États-Unis

21 août 2018 06:53; Act: 21.08.2018 11:00 Print

La détresse d'un père modèle sonnait trop faux

Un Américain de 33 ans risque la peine de mort pour avoir tué sa femme enceinte et leurs fillettes âgées de 3 et 4 ans. Face aux caméras, il s'était montré peu convaincant.

storybild

Pour des raisons encore inconnues, Chris Watts a tué sa femme enceinte et leurs deux filles de 3 et 4 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

L'État du Colorado est secoué par un sordide drame familial survenu la semaine dernière à Frederick. Chris Watts, 33 ans, a tué son épouse Shanann, enceinte de quinze semaines, et leurs deux fillettes de 3 et 4 ans. Le procureur en charge de l'affaire envisagerait de réclamer la peine de mort, une sentence rare dans le Colorado.

Au mois de juin, Shanann avait posté sur Facebook une vidéo la montrant accueillir son mari à la maison avec un tee-shirt «Oups, on l'a encore fait» et un test de grossesse positif. Visiblement tout heureux, Chris s'était exclamé: «C'est génial. Il faut croire que quand on le veut, cela arrive».

Mercredi dernier, le trentenaire se tenait les bras croisés devant chez lui, face aux caméras des chaînes de télévision locale. Il assurait alors n'avoir aucune nouvelle de sa femme et de ses deux filles, Bella et Celeste, et réclamait leur retour au foyer. «Je veux juste qu'elles reviennent. Elles ne sont peut-être pas en sécurité, c'est ça qui me rend fou. Si elles ne le sont pas, il faut que cela cesse, quelqu'un doit parler», avait-il déclaré. Quelques heures après cette intervention télévisée, Chris Watts était interpellé pour le meurtre de son épouse et de ses deux filles.

Les amis du couple sont écœurés et ne peuvent s'empêcher de culpabiliser, rapporte ABC News. Avec le recul, ils estiment que le comportement de Chris aurait dû les alerter. Nick Thayer, qui a accueilli le trentenaire chez lui au moment de la disparition de sa famille, évoque notamment cette fameuse vidéo postée par Shanaan sur Facebook.

«Elle sourit et le serre dans ses bras, mais lui, on ne peut pas dire qu'il soit submergé de bonheur», analyse-t-il. Hébergé par ses amis après la disparition de ses proches, Chris n'a pas semblé particulièrement bouleversé: «Il n'a pas pleuré une seule fois, cela aurait dû nous alerter», déplore Nick Thayer. Il ajoute: «Nous nous sentons stupides de l'avoir laissé passer la nuit dans la même maison que notre fille».

La police reste très discrète sur l'avancée de l'enquête. On ignore quand les meurtres ont eu lieu, quel est le mobile du tueur et ce qui a mené les autorités sur la piste du père de famille. Il semblerait toutefois que son attitude trop détachée lors de son apparition à la télévision ait contribué à le faire tomber. Selon le Huffington Post, une amie de la jeune mère a raconté qu'elle suspectait son époux de la tromper.

Jeudi, les enquêteurs ont retrouvé le corps de Shanaan dans une tombe improvisée sur le site d'Anadarko Petroleum, entreprise de pétrole et de gaz qui employait le trentenaire. Les restes des fillettes ont ensuite été découverts dans une citerne. L'Américain, qui serait passé aux aveux lors de son interrogatoire, doit être formellement inculpé ce lundi.

(L'essentiel/joc)