Au Japon

26 octobre 2021 07:08; Act: 26.10.2021 09:31 Print

La princesse Mako a enfin pu épouser son amoureux

La nièce de l'empereur de Japon s'est mariée avec le roturier Kei Komuro, mardi, après des années de controverse. Elle a dû renoncer à beaucoup de choses, pour ça.

storybild

La princesse Mako a fait ses adieux à ses parents et à sa sœur. (photo: AFP/str)

Sur ce sujet
Une faute?

La princesse Mako, nièce de l'empereur du Japon, s'est mariée mardi après des années de controverse au sujet de son union avec son fiancé roturier Kei Komuro, mais elle a renoncé au faste des rites traditionnels et à une importante indemnité financière. «Les documents matrimoniaux ont été présentés et acceptés», a déclaré un représentant de l'Agence impériale à l'AFP. La télévision japonaise a montré Mako quittant la résidence impériale d'Akasaka à Tokyo et faisant ses adieux à sa famille, s'inclinant devant ses parents et embrassant sa sœur.

«Kei est un être irremplaçable», a indiqué Mako dans une déclaration retransmise en direct à la télévision. «J'aime Mako», a proclamé son époux, et «j'aimerais dorénavant être au côté de l'amour de ma vie».

L'institution impériale avait précisé plus tôt ce mois-ci que la cérémonie de mariage, le banquet de réception et d'autres rituels n'auraient pas lieu et qu'un paiement forfaitaire accordé habituellement aux femmes de la maison impériale qui épousent des roturiers, et pouvant atteindre 153 millions de yens (1,2 million d'euros), ne serait pas octroyé. La nièce de l'empereur Naruhito, qui a eu 30 ans ce week-end, a perdu son titre royal lorsqu'elle et Kei Komuro ont fait enregistrer leur mariage, une situation habituelle pour les femmes de la lignée, mais elle est la première dans l'histoire du Japon de l'après-guerre à refuser l'indemnité.

Syndrome post-traumatique

Mako et M. Komuro, qui travaille pour un cabinet d'avocats américain, avaient annoncé leurs fiançailles en 2017, tout sourires timides. Mais l'union ne débute pas dans les meilleures conditions, l'Agence impériale ayant indiqué que la princesse souffrait d'un syndrome «complexe» de stress post-traumatique en raison de la couverture médiatique ayant entouré sa personne et sa famille.

La fille du frère cadet de l'empereur Naruhito a enduré des années de critiques et d'atermoiements au sujet de son projet de mariage avec Kei Komuro, 30 ans également, attaqué pour des allégations selon lesquelles sa mère aurait emprunté de l'argent à un ancien fiancé et ne l'aurait pas remboursé. Cette querelle, qui n'est toujours pas réglée, a fait scandale au Japon, où un comportement irréprochable est attendu des membres de la famille impériale.

«Ambiance difficile»

Le mariage a été reporté et Kei Komuro est parti en 2018 aux États-Unis pour y poursuivre ses études de droit. Il n'est rentré au Japon que le mois dernier, arborant une queue de cheval qui a fait la Une des journaux, et qu'il a coupée depuis. Malgré la tonalité médiatique négative, et quelques manifestations contre cette union, un peu plus de la moitié de la population (53%) la soutient, selon un sondage du quotidien Yomiuri publié mardi, seules 33% des personnes sondées disant ne pas la voir d'un bon œil.

«Ces trois années ont dû être longues pour elle, donc je suis vraiment contente que ce jour soit enfin arrivé», a estimé Mayu Ogura, 30 ans, interrogée par l'AFP près du palais impérial. «Il aurait été préférable que l'atmosphère générale soit à la fête mais cette ambiance difficile est plutôt triste», a regretté Shigeru Hashimoto, 54 ans.

Une impératrice un jour?

Le couple devrait prochainement s'installer à New York, ce qui suscite d'inévitables comparaisons avec un autre couple royal, britannique celui-là: le prince Harry et Meghan Markle. On ne sait pas encore si Mako travaillera une fois sur place, mais elle est bien qualifiée, ayant étudié l'art et le patrimoine culturel à l'International Christian University de Tokyo, où elle a rencontré M. Komuro, et a passé un an à l'université d'Édimbourg.

Elle est également titulaire d'une maîtrise en études muséales de l'université britannique de Leicester. Au Japon, le trône ne peut être transmis qu'aux membres masculins de la famille, et les enfants des femmes royales qui épousent des roturiers ne sont pas inclus. La modification de ces règles a fait l'objet d'un débat et, en juillet, un groupe d'experts gouvernementaux a compilé des notes sur la question, dont une proposition visant à ce que les femmes royales restent dans la famille, même après leur mariage. Cependant, tout changement du système risque d'être long à venir, les partisans de la ligne dure et les traditionalistes s'opposant avec véhémence à toute mesure visant à permettre aux femmes de régner, alors que dans l'histoire huit impératrices sont montées sur le trône jusqu'au 18e siècle.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • prune53 le 26.10.2021 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il serait temps de modifier un peu les règles. C’est vraiment trop strict.

  • elle le 26.10.2021 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas la première à faire ça dans ce monde ferme. Peut être que les jeunes ne veulent plus de ces vieilles règles

  • Léonie le 26.10.2021 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    "Princesse" Mako est la petite-fille de l'empereur du Japon.

Les derniers commentaires

  • Maître Capello le 26.10.2021 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    L'empereur DU Japon et pas de ! Mais le roi de Belgique, etc.

    • teddy le 26.10.2021 16:44 Report dénoncer ce commentaire

      rectification!!! Le roi Philippe de Belgique est bien le roi des Belges et non pas comme tu l'écris... roi de Belgique! Lors de sa prestation de serment le roi jure fidélité à la constitution et aux lois du peuple Belge. Je ne crois pas que "monsieur Capello" aurait fait une erreur grossière comme la tienne!

  • neneta le 26.10.2021 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi l argent n est pas tout pour certaines personnes bravo au une personne a le courage à renoncer à l argent pour l amour j adore

  • Léonie le 26.10.2021 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Je dois modifier mon commentaire : "Princesse" Mako est la nièce de l'empereur du Japon. Jamais trop tard d'apprendre.

  • elle le 26.10.2021 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas la première à faire ça dans ce monde ferme. Peut être que les jeunes ne veulent plus de ces vieilles règles

  • Léonie le 26.10.2021 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    "Princesse" Mako est la petite-fille de l'empereur du Japon.