Nouvelle-Zélande

21 juin 2018 09:53; Act: 21.06.2018 11:25 Print

La Première ministre a accouché d'une fille

La Néo-Zélandaise Jacinda Ardern est devenue, jeudi, la deuxième dirigeante de l'histoire à donner naissance à un enfant durant son mandat.

Sur ce sujet

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a donné naissance jeudi à une petite fille, devenant la deuxième chef de gouvernement dans le monde à avoir un enfant alors qu'elle est en fonction. Il s'agit du premier enfant pour Mme Ardern, 37 ans, et son compagnon Clarke Gayford, 40 ans. Le bébé de 3,3 kg, dont le prénom n'a pas été révélé, se porte bien, a-t-elle dit sur Instagram.

«Je suis sûre que nous ressentons les émotions ressenties par tous les nouveaux parents. Mais en même temps, nous sommes reconnaissants pour toute la gentillesse et les vœux de la part de tant de gens. Merci», a-t-elle poursuivi. La Première ministre charismatique marche dans les pas de la Pakistanaise Benazir Bhutto, qui l'avait précédée en 1990.

«Je suis enceinte, pas handicapée»

Mais elle a minimisé l'importance de l'événement. «Je ne suis pas la première femme à faire plusieurs choses en même temps. Je ne suis pas la première femme à travailler en ayant un bébé. Je sais que ce sont des circonstances particulières, mais il y a beaucoup de femmes qui l'ont fait bien avant moi», avait-elle déclaré le 19 janvier en annonçant sa grossesse.

Mme Ardern est arrivée au pouvoir en octobre 2017. Elle avait été portée par une impressionnante vague de sympathie appelée «Jacinda-mania», qui lui avait valu d'être comparée à Emmanuel Macron et à Justin Trudeau. Jacinda Ardern avait annoncé qu'elle entendait prendre six semaines de congé maternité, ses fonctions étant assurées en son absence par son adjoint Winston Peters. Après l'annonce de sa grossesse, elle avait dit que la naissance n'aurait pas de conséquence sur ses capacités à faire son travail, déclarant: «Je suis enceinte, pas handicapée».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 21.06.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Elle doit être jugée sur son travail mais en même temps c'est vrai que personne ne peut l'empêcher d'avoir un bébé même quand elle est Première Ministre alors félicitations à elle !!!

  • cédoncsa le 21.06.2018 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Meme les femmes chefs font de bébés? incroyable!

Les derniers commentaires

  • cédoncsa le 21.06.2018 11:58 Report dénoncer ce commentaire

    Meme les femmes chefs font de bébés? incroyable!

    • benvouicéssa le 21.06.2018 13:08 Report dénoncer ce commentaire

      Question de compétence.

  • torolkozo le 21.06.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Elle doit être jugée sur son travail mais en même temps c'est vrai que personne ne peut l'empêcher d'avoir un bébé même quand elle est Première Ministre alors félicitations à elle !!!

    • Yves Treus le 22.06.2018 08:29 Report dénoncer ce commentaire

      Ma femme n'est pas ministre et elle a mis au monde trois enfants. Ne voulez vous pas la féliciter aussi? Surtout qu'une ministre est entourée de soins non stop.