Vietnam

16 avril 2019 12:05; Act: 16.04.2019 14:23 Print

La sono des retraités abritait 600 kg de drogue

La police vietnamienne a mis la main sur 600 kilos de drogue de synthèse, au domicile d'un couple de retraités.

storybild

L'usage des drogues de synthèse est en hausse au Vietnam. (photo: DR/twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

La police vietnamienne a procédé à une des plus importantes saisies de drogue de ces dernières années au Vietnam. Des centaines de kilos de méthamphétamine étaient cachés au domicile d'un couple de retraités. Plusieurs dizaines de policiers ont participé lundi à une opération qui a conduit à l'arrestation de quatre suspects, a annoncé un porte-parole du ministère de la Sécurité publique.

Les stupéfiants étaient en partie dissimulés dans des haut-parleurs de chaînes hi-fi, et «prêts à être chargés dans des camions pour être livrés», a précisé le porte-parole. Une enquête est en cours pour déterminer la provenance de la marchandise ainsi que sa destination. Cette saisie intervient après deux importantes opérations le mois dernier à Ho Chi Minh Ville, au cours desquelles 300 kg d'héroïne et 300 kg de meth avaient été saisis, et plusieurs ressortissants chinois placés en détention.

Une des lois les plus sévères au monde

Le week-end dernier, 30 kg de stupéfiants avaient été saisis dans le sud du Vietnam, dont 18 kg de meth emballés dans des sachets de thé et des compléments vitaminés. En 2018, sept jeunes étaient morts d'une apparente overdose lors d'un festival de musique électronique à Hanoï.

L'usage des drogues de synthèse est en hausse au Vietnam. Les drogues de synthèse produites dans le Triangle d'Or - région montagneuse aux confins de la Birmanie, de la Thaïlande et du Laos - finissent souvent sur le marché vietnamien, où des laboratoires clandestins auraient même été installés ces dernières années. La loi vietnamienne est une des plus sévères au monde dans la lutte antidrogue, et prévoit la peine de mort pour la possession de 600 grammes d'héroïne ou de 2,5 kg de méthamphétamine.

(L'essentiel/afp)