Crise migratoire

26 août 2018 10:19; Act: 27.08.2018 14:38 Print

La crise au Venezuela a atteint le Pérou

Alors que de nombreux vénézuéliens fuient leur pays à destination notamment du Pérou, ce pays a durci les conditions d'entrée sur son territoire.

storybild

Des milliers de Vénézuéliens cherchent par tous les moyens à quitter leur pays, en proie à une crise économique majeure. (photo: AFP/Cris Bouroncle)

Sur ce sujet

Le Pérou a durci samedi pour les très nombreux Vénézuéliens qui quittent leur pays les conditions d'accès à son territoire en exigeant la présentation d'un passeport, tout en permettant à ceux qui en sont dépourvus d'y entrer après avoir demandé le statut de réfugié. Jusqu'ici, pour pénétrer au Pérou, attractif en raison du dynamisme de son économie, seule une carte d'identité suffisait aux Vénézuéliens, qui continuent de fuir par milliers, plongeant l'Amérique latine dans une crise migratoire majeure.

La présentation obligatoire du passeport est entrée en vigueur samedi. Obtenir ce titre au Venezuela est devenu un parcours du combattant en raison de la crise économique et des pénuries, qui affectent aussi le papier servant à imprimer les documents officiels. Dans la soirée, les autorités annonçaient un léger assouplissement de ces règles, en autorisant l'entrée sur présentation d'une carte d'identité aux femmes enceintes, aux personnes de plus de 70 ans et aux enfants venant rejoindre leurs parents.

Des bus gratuits

Au poste-frontière de Tumbes entre le Pérou et l'Équateur, pays de transit pour ces migrants, des centaines de Vénézuéliens sans passeport ont été autorisés à passer samedi, à condition néanmoins qu'ils déposent une demande de statut de réfugié. Une démarche qui leur permet de rester légalement au Pérou pendant que celui-ci leur cherche une solution définitive.

Le dirigeant chaviste historique et président de l'Assemblée constituante au Venezuela, Diosdado Cabello, a qualifié samedi les images sur lesquelles on peut voir des migrants en fuite de «campagne» contre le gouvernement socialiste de son pays. «La droite est très douée pour orchestrer des campagnes dans le monde» entier, a ajouté le numéro deux du régime. Nombre de ces migrants avaient pu gagner la frontière péruvienne vendredi grâce à des cars mis gratuitement à leur disposition par l'Équateur, voie de passage pour les Vénézuéliens cherchant à se rendre au Pérou, au Chili ou en Argentine. Ces personnes venaient de traverser la Colombie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Que vont devenir le 26.08.2018 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais que vous devenir tous ces pauvres réfugiés que les pays voisins refusent déjà à cause des violences racistes de leur peuple ???

  • Rigoberta Menchu le 26.08.2018 10:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette crise migratoire aurait pu être évitée c'est sûr, maintenant voilà des millions de migrants sur les routes !

  • Sans arrêt le 26.08.2018 10:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est migrants c'est sans arrêt maintenant, pourquoi ne pas les aider chez eux? Les autres, Chili et Argentine, ne pourront pas non plus accueillir tous ces gens!

Les derniers commentaires

  • Margharita Pourri le 26.08.2018 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D'accord avec Gordo !

  • Roboberta Menchu le 26.08.2018 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis d'accord avec Rigoberta et avec Gordo.

  • Angela51 le 26.08.2018 17:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis d'accord avec Angelo car parfois les populistes ont vraiment la meilleure solution !

  • Angelo51 le 26.08.2018 15:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela signifie simplement qu'au niveau mondial les populations des pays bien gérés en ont marre de payer les pots cassés de la faillite des autres. Cela vaut essentiellement pour l'Europe qui compte bien sombrer corps et biens pour sauver l'Afrique. Sauf si on laisse la parole aux peuples comme en Italie.

  • petitevoix le 26.08.2018 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais pas que le Peru ils sont parties au Mexique pour traverser la frontière américaine Depuis que la Colombie a fait la paix avec le Farc Le Mexique est inondé de sud-américains et centres américains car la frontière du sud est ouverte . Pourquoi les Perouviens ne souhaite plus aider leurs propre voisins ?

    • Zekk le 26.08.2018 17:41 Report dénoncer ce commentaire

      Allez le leur demander!