États-Unis/Corée du Nord

18 février 2019 07:08; Act: 18.02.2019 12:43 Print

La Corée du Nord se trouve à «un tournant»

À une semaine du deuxième sommet Kim-Trump, les médias nord-coréens estiment que le pays se trouve dans un «moment décisif».

storybild

La Corée du Nord se prépare à un nouveau sommet avec les États-Unis. (photo: AFP/Ed Jones)

Sur ce sujet
Une faute?

La Corée du Nord est face à «un tournant considérable et historique», estiment lundi ses médias d’État, à une semaine du second sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump. Cette rencontre, qui fera suite à celle de juin à Singapour, est prévue à Hanoï, les 27 et 28 février.

Lors du premier sommet, les deux hommes avaient signé une déclaration très vague en faveur de «la dénucléarisation de la péninsule coréenne». Aucun progrès n'a été réalisé depuis, les deux parties n'étant pas d'accord sur le sens exact de cet engagement. Et une des interrogations est de savoir si les Américains pourraient proposer une levée de certaines sanctions pesant sur le Nord en échange de mesures concrètes vers la dénucléarisation.

«Il est temps pour nous de faire nos lacets et de courir vite, avec à l'esprit l'objectif le plus élevé au moment où nous nous présentons face à ce moment décisif», peut-on lire dans un éditorial du journal «Rodong Sinmun». «Notre pays est face à un tournant considérable et historique», a-t-il ajouté, sans cependant mentionner spécifiquement le sommet de Hanoï.

Efforts

Donald Trump a une nouvelle fois vanté vendredi le potentiel économique «énorme» de la Corée du Nord et du «président Kim», en ajoutant «avoir hâte» de rencontrer le dirigeant nord-coréen: «J'ai une très bonne relation avec Kim Jong-un. J'ai fait le boulot».

L'éditorial du «Rodong Sinmun» appelle également les Nord-Coréens à consentir aux plus grands efforts pour doper l'économie du pays. La Corée du Nord, assure le journal, est «une Nation socialiste forte» et le patriotisme commence sur le lieu de travail, encourage le journal. «Chaque produit doit être fabriqué pour faire briller notre pays».

Le nord de la péninsule, qui recèle la majorité de ses ressources minières, était jadis beaucoup plus riche que le Sud. Mais des années de mauvaise gestion l'ont appauvri. En 2017, le Conseil de sécurité des Nations unies a interdit aux États membres de l'ONU d'importer des biens nord-coréens, dans le but de priver le régime de Pyongyang de devises et de le contraindre à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique interdits.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.