Mariage aux États-Unis

21 novembre 2020 09:13; Act: 21.11.2020 09:16 Print

La piste de danse était «la super contaminatrice»

Près de la moitié des invités d’un mariage célébré le 31 octobre dans l’Ohio ont contracté le Covid-19. Le jeune couple admet avoir fait preuve de négligence.

Sur ce sujet
Une faute?

La lune de miel aura été de courte durée pour Mikayla et Anthony Bishop, mariés le 31 octobre à Cincinnati (Ohio). Deux semaines après la noce, 32 de leurs 83 invités sont positifs au coronavirus, dont trois de leurs grands-parents, deux ayant dû être hospitalisés. Les deux tourtereaux, qui sont aussi tombés malades, pensaient pourtant avoir tout fait juste: ils avaient fait passer leur liste d’invités de 200 à 85, disposé des masques et du gel désinfectant à l’entrée de la salle et avaient placé les tables à bonne distance les unes des autres.

Aujourd’hui, le constat du jeune couple est amer, rapporte People. «Les mariages font vraiment peur en ce moment. Je ne pensais pas que près de la moitié de nos invités tomberaient malades», confie Mikayla. La jeune femme raconte avoir été prise d’une bouffée d’angoisse au moment d’entrer dans l’église au bras de ses parents. «La première chose que j’ai vue, c’était le visage de tout le monde. Alors j’ai réalisé que personne ne portait de masque. J’étais en train de marcher jusqu’à l’autel. Nous ne pouvions rien faire», explique-t-elle.

«Tous près les uns des autres, sans masque»

«Oh, eh bien j’imagine qu’on va y aller comme ça», s’est pour sa part dit Anthony. D’après le couple, c’est lors de la réception que toutes les mesures de précaution ont volé en éclats. «Après le repas, après le gâteau. La «super contaminatrice», c’était la piste de danse. Tous près les uns des autres, sans masque. Vous êtes dans l’instant. Vous vous amusez. Vous ne pensez plus au Covid», raconte la jeune mariée.

C’est lors de leur voyage de noces en Caroline du Nord que les deux amoureux ont commencé à ressentir les premiers symptômes de la maladie. Puis leur téléphone s’est mis à sonner. «Chaque jour, nous recevions un appel. Oh, il y a une autre personne. Et encore une autre. Cela a commencé à nous coûter cher», témoigne Mikayla. Aujourd’hui, le couple se sent coupable d’avoir exposé tous ces gens, en particulier leurs grands-parents: «Ce qui est fou, c’est qu’ils étaient les seuls à porter un masque tout du long», déplorent les jeunes mariés.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dulux le 21.11.2020 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    franchement, le masque ne vous protège pas mais protège les autres de vous. dit et redit depuis mars 2020.

  • STUPIDE HUMANITE le 22.11.2020 08:10 Report dénoncer ce commentaire

    Quel beau souvenir de mariage : "Tu te rapelles chérie quand la moitié de la famille et amis a été contaminée par le Covid et qu'une partie d'entre eux en est mort et que certains auront des séquelles à vie grâce à notre union, super non ? !"

  • Mi-Linna-Morganna le 21.11.2020 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Les Chœurs de jeunes filles en Grèce ancienne Morphologie, fonction religieuse et sociale (Les parthénées d’Alcman) CLAUDE CALAME La pratique rituelle et la divinité Le sexe des choreutes Le « compagnonnage » des choreutes L’hyménée et l’épithalame Héra : en deçà et au-delà du mariage

Les derniers commentaires

  • STUPIDE HUMANITE le 22.11.2020 08:10 Report dénoncer ce commentaire

    Quel beau souvenir de mariage : "Tu te rapelles chérie quand la moitié de la famille et amis a été contaminée par le Covid et qu'une partie d'entre eux en est mort et que certains auront des séquelles à vie grâce à notre union, super non ? !"

  • Titus le 22.11.2020 07:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @miss57 Et la semaine aussi tant qu'on y est, et interdire aux infirmiers et aide soignants de passer la frontière... Y'a des gens qui bossent le week-end. Lisez l'article sur la police aux frontières :1500 contrôles ce week-end, 67 pv, ça veut dire que 95% des personnes venant de feance en tout cas venaient pour travailler.

  • Le viet le 21.11.2020 23:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on est porteur asymptomatique et qu'on ne le sait pas, le mieux serait qu'on se force tous à porter le masque en permanence en dehors de la maison.

  • Ce qu'il fallait démontrer le 21.11.2020 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Masque pas forcément utiles. Lavage et désinfection des mains beaucoup plus utiles. Le preuve par ce témoignage.

  • dulux le 21.11.2020 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    franchement, le masque ne vous protège pas mais protège les autres de vous. dit et redit depuis mars 2020.