Coronavirus

09 avril 2020 21:26; Act: 10.04.2020 12:37 Print

La pire crise «depuis la Grande Dépression»

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, estime que la croissance mondiale va devenir fortement négative en 2020, en raison de la pandémie du Covid-19.

storybild

Selon Kristalina Georgieva, plus de 170 pays membres du Fonds Monétaire International vont expérimenter une baisse du revenu par habitant en 2020.

Sur ce sujet
Une faute?

«Les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression» de 1929. C'est le sombre pronostic posé par la directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI) sur l'impact de la pandémie du coronavirus sur l'économie mondiale. «La croissance mondiale va devenir fortement négative en 2020», a déclaré Kristalina Georgieva, sans avancer de chiffres.

«Il y a tout juste trois mois, nous nous attendions à une croissance du revenu par habitant pour 160 de nos pays membres en 2020. Aujourd'hui, (...) nous projetons que plus de 170 pays vont expérimenter une contraction du revenu par habitant», a-t-elle précisé lors de son discours prononcé en amont des réunions de printemps qui se tiendront en mode virtuel, par vidéoconférence, la semaine prochaine.

Alors que le coronavirus, parti de Chine fin 2019, n'en finit pas de se propager dans le monde, les pays sont confrontés «à une incertitude extraordinaire sur la profondeur et la durée de cette crise», a-t-elle insisté.

«Reprise partielle» en 2021

En conséquence, le Fonds anticipe au mieux une «reprise partielle» en 2021 à condition que la pandémie s'estompe au second semestre de cette année et que les mesures de confinement puissent être levées pour permettre une réouverture des commerces, des restaurants, une reprise du tourisme et de la consommation.

Au contraire, 2021 pourrait s'avérer «pire» que 2020 si la pandémie devait durer. Sans surprise, ce sont les travailleurs les plus précaires qui souffrent le plus. Aux États-Unis, ce sont 10 millions de personnes qui ont pointé au chômage pour les deux dernières semaines de mars. Les pays à faibles revenus ou émergents en Afrique, en Amérique Latine et en Asie «sont à haut risques», a en outre poursuivi Kristalina Georgieva.

Sorties de capitaux

Au cours des deux derniers mois, les sorties de capitaux depuis les économies émergentes se sont élevées à quelque 100 milliards de dollars, soit plus du triple que pour la période équivalente de la crise financière de 2008.

Bien que l'impact économique soit particulièrement sévère, Kristalina Georgieva a estimé qu'il n'y avait pas de dilemme à avoir entre sauver la vie des populations et sauvegarder les moyens de subsistance. Pour elle, la priorité numéro 1 doit être de «poursuivre les mesures de confinement essentielles et de soutenir les systèmes de santé».

Mesures ciblées

Elle a en outre exhorté à continuer de protéger les personnes et les entreprises avec des mesures budgétaires et financières ciblées telles que les subventions de salaires, les reports d'impôts, l'extension de l'assurance chômage. «Nous devons éviter que des pressions sur les liquidités ne se transforment en problème de solvabilité», ce qui laisserait «une cicatrice sur l'économie mondiale qui rendrait bien plus difficile la reprise».

Elle a aussi appelé les gouvernements à préparer la reprise. Ceci nécessite d'envisager «avec prudence» le moment où les restrictions seront levées. Selon elle, à mesure que les plans de stabilisation de l'économie vont prendre effet et que l'activité des entreprises va commencer à se normaliser, il faudra agir «rapidement pour dynamiser la demande», via «une action budgétaire coordonnée».

8 000 milliards de dollars

Le FMI a rappelé qu'il disposait de 1 000 milliards de dollars de capacités de prêt. Elle a aussi comptabilisé que les pays avaient au total pris des mesures d'aide économique représentant environ 8 000 milliards de dollars.

Aux États-Unis, première économie du monde, le président Donald Trump a déjà promulgué un gigantesque paquet d'aides de 2 200 milliards de dollars. Pour autant, avec l'arrêt forcé de l'activité d'une multitude de petites entreprises, certains économistes s'attendent à une contraction du produit intérieur brut allant jusqu'à 15% au deuxième trimestre.

Effondrement du PIB

En France, les premières données ont fait apparaître un effondrement du PIB de 6% au premier trimestre, soit la pire performance trimestrielle depuis 1945.

Parallèlement, les principaux instituts économiques allemands ont prévu que l'Allemagne, principale économie de la zone euro, plonge de 9,8% au deuxième trimestre, soit le double de la contraction enregistrée au premier trimestre 2009 ayant suivi la crise financière. Le FMI doit publier, mardi prochain, ses prévisions chiffrées pour les principaux pays et régions du monde.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • arnaud le 10.04.2020 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C' est normale il réinjecte en permanence des milliards de dollars qui n' existe pas. Sinon le système financier serais déjà en black out total

  • Knipchen le 10.04.2020 05:22 Report dénoncer ce commentaire

    La dame dit ‘La pire crise depuis la grande dépression’ mais, depuis une semaine, les bourses montent sans cesse Je dois absolument relire mes livres d’économie.

  • François le 10.04.2020 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    L'état aide les compagnies et les independent regardez les chauffeurs de taxi independent et des compagnies qui son aux travail et que reçoivent des grands subvencions... Pourquoi les taxis sont pas gratuit pendant la crise et pendent le temp que l'état paye ???????? C'est incroyable voir des chauffeurs a facturer des feux cotés.....

Les derniers commentaires

  • François le 10.04.2020 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    L'état aide les compagnies et les independent regardez les chauffeurs de taxi independent et des compagnies qui son aux travail et que reçoivent des grands subvencions... Pourquoi les taxis sont pas gratuit pendant la crise et pendent le temp que l'état paye ???????? C'est incroyable voir des chauffeurs a facturer des feux cotés.....

    • @François le 10.04.2020 12:53 Report dénoncer ce commentaire

      Vite, demandez votre licence de taxi. Après, vous comprendrez votre erreur d’analyse.

  • arnaud le 10.04.2020 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C' est normale il réinjecte en permanence des milliards de dollars qui n' existe pas. Sinon le système financier serais déjà en black out total

  • Knipchen le 10.04.2020 05:22 Report dénoncer ce commentaire

    La dame dit ‘La pire crise depuis la grande dépression’ mais, depuis une semaine, les bourses montent sans cesse Je dois absolument relire mes livres d’économie.

    • Luxo le 10.04.2020 09:48 Report dénoncer ce commentaire

      Vos livres d'économie sont justes, mais il manque que cette dame se préoccupe plus de son pays, la Bulgarie, que du reste du monde.

  • Aaaaaaaarghhhhhh le 10.04.2020 00:56 Report dénoncer ce commentaire

    Hé bé il fallait bien avoir fait HEC Sofia et BAC+10 pour nous faire une telle annonce après un mois de blocage totale de toutes les économies! On comprend maintenant que ce sont de grands sachants qui dirigent le monde!!

  • Ronaldo 1998 le 09.04.2020 21:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais soyez juste effacer la dette de tous les être humains sa S le monde repartez à zéro si vous êtes juste

    • @Ronaldo1998 le 10.04.2020 12:55 Report dénoncer ce commentaire

      Prévenez-moi quelques jours avant, j’irai vite demander un prêt à la Speurkeiss.