Chiffres mondiaux

04 juin 2019 19:25; Act: 04.06.2019 19:33 Print

La production de plastique continue d'augmenter

Malgré les préoccupations environnementales dans plusieurs pays, la production mondiale de matière plastique a progressé en 2018 à l'échelle mondiale.

storybild

Des pays, surtout en Europe, ont affiché l'ambition de réduire l'utilisation de plastiques. (photo: AFP/Carl de Souza)

Sur ce sujet
Une faute?

La production de matières plastiques a encore crû en 2018 à l'échelle mondiale, tirée par l'Asie et les États-Unis, mais elle a reculé en Europe, alors que les déchets plastiques et la pollution des océans restent des préoccupations. La production mondiale a atteint 359 millions de tonnes (Mt), en hausse de 3,2%, un rythme un peu inférieur à celui de 2017 (+3,9%), a indiqué mardi la fédération PlasticsEurope.

L'Asie représente plus de la moitié de la production de matériaux plastiques, tirée par la Chine qui pèse pour près d'un tiers (108 Mt). Le continent asiatique reste pourtant «structurellement déficitaire et importateur», a souligné Éric Quenet, directeur région Ouest Europe de PlasticsEurope. La Chine a encore augmenté ses capacités de production de plastiques, sur la base de charbon, et cette tendance devrait se poursuivre. Autre région en croissance, les États-Unis, qui bénéficient du développement du gaz de schiste, et où des unités de production très compétitives ont été lancées sur la base d'éthane.

Baisse de la production en Europe

Mais un marché intérieur dynamique ne suffit pas à absorber ces nouvelles capacités, d'où «une pression de plus en plus forte de ces unités américaines» à l'export. Cette production américaine «se retrouve de plus en plus sur le marché européen», a souligné M. Quenet. En 2018, les importations européennes venant des États-Unis ont augmenté de 26% en volume.

Parallèlement, la production de plastiques en Europe a baissé (-4,3%) après une année 2017 assez forte, alors que la consommation augmentait légèrement (+0,4%). La fédération dit avoir «besoin de temps et de visibilité» face aux législations et objectifs de recyclage des plastiques. «Le recyclage représente un défi et une opportunité pour notre industrie», a estimé M. Quenet qui s'inquiète de «la multiplication des pactes nationaux» sur les plastiques qui pourrait aboutir à des règles nationales différentes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Flavio le 04.06.2019 20:26 Report dénoncer ce commentaire

    La hypocrisie est éclatante! Le tout premier pas pour réduire le plastique et de s'en passer complètement, n'est il pas un arrêt de la production? Pourquoi continue-t-on de la produire?

  • Vindulux le 05.06.2019 07:44 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun fabricant ne produit, un produit qu'il ne peut pas vendre! C'est nous les acheteurs qui avons le pouvoir de ne plus acheter une marchandise qui contient du plastique.

  • Vindulux le 05.06.2019 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Comme le dit la directrice de l' ONG Chintan à New Delhi en Inde "Plus on achète , plus on jette" Même si cela ne nous fait pas plaisir, les déchets sont proportionnel au niveau de développement d'un pays et du pouvoir d'achat de la population! Et nous, au Luxembourg sommes le pays au monde avec le plus haut pouvoir d'achat. Auchan ferme des dizaines de supermarchés en France , mais ouvre au GDL l'un de ses plus luxueux magasin. Baisser la production de plastique en Europe ne sert à rien si nous continuons à en importer massivement et a faire nos achats dans les temples de la consommation .

Les derniers commentaires

  • Vindulux le 05.06.2019 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Comme le dit la directrice de l' ONG Chintan à New Delhi en Inde "Plus on achète , plus on jette" Même si cela ne nous fait pas plaisir, les déchets sont proportionnel au niveau de développement d'un pays et du pouvoir d'achat de la population! Et nous, au Luxembourg sommes le pays au monde avec le plus haut pouvoir d'achat. Auchan ferme des dizaines de supermarchés en France , mais ouvre au GDL l'un de ses plus luxueux magasin. Baisser la production de plastique en Europe ne sert à rien si nous continuons à en importer massivement et a faire nos achats dans les temples de la consommation .

  • Idiote le 05.06.2019 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Dixit : "les déchets qui polluent le moins sont ceux qu'on ne produit pas"

  • Le justicier. le 05.06.2019 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Le plastique n'est pas un problème puisqu'on sait le recycler, Valorlux en est la preuve. Le problème c'est tous ceux qui n'organisent pas le recyclage.

  • Vindulux le 05.06.2019 07:44 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun fabricant ne produit, un produit qu'il ne peut pas vendre! C'est nous les acheteurs qui avons le pouvoir de ne plus acheter une marchandise qui contient du plastique.

  • Henry le 05.06.2019 06:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi, dès qu'il y a production c'est déjà un déchet

    • Luxo le 05.06.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      Toutes les voitures neuves, tous les appareils informatique , électroménager et téléphones que nous changeons tous les deux ans sont bourrés de plastique. Tous les objets et les aliments vendu dans les supermarchés sont emballé avec du plastique. Le meilleur moyen de réduire les déchets est de réduire le pouvoir d'achats des plus riches, afin d'inciter les clients à faire réparer leurs appareils ou à acheter des voitures d'occasion. Le comble est, que certains déchirent volontairement leurs jeans ou les achètent déjà usés avant de les porter au volant d'un SUV flambant neuf.