Aux États-Unis

17 avril 2019 21:27; Act: 18.04.2019 10:39 Print

La femme qui a hanté les écoles retrouvée morte

Les élèves de Denver peuvent enfin souffler. La jeune suspectée de préparer une tuerie, 20 ans après la fusillade de Columbine, a été découverte sans vie, mercredi.

storybild

Le FBI a confirmé avoir trouvé la femme de 18 ans, «décédée des suites d'une blessure due à un coup de feu apparemment tiré par elle-même». (photo: AFP/ho)

Sur ce sujet
Une faute?

Une jeune femme qui était recherchée dans l’État américain du Colorado pour avoir proféré des «menaces» à quelques jours de la commémoration de la fusillade de Columbine a été retrouvée morte, ont annoncé les autorités mercredi. La police fédérale (FBI) a confirmé avoir trouvé Sol Pais, 18 ans, «décédée des suites d'une blessure due à un coup de feu apparemment tiré par elle-même», a déclaré lors d'une conférence de presse Jeff Shrader, le shérif du comté de Jefferson dans la banlieue de Denver.

Les enquêteurs sont actuellement «en train d'examiner le lieu où son corps a été retrouvé pour déterminer tous les facteurs qui pourraient conduire à cette conclusion», a-t-il dit. «Je ne crois que (le FBI) était en train de la poursuivre au moment où elle a été trouvée», a-t-il précisé. La jeune femme s'était rendue lundi depuis la Floride jusque dans le Colorado, où elle s'était procuré une arme.

«La population n'est plus en danger»

«La population n'est plus en danger», avait tweeté plus tôt le shérif. Peu avant, le FBI avait confirmé sur Twitter que des «recherches» étaient menées dans la zone du Mont Evans, à l'ouest de Denver. La jeune femme avait «exprimé une fascination vis-à-vis de Columbine» -fusillade perpétrée par deux élèves dans un lycée qui a fait treize morts - et avait fait «des commentaires préoccupants par le passé», avait affirmé mardi le FBI.

La traque a été lancée alors que les États-Unis se préparaient à célébrer l'anniversaire de la tuerie au lycée Columbine, situé dans la banlieue de Denver. Un événement qui avait profondément choqué les Américains. Le 20 avril 1999, deux élèves de l'établissement, âgés de 17 et 18 ans et lourdement armés, avaient abattu en quelques minutes douze camarades et un professeur avant de se suicider dans la bibliothèque. Le bilan aurait été pire encore s'ils avaient réussi à faire détoner leurs bombes artisanales.

(L'essentiel/afp)