Affaire Skripal

14 avril 2018 18:08; Act: 14.04.2018 18:19 Print

La Russie affirme que l'enquête a été trafiquée

Moscou rejette les conclusions de l'enquête sur l'empoisonnement de l'ex-espion russe. Le chef de la diplomatie russe déclare qu'il a les preuves qu'elle a été tronquée.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a trafiqué les résultats de son enquête sur l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal pour accuser la Russie, a affirmé samedi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Selon les résultats des analyses» effectuées par un laboratoire suisse travaillant pour l'OIAC, «la substance BZ a été découverte dans tous les échantillons» prélevés à Salisbury, où Sergueï Skripal et sa fille ont été empoisonnés, a-t-il déclaré lors d'une conférence, accusant l'OIAC d'avoir caché ces résultats. Le BZ n'a jamais été produit en URSS ou en Russie, a ajouté M. Lavrov.

(L'essentiel)