Aux États-Unis

16 mai 2019 09:28; Act: 16.05.2019 14:21 Print

Un tueur en série s'invite à la fête foraine

Un employé d'une foire itinérante a tué trois jeunes femmes en 18 jours, l'hiver dernier sur la côte est des États-Unis. Pour chaque meurtre, il a une excuse improbable.

Sur ce sujet
Une faute?

Un Américain de 23 ans a avoué avoir tué deux femmes et une adolescente dans un laps de temps de 18 jours. Elizabeth Vanmeter (21 ans), Athina Hopson (25 ans) et Joslyn Alsup (17 ans) sont toutes tombées sous les balles de James Wright, qui travaillait dans une fête foraine itinérante. Le jeune homme a expliqué aux autorités que les trois victimes avaient été abattues «accidentellement». Mais «en se basant sur les informations que nous avons, nous trouvons cela dur à croire», a déclaré le shérif du comté de Washington lors d'une conférence de presse, lundi.

Selon les enquêteurs, James Wright a rencontré les trois jeunes femmes grâce à son travail de sous-traitant pour la James H. Drew Exposition, une fête foraine qui sillonne la côte est des États-Unis. On ignore pour l'instant comment il s'y est pris pour attirer ses victimes chez lui à Mendota (Virginie), mais c'est là qu'il a tué au moins deux des trois jeunes femmes. Le corps de la victime la plus âgée n'a pas encore été retrouvé. La police et le FBI sont en train de passer en revue tous les endroits où la fête foraine s'est arrêtée afin de s'assurer que Wright n'ait pas fait d'autres victimes sur son passage.

Des explications farfelues

Pour chacun des trois décès, le suspect a fourni une explication aux enquêteurs. Il a déclaré avoir accidentellement abattu Elizabeth Vanmeter lors d'une dispute, le 28 février dernier. Le corps de la jeune femme de 21 ans a été retrouvé dans la propriété de l'Américain, enterré dans une tombe improvisée.

Le 9 mars, le jeune homme a tiré sur Joslyn Alsup, la fille d'un autre employé de la fête foraine. James Wright a assuré aux autorités avoir confondu l'adolescente de 17 ans avec un animal dans la forêt. Son cadavre a été découvert sous un tas de bois, chez le suspect.

Huit jours plus tard, l'individu a «accidentellement trébuché» et tiré deux balles dans la tête d'Athina Hopson. Il a expliqué qu'il était ensuite en train d'emmener le corps de la victime à l'hôpital quand il est tombé de son coffre et a roulé en bas d'un talus. Le suspect s'est finalement débarrassé du cadavre dans une rivière. Il n'a, pour l'heure, pas été retrouvé.

Le procureur du comté de Washington a expliqué lundi que l'enquête n'en était qu'à ses débuts, mais que la peine de mort était «absolument envisageable».

(L'essentiel/joc)