragan Sally, qui menace de provoquer des crues potentiellement catastrophiques, a touché terre dans le Sud-Est des États-Unis, selon le dernier bulletin publié mercredi par le Centre national des ouragans (NHC). Renforcé en catégorie 2, sur une échelle qui en compte 5, Sally a atterri dans la localité de Gulf Shores, dans l’État d’Alabama, accompagné de vents soufflant jusqu’à 165 km/h.

Des inondations potentiellement mortelles historiques sont probables le long de portions de la côté nord du Golfe" du Mexique, a averti cet organisme dont le siège est à Miami, en Floride. Des précipitations pouvant atteindre 500 millimètres dans certaines zones, a précisé le NHC. Le président Donald Trump a invité les habitants de l'Alabama, ainsi que des États de Louisiane et du Mississippi, à la plus grande prudence face à cet épisode climatique «extrêmement dangereux».

«Faites des préparatifs»

Les services météorologiques et les autorités continuaient d'appeler la population à se préparer au pire. Environ 75 000 foyers dans l'Alabama et en Floride étaient déjà privés d'électricité, mardi soir, selon la chaîne de télévision Weather Channel, tandis que des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montraient des zones qui commençaient à être inondées.

«Faites des préparatifs. Sécurisez vos biens. Surveillez les bulletins météo, ayez un kit anti-ouragan de prêt et des provisions pour trois ou quatre jours», a ainsi conseillé Andrew Gilich, le maire de la ville côtière de Biloxi, dans l’État du Mississippi.

En Louisiane, La Nouvelle-Orléans, encore traumatisée par le passage dévastateur de l'ouragan Katrina il y a 15 ans, fait aussi partie des zones à risque. «Soyez malins et faites attention», a exhorté le gouverneur John Bel Edwards. Son État n'a pas encore effacé les dégâts causés par l'ouragan Laura de catégorie 4, qui, avec des pointes à près de 240 km/h, avait coûté la vie à au moins dix personnes, et quatre au Texas voisin, il y a seulement deux semaines.

(L'essentiel/afp)