Proche Orient

22 juin 2019 20:55; Act: 22.06.2019 20:57 Print

La Palestine rejette le plan de paix américain

Les autorités palestiniennes ont estimé que la paix commencerait avec l'arrêt du vol des terres leur appartenant.

storybild

Des femmes brandissent des banderoles disant: "la Palestine n'est pas à vendre".

Sur ce sujet
Une faute?

Les Etats-Unis ont rendu public, samedi, le volet économique de leur plan de paix pour le Proche-Orient, qui doit être présenté la semaine prochaine à Bahreïn - en l'absence des Palestiniens - et vise à lever plus de 50 milliards de dollars en une décennie. Les Palestiniens ont aussitôt rejeté ce plan économique, estimant que Washington devait d'abord œuvrer à mettre fin au «vol par Israël» des terres palestiniennes.

Donnant pour la première fois des détails sur ce plan promis de longue date, l'administration de Donald Trump a précisé vouloir attirer d'énormes investissements internationaux au profit des Palestiniens et améliorer les infrastructures et la gouvernance en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

La conférence de mardi et mercredi à Manama, emmenée par le gendre et conseiller du président américain Jared Kushner, sera l'occasion de présenter cette initiative, qui inclura plus tard un volet politique selon des responsables. Mais l'Autorité palestinienne boycotte cet atelier intitulé «De la paix à la prospérité», estimant que l'administration Trump, qui affiche son plein soutien à Israël, cherche à acheter les Palestiniens et à les priver d'un Etat indépendant.

(L'essentiel/nxp/afp)