L'évolution dans le monde

23 mars 2020 19:47; Act: 05.08.2020 20:39 Print

L'Allemagne place la région d'Anvers en zone à risques

L'épidémie du coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 18,3 millions de cas ont été recensés depuis décembre dans 196 pays et territoires. Plus de 700 000 personnes sont mortes, majoritairement en Europe. Mais au moins 10 707 500 patients sont considérés comme guéris.

• Le Luxembourg compte 6 864 cas confirmés de coronavirus et 118 décès.

• Les États-Unis sont le pays le plus touché du monde depuis le 11 avril, avec notamment plus de 153 000 morts.

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


Mercredi 5 août

20h35 L'Allemagne place la région d'Anvers en zone à risques

L'Allemagne a classé mercredi la province belge d'Anvers, particulièrement touchée par le Covid-19, comme zone à risque. En Belgique, «le nombre de nouveaux cas et de décès est à nouveau à la hausse depuis fin juillet, en particulier dans la province d'Anvers, raison pour laquelle l'Institut sanitaire Robert Koch a déclaré cette zone à risque», explique le ministère sur son site, précisant qu'il «en résulte une quarantaine obligatoire en Allemagne, qui peut être évitée par un test au Covid-19 négatif».

20h20 L’OMS rappelle aux jeunes leurs responsabilités

L’OMS a rappelé que le Covid-19 était au départ perçu comme une maladie d’adultes, notamment âgés ou avec certains problèmes de santé. «Les personnes âgées ont fait très attention à se protéger» mais «à mesure que les jeunes réintègrent la société, il est clair qu'(ils) peuvent agir comme mode de transmission», a souligné le directeur des urgences sanitaires de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Michael Ryan.

Des flambées de contaminations ont été observées dans des pays européens où, en cette période de vacances estivales, les jeunes gens ont retrouvé le chemin des bars, des discothèques, des fêtes en plein air et soirées sur les plages.

«Les jeunes ont une énorme opportunité de réduire la transmission par leurs comportements», a affirmé M. Ryan. «Ils doivent également prendre en compte le fait qu’ils ont également une responsabilité à cet égard», a insisté l’épidémiologiste irlandais.

18h Les Canaries assurent les touristes

Hébergement de quarantaine, soins, rapatriement: les autorités de l'archipel espagnol des Canaries ont annoncé mercredi qu'elles avaient souscrit une assurance pour les frais des touristes qui seraient diagnostiqués positifs au coronavirus pendant leur séjour. Les îles deviennent «la première région espagnole dans laquelle les touristes, espagnols comme étrangers, auront l'assurance d'une couverture» de leurs dépenses liées au Covid-19, a annoncé le Conseil du tourisme des Canaries dans un communiqué.

17h40 Le masque obligatoire à Nancy samedi

Le port du masque dans certains secteurs des centres-villes historique et commercial de Nancy sera obligatoire à compter de samedi compte tenu de l'augmentation du taux d'incidence du Covid-19 sur le territoire de la métropole du Grand Nancy, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture de Meurthe-et-Moselle. «Le préfet du département, Eric Freysselinard, prendra son arrêté dans les heures qui viennent», a-t-on précisé de même source. L'obligation pèsera sur les piétons de 11 ans et plus, tous les jours de la semaine, entre 11h et 2h.

14h55 Tunis impose le port obligatoire du masque

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé mercredi l'obligation de porter un masque sanitaire dans tous les espaces publics, sous peine de sanctions, afin de limiter la propagation de la pandémie de Covid-19.

«Mettre les moyens de protection et surtout les masques est obligatoire», a déclaré aux journalistes le ministre de la Santé Mohamed Habib Kchaou. Cette mesure s'applique à tous les espaces publics, fermés et en plein air, sur l'ensemble du territoire, a précisé le ministère de la Santé à l'AFP. Des sanctions seront imposées aux contrevenants. La nature de ces sanctions sera décidée jeudi lors d'un conseil ministériel.

14h15 Un tiers des Afghans infectés selon une étude

Près d'un tiers de la population afghane, soit 10 millions de personnes, a été infectée par le nouveau coronavirus, estime une étude du ministère de la Santé publiée mercredi. L’étude se fonde sur des tests sérologiques, qui mesurent la présence d'anticorps au virus, effectués sur un échantillon de 9 500 personnes à travers le pays, avec le soutien technique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a expliqué le ministre de la Santé Ahmad Jawad Osmani pendant une conférence de presse.

L'étude conclut qu'environ 31,5% la population a été contaminée, avec le plus haut taux d'infection à Kaboul (la moitié de ses 5 millions d'habitants). Mais le pays, aux capacités de dépistage très limitées, n'a officiellement décompté que 36 000 cas positifs et plus de 1 200 décès. «Une deuxième vague d'infection frappe partout dans le monde et nous ne pouvons pas être une exception. Nous utiliserons les résultats de cette étude pour mieux nous préparer à une possible deuxième vague», a déclaré M. Osmani.

La pandémie a commencé à se propager en Afghanistan lorsque des migrants contaminés sont revenus de l'Iran voisin, le pays le plus touché de la région. Le gouvernement a tenté de limiter la propagation du Covid-19, avec des mesures de confinement, mais celles-ci ont été très peu respectées en raison notamment de l'extrême pauvreté qui frappe la grande majorité des Afghans.

10h57 Les soignants frappés de plein fouet en Afrique du Sud

Quelque 24 000 membres du personnel de santé en Afrique du Sud ont été infectés par le nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie en mars et 181 en sont morts, a annoncé mercredi le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkwize. Ce chiffre de 24 000 personnes touchées représente environ 5% du nombre total de cas de Covid-19 en Afrique du Sud, a précisé le ministre lors d'une conférence de presse.

Avec 521 318 cas confirmés, dont plus de 8 000 morts, l'Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent africain. À elle seule, elle a enregistré plus de la moitié des cas de nouveau coronavirus en Afrique. C'est aussi le cinquième pays au monde le plus touché par la pandémie en termes de cas confirmés, mais le nombre officiel de décès est largement sous-estimé ont prévenu des experts. Entre 40 000 et 50 000 personnes pourraient mourir du Covid-19 d'ici la fin de l'année dans le pays, selon des projections officielles.

9h12 La barre des 700 000 décès franchie

La pandémie de nouveau coronavirus a tué plus de 700 000 personnes dans le monde depuis sa découverte en Chine en décembre, selon un comptage réalisé par l’AFP, à partir de sources officielles, mercredi, à 8h55.

Au total, ont été recensés dans le monde 700 489 décès sur 18 547 833 cas déclarés (10 889 745 personnes sont considérées guéries). L’Europe reste la région la plus touchée avec 211 365 morts.

Près de la moitié des décès mondiaux ont été enregistrés dans les quatre pays les plus touchés: les États-Unis (156 806), le Brésil (95 819), le Mexique (48 869) et le Royaume-Uni (46 299). Le nombre de morts dus au Covid-19 a doublé depuis le 26 mai et 100 000 décès supplémentaires ont été détectés depuis un peu moins de trois semaines.

8h30 24 000 soignants infectés en Afrique du Sud

Quelque 24 000 membres du personnel de santé, en Afrique du Sud, ont été infectés par le nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie en mars et 181 en sont morts, a annoncé mercredi le ministre sud-africain de la Santé, Zweli Mkwize. Ce chiffre de 24 000 personnes touchées représente environ 5% du nombre total de cas de Covid-19 en Afrique du Sud, a précisé le ministre lors d'une conférence de presse.

Avec 521 318 cas confirmés, dont plus de 8 000 morts, l'Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent africain. À elle seule, elle a enregistré plus de la moitié des cas de nouveau coronavirus en Afrique.

7h Le masque obligatoire gagne du terrain en Europe

L'usage obligatoire du masque gagne rapidement du terrain dans les villes d'Europe face au coronavirus, notamment en France, menacée d'une reprise incontrôlée de l'épidémie, alors que le monde s'approche de la barre des 700 000 morts. Dès mercredi, le masque sera obligatoire même à l'extérieur dans les zones les plus fréquentées de Toulouse, dans le sud-ouest de la France.

Il en sera très prochainement de même à Paris et dans d'autres villes, ont annoncé les autorités. Une mesure similaire entre en vigueur, mercredi, dans le célèbre Quartier Rouge d'Amsterdam et dans les quartiers commerçants de Rotterdam. Le virus a tué plus de 211 000 personnes sur le seul continent européen selon un bilan réalisé mardi par l'AFP, sur un total de 694 805 morts dans le monde depuis fin décembre.


Mardi 4 août

21h20 L'Irlande retarde la réouverture de ses pubs

Le gouvernement irlandais a décidé mardi de repousser la dernière phase de son déconfinement, qui comprend notamment la réouverture de tous les pubs, ainsi que celle des bars et hôtels, en raison d'une augmentation des cas de nouveaux coronavirus. Le pays compte 1 763 décès et 26 253 (+45) cas positifs, pour 4,9 millions d'habitants. La situation sera réévaluée dans trois semaines, a annoncé le Premier ministre Micheal Martin.

20h50 Un test clinique d'anticorps de synthèse

Les Instituts nationaux de santé américains (NIH) ont annoncé mardi le début d'essais cliniques d'ampleur pour tester un médicament conçu spécifiquement pour traiter le Covid-19. Il s'agit d'un anticorps contre le coronavirus appelé LY-CoV555, découvert dans le sang d'un patient s'étant rétabli par la société canadienne AbCellera Biologics. Cet anticorps a ensuite été développé synthétiquement, afin d'être produit en quantités industrielles, par l'Américain Lilly Research Laboratories.

20h25 Quatre cas au RC Strasbourg

Quatre nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés parmi les joueurs du Racing Club de Strasbourg, portant à neuf le nombre de joueurs contaminés au sein du club de Ligue 1 qui a annulé un match amical prévu samedi contre Reims, a annoncé mardi le Racing. «Les quatre nouveaux joueurs concernés ont été isolés et placés en quatorzaine, dès la prise de connaissance des résultats», a indiqué le club. Le RC Strasbourg avait annoncé en fin de semaine dernière que cinq joueurs de son effectif professionnel étaient contaminés par le Covid-19. Lundi, des tests, «réalisés dans le cadre du protocole de prévention mis en place par le club, ont été organisés», conduisant à la mise en évidence des nouveaux cas.

20h Les spectacles de plus de 5 000 personnes autorisés, sous conditions, dès le 15 août

Les rassemblements culturels (spectacles, concerts etc) de plus de 5 000 personnes pourront être autorisés, à compter du 15 août, par les préfets en respectant «certaines conditions» sanitaires, a indiqué mardi, le ministère de la Culture, dans un communiqué.

La distanciation d’un siège entre deux personnes ou groupes de personnes est requise ainsi que le port du masque, rappelle le ministère, après la publication d'un décret fin juillet annonçant de possibles dérogations pour tous les rassemblements. À compter du 1er septembre 2020, les spectacles, festivals, concerts, ainsi que les foires et salons, pourront se tenir, sans jauge, ni autorisation préfectorale.

De nouvelles informations sur l’évolution des mesures sanitaires seront disponibles aux alentours du 24 août, affirme le ministère, alors que les divers secteurs du spectacle vivant n'ont cessé d'alerter sur la pérennité de leurs activités, du fait de l'interdiction de grands rassemblements avec la crise du coronavirus.

19h Le cap des 700 000 morts se rapproche

Le cap des 700 000 morts du Covid-19 dans le monde est en passe d'être franchi, depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, d'après l'AFP. En Europe, le virus a tué plus de 211 000 personnes. Les États-Unis restent en tête du triste classement des pays les plus touchés, avec 155 471 décès pour plus de 4,7 millions de cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Ils sont suivis du Brésil avec près de 95 000 morts, du Mexique avec plus de 48 000 décès, du Royaume-Uni avec plus de 46 000 morts et de l'Inde avec presque 39 000 personnes décédées.

17h21 Hidalgo demande le masque obligatoire à Paris

La maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a demandé au préfet de police de rendre obligatoire le port du masque, dans plusieurs secteurs de la capitale dont les «quais de Seine, les marchés à ciel ouvert et éventuellement les alentours des gares», a indiqué mardi la mairie.

«Berges de Seine, du canal, les marchés à ciel ouvert, éventuellement dans les alentours des gares», sont autant de lieux où le masque pourrait être rendu obligatoire, estime Anne Souyris, adjointe (EELV) chargée de la Santé. «Nous avons appelé le préfet Didier Lallement pour voir avec lui sur quelles zones on allait pouvoir se mettre d'accord», a précisé à l'AFP, l'élue écologiste, confirmant une information du Monde.

17h20 Le Masters 1000 de Madrid annulé

Le tournoi Masters 1000 de tennis de Madrid, prévu du 12 au 20 septembre, et dont la tenue avait été déconseillée par les autorités régionales compte tenu de la situation sanitaire, n'aura pas lieu cette année, ont annoncé mardi ses organisateurs.

«Après avoir examiné la situation pendant des mois, les organisateurs du Mutua Madrid Open se sont vus obligés d'annuler le tournoi à cause de la difficile conjoncture que continue de provoquer le Covid-19 à tous les niveaux», justifient-ils dans un communiqué.

13h37 La barre des 700 000 morts approche

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 694 507 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP, à partir de sources officielles, mardi, à 13 h. Plus de 18 324 580 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 10 707 500 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Sur la journée de lundi, 4 309 nouveaux décès et 207 124 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l'Inde avec 803 nouveaux morts, le Brésil (561) et les États-Unis (532). Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 155 471 décès pour 4 717 716 cas recensés. Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100 000 habitants, suivi par le Royaume-Uni (68), l'Espagne (61), le Pérou (60), et l'Italie (58).

12h30 Le port du masque bientôt obligatoire à Nancy et Metz?

Depuis lundi, le port du masque en extérieur a été rendu obligatoire dans 69 communes en France dont Gerardmer et Strasbourg. Alors que l'épidémie reprend de la rigueur, Metz et Nancy réfléchissent également à imposer le masque dans leur centre-ville. À Nancy, le nouveau maire, Mathieu Klein, n'écarte pas encore le port du masque à certains endroits publics, après avoir observé parfois «un manque de vigilance» lors d'une «fréquentation de rues commerçantes plus importantes», relève Le Républicain Lorrain.

À Metz, le maire François Grosdidier souhaitait déjà rendre le port du masque obligatoire durant sa campagne électorale, son adjoint aux questions de santé, le docteur Khalifé Khalifé, annonce être attentif à l'évolution de la situation: «Personnellement, j’ai un masque en poche que je porte dès que je me trouve dans une rue fréquentée. J’invite le public à faire de même». Les résultats des derniers tests n'encouragent pas encore la mairie de Metz à prendre une décision. «Encore deux cas positifs sur 448 prélèvements. Asymptomatiques aussi. Rien qui justifie que l’on demande le port en ville. Mais nous restons vigilants». Le Premier ministre, Jean Castex, a appelé lundi les Français à «ne pas baisser la garde».

10h Les Philippines décident de se reconfiner

Des millions de Philippins ont renoué, mardi, avec le confinement face à une aggravation de l'épidémie de Covid-19. Sa progression semble inexorable, en particulier en Amérique du Sud et aux Caraïbes, où le nombre de cas dépasse désormais les cinq millions.

Plus de 27 millions de personnes, soit environ le quart de la population des Philippines, sont de nouveau contraintes de rester chez elles, après le cri d'alarme des associations de médecins, qui ont averti que le pays était en train de perdre la bataille contre le Covid-19.


Lundi 3 août

18h30 La Norvège restreint les croisières après des cas de Covid

La Norvège a annoncé lundi des restrictions sur les croisières le long de ses côtes après l'apparition de dizaines de cas de nouveau coronavirus, à bord d'un navire de la compagnie norvégienne Hurtigruten qui a présenté des excuses et reconnu ses «erreurs».

Les navires transportant plus de 100 personnes, équipage compris, ne pourront plus faire escale et débarquer leurs passagers dans les ports du pays pendant au moins deux semaines, a dit le ministre de la Santé, Bent Høie, lors d'une conférence de presse. Cette mesure, qui ne concerne pas les ferries, affecte une demi-douzaine de compagnies disposant d'une autorisation de débarquer.

Plus tôt lundi, Hurtigruten a décidé de suspendre toutes ses croisières dites «d'expédition», après la découverte de cas à bord d'un de ses bateaux.

16h La Russie annonce des vaccins en dose massive

La Russie a assuré lundi qu'elle serait prochainement en mesure de produire par mois des centaines de milliers de doses de vaccins contre le nouveau coronavirus et «plusieurs millions», dès le début de l'année prochaine. Selon le ministre russe du Commerce, Denis Mantourov, trois entreprises biomédicales seront en mesure de produire dès septembre, et de manière industrielle, un vaccin développé par le laboratoire de recherches en épidémiologie et microbiologie Nikolaï Gamaleïa.

15h Le masque obligatoire à Nice

Le port du masque en extérieur sera obligatoire jusqu'à nouvel ordre dans de nombreuses rues de Nice, notamment les plus passantes en bord de mer, où des hauts-parleurs diffusent des messages pour interdire les attroupements, a annoncé lundi, le maire, Christian Estrosi.

13h40 Des restrictions plus sévères à Melbourne

Tous les commerces non essentiels devront fermer leurs portes à compter de jeudi, à Melbourne, une mesure de plus pour tenter d'endiguer la progression de l'épidémie de coronavirus dans la deuxième ville d'Australie, où un couvre-feu nocturne est entré en vigueur. Daniel Andrews, Premier ministre de l'État du Victoria, dont Melbourne est la capitale, a annoncé lundi que la plupart des entreprises devraient fermer à partir de mercredi soir, minuit. Supermarchés, pharmacies et magasins d'alcool font partie des commerces qui bénéficieront d'une exemption.

10h20 Les Philippines reconfinent 27 millions de personnes

Plus de 27 millions de personnes, soit environ le quart de la population aux Philippines, vont être reconfinées à partir de mardi, après le cri d'alarme des associations de médecins qui ont averti que le pays était en train de perdre la bataille contre le Covid-19. Depuis le début du mois de juin, lorsque la plus grande partie du pays était sortie d'un des confinements les plus longs et les plus stricts de la planète, les infections ont quintuplé, dépassant la barre des 100 000 cas. Dimanche soir, le président Rodrigo Duterte a annoncé un reconfinement dans la capitale, Manille, ainsi que dans quatre provinces environnantes, sur l'île principale de Luzon.

8h La barre des 18 millions de cas de Covid-19 franchie

Le coronavirus a contaminé plus de 18 millions de personnes dans le monde, dont plus de la moitié sur le continent américain. Le rythme de la pandémie, qui a fait plus de 685 000 morts, accélère encore. Un million de nouveaux cas ont été détectés en moins de quatre jours.

Au moins 18 011 763 cas, dont 687 941 décès, ont été déclarés dimanche, selon un comptage réalisé par l’AFP, à partir de sources officielles. Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 4 657 693 cas, dont 154 793 morts, devant le Brésil (2 733 677 cas, dont 94 104 décès) et l’Inde (1 750 723 cas/37 364 morts).

Le chiffre du nombre de contaminations ne reflète qu’une part du nombre réel de cas, de nombreux pays n’utilisant les tests que pour le traçage ou ne disposant pas de ressources suffisantes pour mener de larges campagnes de dépistage.


Dimanche 2 août

15h05 Plus de 680 000 morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 685 780 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h GMT.

Plus de 17,8 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus lourdement touché avec 154 449 morts, suivis du Brésil (93 563), du Mexique (47 472), du Royaume-Uni (46 193) et de l'Inde (37 364)

15h Couvre-feu à Melbourne

L'Australie a annoncé dimanche un couvre-feu à Melbourne pour lutter contre la résurgence de cas de Covid-19 dans la deuxième ville du pays, dont les habitants n'auront plus le droit de sortir à plus de cinq kilomètres de leur domicile.

Malgré un confinement instauré début juillet, Melbourne a continué d'enregistrer des centaines de nouveaux cas quotidiennement. Le couvre-feu sera donc en place de 20h à 5h du matin pour les six prochaines semaines

11h20 Plus de 200 000 morts en Amérique latine et aux Caraïbes

La pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 200 000 morts en Amérique latine et aux Caraïbes, dont près des trois quarts au Brésil et au Mexique, selon un bilan réalisé par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 8h30 GMT.

Avec un total de 200 212 morts (pour 4 919 054 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes sont la deuxième région la plus durement touchée par la pandémie de Covid-19, derrière l’Europe (210 435 décès, 3 189 322 cas).

Au total, 685 192 morts (17 868 148 cas) ont été recensés dans le monde. Le Brésil (93 563 morts), le Mexique (47 472) sont les pays latino-américains les plus atteints, suivis du Pérou (19 408), de la Colombie (10 330) et du Chili (9 533).

10h45 L’Afrique du Sud a recensé plus de 500 000 cas de Covid-19

L’Afrique du Sud a officiellement recensé plus de 500 000 cas de Covid-19, a annoncé samedi le ministre de la Santé. Le nombre officiel de décès a, lui, dépassé les 8150. «Aujourd’hui, l'Afrique du Sud a dépassé la barre du demi-million de personnes contaminées, avec un total de 503 290 cas confirmés de Covid-19», a déclaré le ministre Zweli Mkhize. Plus d’un tiers des cas ont été recensés dans la province du Gauteng, où se trouvent Johannesbourg et Pretoria, les capitales économique et administrative du pays.

Dans un communiqué distinct, le président Cyril Ramaphosa s’est félicité du faible taux de létalité du virus dans le pays. «Si l'Afrique du Sud est le cinquième pays en nombre de cas, nous n’arrivons qu’en 36e position en nombre de morts proportionnellement à la population», a-t-il assuré. Le taux de mortalité est faible, aux alentours de 1,6%, selon le ministère de la santé.

8h30 L’épidémie de Covid-19 ne faiblit pas aux États-Unis

Les États-Unis ont enregistré samedi plus de 60 000 nouveaux cas de coronavirus pour le cinquième jour d’affilée, selon un comptage de l’université Johns-Hopkins. Durant les dernières 24 heures, le pays a compté 61 262 cas supplémentaires et 1 051 nouveaux décès.

Les États-Unis ont maintenant recensé plus de 4,6 millions de contaminations et 154 319 décès, ce qui en fait le pays le plus durement touché au monde. Ces nouveaux chiffres sont publiés alors que la Floride se préparait à l’arrivée de la tempête tropicale Isaias, qui devrait redevenir un ouragan à l’approche de la partie sud-est de l’État ravagé par le virus.


Samedi 1er août

19h12 L'OMS prévoit une épidémie «très longue»

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), réunie samedi à Genève, a prévenu que la pandémie de coronavirus allait probablement être «très longue». Le Comité d'urgence de l'organisation, réuni depuis vendredi pour la quatrième fois pour réévaluer la pandémie, «a souligné que sa durée allait être certainement très longue», a indiqué l'OMS, dans un communiqué.

«L'OMS continue d'estimer que le risque posé par le Covid-19 est très élevé», ajoute le communiqué. «Le comité d'urgence» (composé de 18 membres et 12 conseillers) «a souligné l'importance d'une réponse qui doit être nationale, régionale et globale» face à la pandémie. Le coronavirus a infecté au moins 17,6 millions de personnes dans le monde et fait plus de 680 000 morts, selon un décompte effectué par l'AFP à partir de sources officielles.

Le comité d'urgence a demandé à l'OMS de fournir à tous les pays des consignes pragmatiques sur la façon de répondre à la pandémie, «afin de réduire le risque que les réponses à l'épidémie ne s'affaiblissent, dans un contexte de pressions socioéconomiques». Le comité recommande également à l'OMS d'accélérer les recherches sur les points encore inconnus du virus, notamment son origine animale et ses éventuels moyens de propagation par voie animale. Il demande également que soient éclaircis des points comme «les modes de transmission (du virus), ses mutations potentielles, l'immunité et les corrélats de protection».

13h19 Plus de 680 000 morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 680.014 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP, à partir de sources officielles, samedi, à 13h. Plus de 17 638 510 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 10 156 500 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Sur la journée de vendredi, 6 469 nouveaux décès et 286 453 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1 442 nouveaux morts, le Brésil (1 212) et l'Inde (764).

13h04 Hong Kong ouvre un hôpital de campagne

Hong Kong a ouvert un hôpital de campagne de 500 lits samedi pour prendre en charge des malades du Covid-19, au moment où la ville fait face à une nouvelle vague de contaminations. La place financière asiatique, autrefois un modèle en matière de gestion de l'épidémie, a vu revenir le virus en juillet.

Plus de 2 000 contaminations ont été recensées depuis début juillet - 60% des contaminations au total depuis l'arrivée de l'épidémie, fin janvier. L'hôpital de campagne, installé dans le hall d'exposition AsiaWorld-Expo près de l'aéroport, accueillera des patients de 18 à 60 ans.

«Notre objectif est de trier les patients et leur fournir un traitement approprié», a expliqué le docteur Larry Lee, de l'Autorité hospitalière. Les patients instables seront envoyés vers des hôpitaux en dur, tandis que les malades stabilisés seront traités et placés sous observation dans la nouvelle installation, a-t-il précisé. La ville a recensé 125 nouveaux cas samedi, un chiffre supérieur à 100 pour le 11e jour d'affilée. Au total, au moins 3 396 personnes ont été contaminées. Le nombre de morts est passé de sept à 31 depuis début juillet.

8h44 Des effets «pour les décennies à venir»

«Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n'en voit qu'une par siècle et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir», a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au début de la réunion de vendredi. L'institution, qui avait décrété l'alerte mondiale le 30 janvier, est critiquée pour ses recommandations jugées tardives ou contradictoires.

Lorsque l'OMS a décrété l'alerte mondiale le 30 janvier, il y avait moins de cent cas hors de Chine, et pas de morts en dehors de ce pays, a rappelé Tedros Adhanom Ghebreyesus, en défendant le bilan de l'institution.

Le Dr Michael Ryan, responsable des situations d'urgence à l'OMS, a toutefois admis avoir été «surpris» par la «lenteur» de réaction de certains pays aux systèmes de santé jugés solides. «Nous avons peut-être préjugé de l'efficacité de ces systèmes», a-t-il dit.

8h38 Plus de 670 000 morts

La pandémie a fait au moins 673 909 morts dans le monde depuis l'apparition de la maladie fin 2019 en Chine. Plus de 17 352 910 cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les États-Unis sont le pays le plus lourdement touché avec 153 268 morts, suivis du Brésil (92 475), du Mexique (46 688), du Royaume-Uni (45 999) et de l'Inde (35 747).

8h30 Le continent américain toujours au plus mal

Le Mexique a enregistré vendredi un nouveau record national d'infections, avec 8 458 nouveaux cas comptabilisés en 24 heures, a annoncé le secrétariat mexicain à la Santé. Cela porte à 424 637 le nombre total de contaminations dans ce pays.

En Colombie, le nombre des décès liés au Covid-19 a dépassé vendredi les 10 000, a annoncé le ministère de la Santé. Selon le ministère, 295 décès et 9 488 contaminations ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total des morts à 10 105 et celui des contaminations à 295 508.

Les États-Unis ont enregistré vendredi 1 442 nouveaux décès en 24 heures, selon le comptage de l'université John Hopkins. C'est le quatrième jour d'affilée où les États-Unis comptent plus de 1 200 morts en une journée.

8h42 Les vaccins tant attendus

La Commission européenne a réservé au nom des 27 pays membres 300 millions de doses du vaccin en préparation par le laboratoire français Sanofi et discute parallèlement avec d'autres fabricants.

Sanofi et le britannique GSK recevront jusqu'à 2,1 milliards de dollars des États-Unis pour fournir 100 millions de doses aux Américains, tandis que le Japon a conclu un accord avec l'alliance germano-américaine Biontech/Pfizer pour s'assurer 120 millions de doses d'un potentiel vaccin actuellement à l'essai.


Vendredi 31 juillet

14h37 Trois régions espagnoles classées zones à risque par l'Allemagne

L'Allemagne a classé vendredi trois régions d'Espagne, particulièrement touchées par le Covid-19, comme zones à risque, ce qui implique une quarantaine pour les voyageurs qui en reviennent, à moins de présenter un test négatif.

«Il existe actuellement des mises en garde contre les voyages touristiques non-essentiels dans les communautés autonomes d'Aragon, de Catalogne et de Navarre en raison de nouvelles infections élevées et de mesures restrictives locales», explique le ministère allemand des Affaires étrangères sur son site internet.

13h35 L'Angleterre reporte l'étape de déconfinement prévue samedi

Le gouvernement britannique a décidé de repousser d'au moins deux semaines la prochaine phase du déconfinement en Angleterre, prévue samedi avec la réouverture de certains lieux publics, en raison d'une hausse des cas de nouveau coronavirus, a annoncé vendredi la Premier ministre Boris Johnson.

Citant les derniers chiffres sur la prévalence du nouveau coronavirus, le dirigeant conservateur a déclaré qu'avec «ces chiffres qui augmentent, nous estimons qu'il faut appuyer sur la pédale de frein pour garder le virus sous contrôle».

13h05 Le Japon s'assure des doses de vaccin

Le Japon a conclu un accord avec l'alliance germano-américaine Biontech/Pfizer pour s'assurer 120 millions de doses de leur potentiel vaccin contre le Covid-19, actuellement dans une phase d'essais cliniques à grande échelle, ont annoncé vendredi les deux laboratoires. L'accord prévoit «l'approvisionnement de 120 millions de doses dès la première moitié de 2021», sous condition d'une approbation réglementaire et d'essais cliniques concluants. Le prix n'a pas été précisé. La biotech allemande Biontech et le laboratoire américain Pfizer développent depuis plusieurs mois ce projet de vaccin, entré lundi dans une phase d'essais cliniques à grande échelle, avec 30.000 volontaires de 18 à 35 ans.

12h Législatives reportées à Hong Kong

La cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a annoncé vendredi le report des législatives qui étaient prévues en septembre en raison de la hausse des cas de coronavirus, une décision qui risque d'alimenter la colère du camp prodémocratie.

«J'annonce aujourd'hui la décision la plus difficile de ces sept derniers mois qui est de reporter les élections au Conseil législatif», a-t-elle dit en référence au LegCo, le Parlement de la ville.

11h36 Le Népal rouvre l'Everest

Le Népal a rouvert l'accès à ses massifs montagneux, et notamment à l'Everest, pour les expéditions automnales dans l'espoir de relancer son secteur touristique durement éprouvé par la crise du coronavirus, ont annoncé vendredi les autorités, en dépit des incertitudes liées au Covid-19.

Le Népal avait fermé ses frontières en mars juste avant la haute saison touristique, au cours de laquelle des milliers de randonneurs et d'alpinistes se rendent en temps normal dans l'Himalaya. Cette décision motivée par la pandémie a coûté des millions de dollars à l'économie népalaise, et privé nombre de Népalais de leur travail.

La «réouverture» des montagnes népalaises intervient alors que le pays a encore recensé cette semaine plus d'un millier de cas de coronavirus, pour un total de 19 547 depuis le début de l'épidémie.

10h42 Les PIB s'effondrent en Espagne et en Italie

L'Espagne est entrée en récession au deuxième trimestre, après un effondrement de son Produit intérieur brut (PIB) de 18,5% par rapport au précédent en raison de la pandémie de coronavirus, selon les données publiées vendredi par l'Institut national de la statistique (INE). La quatrième économie de la zone euro vient donc d'enchaîner deux trimestres consécutifs de recul du PIB, qui avait chuté de 5,2% au premier trimestre.

Quant à l'Italie, elle a enregistré une chute de 12,4% de son Produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre par rapport au précédent en raison de la pandémie de coronavirus, entrant ainsi en récession, a affirmé vendredi l'Istat. Avec cette chute «sans précédent» qui fait suite à un recul de 5,4% au premier trimestre, le PIB italien «enregistre sa valeur la plus basse depuis le premier trimestre 1995», a souligné l'Institut national des statistiques dans un communiqué.

La France, elle, subit le plus fort recul de son activité depuis 1949, avec un plongeon du PIB de 13,8%. Au Portugal, le PIB s'est effondré au 2e trimestre de 14,1% par rapport au premier trimestre, en raison de la crise du coronavirus, selon une estimation provisoire publiée vendredi par l'Institut national des statistiques. Au premier trimestre, le PIB s'était contracté de 3,8% par rapport au dernier trimestre de 2019.

Avec tous ces mauvais résultats, c'est toute la zone euro qui est en panne. Elle a enregistré au deuxième trimestre un plongeon historique de 12,1% de son PIB, conséquence des mesures de confinement liées au coronavirus, a annoncé vendredi l'Office européen de statistiques Eurostat. Il s’agit «de loin» du recul le plus important «depuis le début des séries temporelles en 1995», souligne dans son communiqué Eurostat.

10h04 Premier mort au Vietnam

Le Vietnam a annoncé ce vendredi son premier décès dû au coronavirus. Il s'agit d'«un homme de 70 ans résidant à Hoi An (centre), testé positif en début de semaine», ont précisé ces sources. De mi-avril à mi-juillet, le pays n'avait connu aucun cas de transmission locale, mais un nouveau foyer est apparu le week-end dernier dans la station balnéaire de Da Nang (centre) et s'est propagé depuis à plusieurs villes, avec une centaine de nouveaux cas répertoriés dans le pays. Ce vendredi, 45 nouvelles infections ont été enregistrées, un record au Vietnam depuis le début de la pandémie.

9h52 Premier décès aux Fidji

Les autorités fidjiennes ont annoncé vendredi un premier décès dû au coronavirus, tout en affirmant que l'archipel n'était pas en proie à une épidémie de grande ampleur, qui pourrait s'avérer catastrophique. Le ministre fidjien de la Santé Ifereimi Waqainabete a précisé que le défunt était un homme de 66 ans qui avait été testé positif à son retour d'Inde, où il était parti pour une opération liée à une maladie cardiaque.

«Malheureusement, en dépit de tous les efforts de nos professionnels de santé, ce monsieur est décédé hier alors qu'il était à l'isolement à l'hôpital de Lautoka, du fait de complications du Covid-19», a déclaré M. Waqainabete. Il faisait partie des neuf cas confirmés de coronavirus qui avaient été placés en quarantaine depuis leur retour d'Inde le 1er juillet.

Auparavant, les Fidji étaient demeurées sans aucun cas pendant quatre semaines, les 18 personnes qui avaient auparavant contracté le Covid-19 s'étant alors toutes rétablies.

9h27 Le Panama aidé

L’Organisation panaméricaine de santé (OPS), la branche régionale de l’OMS, pourra consacrer 10 millions de dollars à la lutte contre la pandémie due au nouveau coronavirus au Venezuela à la suite d’un accord entre le gouvernement et l’opposition. Le pays a officiellement enregistré 158 décès liés au Covid-19 et s’approche des 18 000 contaminations.

8h09 Télétravail jusqu'au Nouvel An

La Suède, qui a attiré l'attention avec sa stratégie moins stricte face au coronavirus, a appelé jeudi à continuer le travail à domicile au moins jusqu'au Nouvel An, au moment où le pays nordique a passé le cap des 80 000 cas. La mesure, qui vise en partie à réduire la promiscuité dans les transports publics, est destinée à faciliter les choses notamment pour les travailleurs essentiels.

Les autorités suédoises enregistrent actuellement une baisse du nombre de nouveaux cas, en particulier les cas graves nécessitant des soins intensifs. Mais l'Agence suédoise de santé publique note que si les «contacts augmentent à nouveau, il y a un risque considérable d'une nouvelle propagation au cours de l'automne».

«Nous avons toujours cherché à mettre en place des mesures durables et à faire preuve d'endurance dans le travail de longue haleine que nous allons devoir accomplir pour lutter contre cette pandémie», a fait valoir l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell lors d'une conférence de presse.

Depuis le début de la crise sanitaire, le pays a enregistré 80 100 cas de Covid-19, dont 318 ces dernières 24 heures, soit un des niveaux de contamination par habitant parmi les plus élevés d'Europe. Au total, 5 739 personnes sont décédées du virus en Suède, selon les autorités suédoises.

8h Hausse des hospitalisations en France

Le nombre de patients hospitalisés en réanimation à cause du Covid-19 a légèrement augmenté pour la première fois depuis début avril en France, où les nouveaux cas quotidiens dépassent le millier, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires. Au total, 5 375 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 381 cas sévères en réanimation, soit un de plus que la veille.

C'est la première fois depuis le 9 avril que cet indicateur, très surveillé, n'est plus en baisse. L'épidémie a provoqué 16 nouveaux décès dans les hôpitaux en 24 heures. Au moins 30 254 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.

7h44 Rebond en Islande

Confrontée à un rebond des contaminations, l'Islande a décidé de restreindre certains rassemblements, après trois mois d'assouplissement progressif des mesures anti-Covid-19.

7h39 Bars et karaokés ferment plus tôt à Tokyo

La gouverneure de Tokyo Yurido Koike a appelé jeudi les restaurants, bars et karaokés de la capitale japonaise à fermer plus tôt le soir, jusqu'à la fin août, pour tenter de contenir la pandémie de coronavirus qui regagne du terrain dans le pays. Les experts estiment que la situation dans la métropole «est plus grave qu'auparavant», a déclaré Yuriko Koike. «Il n'y a pas un instant à perdre» pour agir, a-t-elle ajouté, rappelant que plusieurs foyers d'infection avaient été découverts à Tokyo.

La mairie va demander aux établissements servant de l'alcool et aux salons de karaoké de fermer à 22h, dès le 3 août et jusqu'à la fin du mois. Les établissements de petite et moyenne taille qui coopéreront recevront une subvention de 200 000 yens (environ 1 600 euros), a-t-elle annoncé, jugeant qu'il n'était «pas réaliste de leur demander de fermer complètement». L'application de ces horaires restreints n'est cependant pas obligatoire et ceux qui refuseront de s'y plier ne s'exposent à aucune sanction.

6h Les dégâts du virus sur l'emploi

La pandémie de coronavirus fait vaciller des pans entiers de l'économie mondiale, parmi lesquels l'aérien, l'automobile ou la distribution. Les compagnies aériennes tiennent au prix de coupes drastiques dans leurs effectifs comme les américaines American Airlines (plus de 41 000 départs), United Airlines (jusqu'à 36 000) et Delta Air Lines (10 000), l'allemande Lufthansa (22 000), Air Canada (au moins 19 000), les britanniques British Airways (12 000), EasyJet (4 500) et Virgin Atlantic (3 150), Air France (7 500).

Dans l'automobile, l'allemand BMW supprime 6 000 emplois. Nissan ferme une usine employant 3 000 ouvriers à Barcelone. Au Royaume-Uni, plus de 6 000 suppressions de postes ont été annoncées, notamment chez Jaguar Land Rover, Aston Martin, Bentley et McLaren. Chez les équipementiers, le français Valeo a annoncé 12 000 destructions de postes.

5h55 Le Mexique au 3e rang des décès

Les États-Unis ont enregistré jeudi 1 379 nouveaux décès dus au coronavirus en une journée, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. De loin le plus touché, le pays déplore au total 151 826 décès liés au Covid-19. Derrière les Etats-Unis et le Brésil (91 263 décès), le Mexique est passé jeudi au troisième rang des pays endeuillés devançant le Royaume-Uni avec 46 000 morts.

Au total, la pandémie a fait au moins 667 361 morts dans le monde depuis fin décembre. L'Argentine a enregistré de nouveaux records quotidiens de victimes du coronavirus avec 153 décès et 6 377 contaminations recensés sur les dernières 24 heures, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.


Jeudi 30 juillet

17h «Les jeunes ne sont pas invincibles», met en garde l'OMS

Les jeunes gens ne «sont pas invincibles» face au Covid-19 et doivent prendre «les mêmes précautions que le reste de la population pour se protéger et protéger les autres», a lancé jeudi le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé.

«Les jeunes peuvent être contaminés et les jeunes peuvent mourir», a mis en garde le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une conférence de presse, alors que plus de 17 millions de personnes sont infectées dans le monde.

10h39 Entre 2 et 2,5 millions de téléchargements de StopCovid en France

Entre 2 et 2,5 millions de personnes en France ont téléchargé l'application traçage de contacts StopCovid selon le secrétaire d’État français au Numérique Cédric O, qui a estimé mardi qu'il est «trop tôt» pour «faire le bilan».

«On doit être entre 2 millions et 2,5 millions de personnes qui ont téléchargé StopCovid, a déclaré le secrétaire d'État sur CNews. Je vous avoue que c'est un peu difficile de faire le bilan, c'est un peu tôt». «Je pense qu'on ne sera pas mécontents si l'épidémie revient d'avoir cet outil dans la panoplie de réponses sanitaires», a-t-il ajouté

9h53 Plus de 17 millions de cas

Plus de 17 millions de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement recensés dans le monde, dont plus de la moitié dans trois pays, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 9h.

Au moins 17 022 877 cas, dont 666 586 décès, ont été déclarés, notamment aux États-Unis, pays le plus touché avec 4 426 982 cas dont 150 713 décès, au Brésil (2 552 265 cas dont 90 134 décès) et en Inde (1 583 792 cas dont 34 968 décès).

Le rythme de la pandémie continue de s’accélérer dans le monde, avec un million de cas supplémentaires détectés en 4 jours. D’autant que le chiffre du nombre de contaminations ne reflète qu’une part du nombre réel de cas, de nombreux pays n’utilisant les tests que pour le traçage ou ne disposant pas de ressources suffisantes pour mener de larges campagnes de dépistage.

7h15 Nouveau record quotidien de cas de contamination en Australie

L'Australie a fait état jeudi de 723 nouveaux cas de coronavirus recensés en 24 heures dans le seul Etat du Victoria (Sud-Est), soit un nouveau record de contaminations liées notamment aux maisons de retraite. Cet Etat dont Melbourne est la capitale est le cœur de la résurgence de la maladie sur l'île-continent, dont la réponse initiale à l'épidémie avait été saluée.

Voilà trois semaines que plusieurs quartiers de Melbourne et de ses environs sont soumis à un confinement. Les autorités ont pourtant annoncé jeudi 723 nouvelles contaminations en 24 heures, et 13 décès liés au coronavirus dans le seul Etat du Victoria. Le précédent record de nouveaux cas, lundi, était bien inférieur (+549) et portait sur l'ensemble du territoire.

Le Premier ministre du Victoria Daniel Andrews a imputé en partie cette forte augmentation à un regain de cas dans les établissements pour personnes âgées. La plupart des personnes décédées avaient plus de 70 ans.

7h le Brésil et les Etats-Unis franchissent des caps macabres

Les deux pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus ont atteint mercredi des caps macabres, les Etats-Unis dépassant les 150 000 morts, et le Brésil franchissant pour sa part la barre des 90 000 décès liés au Covid-19. L'épidémie est très virulente dans le plus grand pays d'Amérique latine, qui enregistre une moyenne de plus de 1 000 décès par jour sur sept jours glissants depuis début juillet.

De son côté, la première puissance mondiale, qui avait annoncé fin février son premier décès lié au nouveau coronavirus, déplore cinq mois plus tard 150 000 victimes, soit l'équivalent de la ville de Savannah, en Géorgie. Confrontée à la lenteur des tests de dépistage et à des insuffisances dans le suivi des contacts des personnes contaminées, la touristique Floride a ainsi enregistré mercredi à elle seul 216 nouveaux décès en 24 heures, un record pour cet Etat.

6h30 Le Brésil réautorise l'arrivée d'étrangers par avion

Le Brésil a rouvert mercredi ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, selon un décret publié au Journal officiel, une mesure qui vise à relancer l'industrie touristique brésilienne dévastée par la pandémie de coronavirus.

Le décret proroge de 30 jours l'interdiction d'entrée concernant les étrangers arrivant par voie terrestre ou maritime, mais indique que «l'arrivée d'étrangers par voie aérienne ne sera plus interdite». Les visiteurs étrangers qui séjourneront 90 jours ou moins dans le pays devront toutefois prouver qu'ils sont couverts par une assurance maladie le temps de leur séjour sur place.


Mercredi 29 juillet

22h Plus de 150 000 morts du Covid-19 aux Etats-Unis

Les États-Unis ont franchi mercredi la barre des 150 000 morts rencensées du Covid-19, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

Le pays, de loin le plus endeuillé au monde, avait annoncé fin février son premier décès lié au nouveau coronavirus. Il a enregistré depuis le début de la pandémie plus de 4,38 millions de cas d'infection, d'après les bilans en temps réel de l'université basée à Baltimore.

20h Vaccin: une réponse immunitaire «robuste»

Le vaccin mis au point par la biotech américaine Moderna en partenariat avec les Instituts nationaux de santé (NIH) a déclenché une réponse immunitaire "robuste" et empêché la réplication du virus dans les poumons et le nez des singes, selon des résultats rendus publics mardi. Le gouvernement de Donald Trump a investi près d'un milliard de dollars pour soutenir la création de ce vaccin qui est l'un des deux testés actuellement à grande échelle.

Les laboratoires français Sanofi et britannique GSK ont annoncé mercredi avoir conclu un accord avec le gouvernement britannique pour fournir 60 millions de doses de leur vaccin contre le Covid-19, "sous réserve de la signature d’un contrat définitif". Il pourrait être autorisé dès le premier semestre de 2021, assurent-ils, et des discussions sont en cours avec la Commission européenne pour garantir l'accès mondial à leur produit.

La Russie espère elle entamer la production industrielle de deux vaccins respectivement en septembre et en octobre, a annoncé mercredi la vice-Première ministre russe, Tatiana Golikova.

18h Plus de 660 000 morts

La pandémie a fait au moins 660 787 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 11H00 GMT.

Au moins 16,5 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts (149 260 décès) devant le Brésil (88 539), le Royaume-Uni (45 878), le Mexique (44 876) et l'Italie (35 123).

16h Début du grand pèlerinage à la Mecque

En Arabie saoudite, les fidèles musulmans sélectionnés pour le hajj ont commencé mercredi le grand pèlerinage de La Mecque, qui se déroule cette année en format très restreint et dans le respect de nombreuses précautions sanitaires pour cause de pandémie. Seuls 1.000, selon les autorités saoudiennes, à 10.000, selon les médias locaux, fidèles ont été autorisés à prendre part au pèlerinage annuel, contre 2,5 millions l'année dernière.

15h L'aide au tourisme prolongée en France

Le dispositif de chômage partiel mis en place pour le secteur du tourisme français (hôtellerie, restauration, voyagistes, événementiel, etc.), particulièrement affecté par la pandémie, sera prolongé jusqu'en décembre, a annoncé le gouvernement.

12h30 L'aéroport d'Heathrow subit une lourde perte et veut des tests pour les passagers

L'aéroport londonien d'Heathrow a essuyé une lourde perte en raison du choc de la pandémie et presse le gouvernement de tester les voyageurs arrivant au Royaume-Uni afin d'abandonner les quarantaines et de soutenir le tourisme.

Le nombre de passagers s'est effondré de 96% au deuxième trimestre. Le groupe prévoit un rebond grâce à la reprise progressive des vols mais il s'attend à un trafic en 2020 60% plus faible qu'en 2019. «Ces résultats devraient faire office de sonnette d'alarme pour le gouvernement. Le Royaume-Uni a besoin d'un dispositif de tests pour les passagers, et vite», martèle John Holland-Kaye, directeur général de l'aéroport.

Cette pratique a déjà été adoptée par l'Allemagne et la France qui vont imposer des tests de dépistage du Covid-19 pour les voyageurs revenant de région à risque. Pour le patron d'Heathrow, c'est le seul moyen d'assurer une reprise du trafic aérien, perturbée selon lui par les quarantaines imposées par le gouvernement britannique à certains pays, dont l'Espagne depuis dimanche.

Sans les tests, «le Royaume-Uni joue simplement à la roulette de la quarantaine» et «comme beaucoup de clients en ont fait l'expérience, il est difficile de prévoir des vacances dans ces conditions, sans parler de gérer une entreprise», souligne M. Holland-Kaye. Face à cette déprime du transport aérien, Heathrow doit se serrer la ceinture et a annoncé des économies d'au moins 300 millions de livres et des annulations ou des pauses dans des projets pour plus de 650 millions de livres.

9h Face au Covid-19, Hong Kong renforce les restrictions

Hong Kong est sur le point de connaître une épidémie de «grande ampleur», a averti mercredi la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam. Des mesures de distanciation sociale les plus poussées depuis l’apparition du coronavirus au début de l’année sont entrées en vigueur dans la cité. À compter de mercredi, les 7,5 millions d’habitants de cette ville très densément peuplée ont obligation de porter un masque en public, tandis que les restaurants n’ont plus le droit de servir qu’à emporter. Les rassemblements à plus de deux personnes, à l’exception des familles, ne sont plus autorisés. Des amendes de 5000 dollars hongkongais (environ 600 francs suisses) sont prévues en cas d’infraction.

L’ex-colonie britannique fut une des premières zones touchées par l’épidémie après son foyer chinois et a initialement enregistré de remarquables résultats contre le coronavirus.

8h30 La Colombie prolonge son confinement

Suite à une flambée de décès des suites du coronavirus, le gouvernement colombien a décidé de confiner la population jusqu’à la fin du mois d’août. Le président colombien Ivan Duque a annoncé mardi la prolongation «jusqu’au 30 août» du confinement face à la progression de la pandémie de Covid-19, qui a franchi la barre des 9000 morts. «Les semaines à venir s’annoncent difficiles», a-t-il indiqué.

«Durant les quatre prochaines semaines, nous devons tous continuer à faire un grand effort pour nous protéger», a souligné le président dans son allocution quotidienne. Le prolongement du confinement, en vigueur depuis le 25 mars, devait être levé le 1er août.

7h05 Aux États-Unis, le pire bilan journalier depuis deux mois

Les États-Unis s’approchent de la barre des 150 000 morts, alors que la Californie et la Floride sont les nouveaux épicentres de l’épidémie. Les États-Unis ont déploré mardi 1592 décès supplémentaires liés au Covid-19 en 24 heures. Un bilan journalier aussi lourd n’avait plus été atteint depuis deux mois et demi, selon le comptage de l’université Johns-Hopkins. Les États-Unis dénombrent au total plus de 149 000 morts depuis le début de la pandémie, ce qui en fait de loin le plus endeuillé au monde.

Le pays a par ailleurs de nouveau recensé mardi plus de 60 000 cas d’infection au coronavirus en une journée, après une légère baisse ces deux derniers jours. Le nombre total de cas de Covid-19 diagnostiqués aux États-Unis dépasse désormais les 4,34 millions.


Mardi 28 juillet

15h20 L'Espagne veut rassurer les touristes

L'Espagne réaffirme être un pays «sûr» pour les touristes malgré le rebond de l'épidémie.

10h29 L'augmentation des cas en Allemagne source de «grandes inquiétudes»

L'Institut allemand d'épidémiologie et de veille sanitaire Robert-Koch (RKI) s'est alarmé mardi de l'augmentation des nouvelles infections de cas de Covid-19 dans le pays depuis plusieurs jours, source de «grandes inquiétudes». «Les derniers développements des cas de Covid-19 sont source de grandes inquiétudes pour moi et pour nous tous au RKI», a affirmé Lothar Wieler, président de cet institut sanitaire de référence, lors d'une conférence de presse.

Par ailleurs, le gouvernement allemand a déconseillé mardi les voyages «non essentiels» et touristiques vers les régions espagnoles d'Aragon, de Catalogne et de Navarre en raison du «nombre élevé d'infections» de coronavirus. Si «le nombre d'infections a nettement baissé» en Espagne, «il y a actuellement de nouveaux foyers région d'infections» dans ces trois régions, explique le ministère des Affaires étrangères dans une note publiée sur son site internet.

7h Au Brésil, des médecins «cobayes» d'un vaccin

«Je veux participer, c'est ma contribution à la science», explique la pédiatre Monica Levi, l'une des volontaires à Sao Paulo d'un des programmes les plus avancés de vaccin contre le coronavirus, qui a déjà fait plus de 87.000 morts au Brésil.

«Mon credo c'est la vaccination. Alors, je me dois d'être cohérente avec ce en quoi je crois», ajoute le docteur Levi, 54 ans, qui exerce depuis 23 ans dans la Clinique spécialisée en maladies infectieuses et parasitaires et en immunologie (Cedipi) de la mégalopole sud-américaine. Cette spécialiste fait partie des 5 000 «cobayes» qui participent au Brésil aux tests de phase III - la dernière avant l'homologation - du vaccin ChAdOx1 nCoV-19, mis au point par l'Université d'Oxford et le laboratoire britannique AstraZeneca, également testé au Royaume Uni et en Afrique du Sud.

Le grand pays sud-américain est également le premier pays à lancer des tests de phase III du vaccin chinois Coronavac, du laboratoire Sinovac Biotech. Les volontaires sont recrutés principalement parmi les professionnels de santé qui, par leur profession, sont les plus exposés au virus dans ce pays, deuxième le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19 après les États-Unis.

6h45 La présidente bolivienne guérie

La présidente par intérim de la Bolivie, Jeanine Áñez, a annoncé lundi qu’elle était guérie d’une forme asymptomatique du nouveau coronavirus. «Je retourne au travail», a-t-elle tweeté. Elle avait annoncé le 9 juillet avoir contracté le Covid-19.

Outre la présidente de droite, 53 ans, sept ministres boliviens ont également contracté le Covid-19 durant le mois de juillet. Par ailleurs, le gouvernement intérimaire de Jeanine Áñez a proclamé lundi l’état de «calamité publique» dans tout le pays, ce qui lui permet de disposer de plus de ressources pour faire face à la pandémie.

6h30 Les restrictions se multiplient face à une recrudescence de cas dans le monde

«Bulle de contact» rétrécie en Belgique, déplacements restreints au Maroc et port du masque obligatoire dès mardi dans les commerces du canton de Genève: de nombreux pays durcissent leurs mesures sanitaires pour tenter de freiner la pandémie, qui a franchi la barre des 650 000 morts. Sept mois après son apparition en Chine, le virus, pour lequel aucun vaccin n'a encore été trouvé, continue de circuler activement, alimentant les craintes d'une seconde vague aux enjeux économiques et sociétaux potentiellement désastreux.

Selon le dernier bilan établi par l'AFP lundi soir, les États-Unis restent le pays le plus endeuillé (146 968 décès) devant le Brésil (87 004), le Royaume-Uni (45 752), le Mexique (43 680) et l'Italie (35 112). En l'espace de 24 heures, 57 000 nouveaux cas et 679 morts supplémentaires ont été recensés sur le sol américain, selon l'université Johns Hopkins.

Dans les autres pays, l'inquiétude est également vive face à une épidémie qui semblait avoir été maîtrisée grâce à l'instauration de confinements stricts au printemps. En Allemagne, le ministre de la Santé Jens Spahn a de son côté annoncé qu'il allait imposer des tests de dépistage aux voyageurs revenant de régions à risques.

Quant à la Grande-Bretagne, elle soumet depuis dimanche les passagers en provenance d'Espagne, deuxième destination touristique mondiale derrière la France, à une période d'isolement, une mesure critiquée par Madrid qui a riposté en assurant être un «pays sûr». Également inquiètes d'un rebond des contaminations, les autorités françaises ont pour leur part ordonné la fermeture de lieux de rassemblements comme les plages, les parcs et les jardins publics la nuit dans la ville touristique de Quiberon, sur l'Atlantique.


Lundi 27 juillet

17h50 L'Allemagne va imposer des tests

Le ministre de la Santé allemand Jens Spahn a annoncé lundi qu'il allait imposer des tests de dépistage au nouveau coronavirus pour les voyageurs revenant de régions à risques, face à une augmentation récente des cas d'infections dans le pays. «Nous devons éviter que les voyageurs de retour contaminent d'autres personnes sans le savoir et déclenchent ainsi de nouvelles chaînes d'infection», a déclaré le ministre dans un tweet sur son compte officiel, ajoutant qu'il allait en conséquence «décréter un test obligatoire pour les voyageurs rentrant de régions à risques».

16h30 Douche froide pour le tourisme avec le rebond du coronavirus en Espagne

Deuxième destination touristique mondiale, l'Espagne espérait sauver une partie de sa saison estivale en s'affichant comme une destination sûre face à la pandémie de coronavirus. Mais la flambée actuelle des cas fait craindre le pire au secteur.

La décision du Royaume-Uni d'imposer depuis dimanche, une quarantaine à tous les voyageurs en provenance d'Espagne a fait l'effet d'un coup de tonnerre, les Britanniques constituant le premier contingent de visiteurs étrangers en Espagne, avec 18 millions en 2019.

15h45 L'OMS se réunit après six mois de pandémie

Le comité d'évaluation des situations d'urgence de l'OMS va se réunir cette semaine, six mois après avoir déclaré l'épidémie de coronavirus, urgence de santé publique internationale, a annoncé lundi, le directeur général de l'organisation. «Jeudi marquera les six mois de la déclaration par l'OMS du Covid-19 comme une urgence de santé publique de portée internationale», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus Tedros. À ce moment-là, le 30 janvier 2020, «il y avait moins de 100 cas hors de Chine, et pas de morts» en dehors de ce pays, a-t-il rappelé. Depuis, la pandémie a infecté plus de 16 millions de personnes et fait près de 650 000 morts dans le monde.

15h40 Un conseiller de Trump testé positif

Le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, Robert O'Brien, a été testé positif pour le Covid-19, a indiqué lundi la Maison-Blanche. M. O'Brien, qui occupe un poste crucial au sein de l'exécutif américain, s'est isolé et travaille «depuis un lieu sécurisé» hors de la Maison-Blanche, a précisé cette dernière. «Il n'y a pas de risque d'exposition du président ou du vice-président», a-t-elle ajouté.

12h40 Les cas de coronavirus augmentent de manière «inquiétante» en Belgique

La Belgique a enregistré au cours des derniers jours une augmentation «inquiétante» des cas de coronavirus, en particulier dans la province d'Anvers (nord), ont annoncé lundi, les autorités sanitaires, au moment où le pays envisage de durcir ses mesures de prévention.

«L'augmentation rapide du nombre de cas est inquiétante», a déclaré en conférence de presse la professeure Frédérique Jacobs, qui dirige la clinique de maladies infectieuses à l'hôpital Erasme de Bruxelles. Elle a souligné que la situation ét

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Victot Hugo le 24.02.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon entre Luxembourg et l’Italie pas de contrôle pourquoi ?

  • lux le 24.02.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec les vacances de la semaine dernière, beaucoup sont allés en italie devraient voir plus de contrôle à l'aéroport et aux bus et même aux personnes qui sont allées en voiture!!!

  • Infirmier de la Ville le 24.02.2020 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Préparons-nous.. le virus n'est pas chez nous mais on n'arrive déjà pas à remplacer le personnel soignant malade, pas assez nombreux!

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 14.06.2020 06:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd’hui, plus personne n’a de fourche.

  • xcalet le 13.06.2020 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Finalement un pays qui arrête de publier son nombre de décès !!!

  • liberté le 09.06.2020 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le coronavirus est avant tout une arme de guerre et tant que tout ne sera sous contrôle, il y aura un virus...

  • Baron Rouge le 28.05.2020 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas très grave sur la totalité des citoyens américains ... le ratio reste acceptable...

  • MarcC le 27.05.2020 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La pression des grands groupes pharmaceutiques, c’est pathétique