Aux États-Unis

20 mars 2018 07:19; Act: 20.03.2018 12:36 Print

La pression monte pour inculper Harvey Weinstein

Six mois après, le producteur de cinéma, accusé d'abus sexuels par une centaine de femmes, n'a pas été inculpé. La pression monte sur le procureur de Manhattan.

storybild

Harvey Weinstein, accusé d'abus sexuels par une centaine de femmes, n'a toujours pas été inculpé. (photo: AFP/Robyn Beck)

Sur ce sujet

Bientôt six mois que l'affaire Weinstein a éclaté, et le producteur de cinéma, accusé d'abus sexuels par une centaine de femmes, n'a pas été inculpé: la pression monte sur le procureur de Manhattan, accusé de reculer devant une bataille judiciaire difficile. Pressé par le mouvement «Time's Up», né dans le sillage du #MeToo pour aider les victimes de harcèlement ou d'agressions sexuelles au travail, le procureur de l’État de New York a annoncé lundi qu'il allait mener «un examen complet, juste et indépendant», des raisons pour lesquelles le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, n'avait jusqu'ici pas inculpé le producteur multioscarisé.

Depuis la publication le 5 octobre des premières révélations sur Harvey Weinstein, ce dernier a été déchu de toute fonction officielle. De nombreuses actions ont été intentées contre lui au civil qui pourraient le ruiner. Des enquêtes criminelles ont été lancées à New York, Los Angeles et Londres. Mais l'ancien faiseur de stars, 66 ans, qui n'a pas été vu en public depuis octobre, n'est sous le coup d'aucune inculpation, et suivrait un traitement pour les addictions sexuelles dans une clinique de l'Arizona. Face à ce qui ressemble à un blocage, Time's Up, dont la requête a été relayée sur Twitter par des célébrités comme Ashley Judd, Reese Witherspoon ou Jessica Chastain, a réclamé une enquête pour vérifier l'«intégrité» du procureur new-yorkais et «rétablir la confiance» dans son bureau.

L'enquête sur Weinstein est «toujours en cours»

Time's Up a cité le cas de l'agression présumée sur la mannequin italienne Ambra Battilana, qui n'a donné lieu à aucune poursuite du procureur de Manhattan en 2015, alors que la police, en possession d'un enregistrement compromettant, pensait avoir un dossier solide. Time's Up s'est dit aussi «troublé» par de récentes informations selon lesquelles le procureur Vance pourrait être influencé par Harvey Weinstein et ses avocats, dont l'un au moins a travaillé pour Cyrus Vance par le passé. Un porte-parole du procureur, Danny Frost, a néanmoins réfuté ces soupçons.

«L'idée que notre bureau pourrait reculer à l'idée de poursuivre un homme puissant est démentie par notre travail au quotidien et nos précédents succès dans la défense des victimes d'agressions sexuelles», a-t-il déclaré. Frost s'est dit «confiant que tout examen confirmera que notre bureau a mené l'enquête sans crainte ni traitement de faveur, et sur ses seuls mérites». Il a aussi assuré que l'enquête sur Weinstein était «toujours en cours», mais n'a rien dit sur ses chances d'aboutir. Preuve qu'ils sont sur la sellette, le bureau du procureur et la police new-yorkaise ont aussi assuré dans un communiqué commun travailler main dans la main dans cette histoire.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mauriane le 20.03.2018 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai qu'à voir sa tête, il ne fait pas envie.

Les derniers commentaires

  • Mauriane le 20.03.2018 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai qu'à voir sa tête, il ne fait pas envie.