Jihadistes en Irak

03 juin 2019 08:07; Act: 03.06.2019 11:07 Print

La France doit interdire cet «assassinat légal»

La condamnation à mort de plusieurs Français en Irak, accusés d'appartenance à Daech, ne doit pas être autorisée, indiquent des avocats dans une tribune lundi.

storybild

En prenant le risque de faire condamner à mort certains de ses ressortissants, la France s'expose à un «immense déshonneur». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En prenant le risque de faire condamner à mort certains de ses ressortissants, la France s'expose à un «immense déshonneur» qui pourrait laisser «une tâche indélébile» sur le mandat d'Emmanuel Macron, dénoncent lundi plus de quarante avocats.

Au lendemain de nouvelles condamnations à mort à Bagdad après «des procès expéditifs dont nous savons qu'ils méconnaissent gravement les droits de la défense», ces avocats estiment dans une tribune à Franceinfo.fr que «l'exécution de ces peines ou même autoriser leur prononcé (...) reviendrait à répondre à la barbarie par une peine que nous prohibons catégoriquement».

Éviter qu'ils soient pendus

«On a pris un risque historique qui, s'il se réalisait, laisserait une tache indélébile sur le mandat d'Emmanuel Macron, d'avoir ainsi rendu possible un assassinat légal aujourd'hui banni par la majorité des pays de la planète, à l'exception notamment de l'Arabie saoudite, de l'Irak, de la Chine, des États-Unis», ajoutent les signataires, dont le président d'honneur de la ligue des droits de l'homme, Henri Leclerc.

Dimanche, deux nouveaux Français ont été condamnés à mort à Bagdad, portant à neuf le nombre de ressortissants à écoper de cette peine en Irak pour appartenance au groupe jihadiste État islamique (EI). Interpellé à plusieurs reprises sur ces condamnations, le gouvernement français a expliqué respecter la volonté de l'Irak de juger les jihadistes là où ils ont commis des exactions, tout en indiquant intervenir «au plus haut niveau» pour éviter qu'ils ne soient pendus.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Redbull 57 le 03.06.2019 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc, d’après eux... Un étranger commettant des crimes dans un pays ne doit pas répondre de ses actes dans le-dit pays et être jugé d’après les lois de celui-ci... Dans beaucoup d’autres cas si la France faisait pression pour x raison on parlerait « d’ingérence » mais bon... Il y a des gens qui ne sont pas à une contradiction près...

  • pendaison le 03.06.2019 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    On réfute l'Etat de Droit Irakien. Leur justice vaut-elle donc moins qu'une autre ? Un pays qui pratique la peine de mort est-il un pays sauvage ? Certains ne manquent pas de scrupule.

  • lemessin le 03.06.2019 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    ils jouent , ils perdent, qu'ils assument ! ...ce sont des terroristes comme le FLN en son temps. La France est dans un état de guerre avec le terrorisme donc "Vae victis" . L'irak est un état souverain donc respectons les autres si nous vous que l'on nous respecte.

Les derniers commentaires

  • omi66 le 03.06.2019 19:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas la légion d’honneur

  • Mort de rire le 03.06.2019 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On devrait faire un referumdums pour remettre la peine de mort en France. Sa ferait réfléchir certains.

  • Terminator le 03.06.2019 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont en guerre contre la France, donc ce sont des ennemis, qu'ils soient exécutés et point.

  • pffff le 03.06.2019 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Surtout qu’ils restent là bas point barre

  • Gerogette le 03.06.2019 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Faites un référendum en France pour voir ce que pensent les gens!