Selon les États-Unis

20 novembre 2017 20:14; Act: 20.11.2017 20:22 Print

La Corée du Nord, «État qui soutient le terrorisme»

Les États-Unis ont inscrit lundi la Corée du Nord sur leur liste noire des «États soutenant le terrorisme», une mise au ban symbolique bientôt accompagnée de nouvelles sanctions.

storybild

La Corée du Nord avait déjà figuré sur la liste noire de 1988 à 2008. (photo: AFP)

Sur ce sujet

«Aujourd'hui, les États-Unis désignent la Corée du Nord comme État soutenant le terrorisme», a annoncé Donald Trump à Washington. «En plus de menacer le monde de dévastation nucléaire, la Corée du Nord a soutenu de manière répétée des actes de terrorisme international, dont des assassinats en territoire étranger», a ajouté le président américain, qui avait promis de trancher cette question après son récent voyage en Asie au cours duquel il a poussé sa «campagne de pression maximale» pour isoler encore davantage le pays reclus.

Interrogé par l'AFP sur les «assassinats» qui ont fondé juridiquement le choix de l'administration, un responsable du département d’État a refusé de les détailler, évoquant des documents «classifiés». Le régime de Kim Jong-Un rejoint les autres ennemis des États-Unis inscrits sur cette liste noire: l'Iran et la Syrie, deux des autres principales bêtes noires de Washington, et le Soudan, qui rentre toutefois progressivement dans les bonnes grâces américaines.

La Corée du Nord y avait déjà figuré de 1988 à 2008, pour son implication présumée dans l'attentat à la bombe contre un avion sud-coréen qui avait fait 115 morts en 1987.

(L'essentiel/AFP)