Donald Trump

09 septembre 2018 10:22; Act: 10.09.2018 14:08 Print

La taupe viendrait-​​elle de l'«État de l'ombre»?

La tribune anonyme contre Donald Trump alimente la théorie selon laquelle une nébuleuse de hauts fonctionnaires, œuvrerait en cachette pour faire dérailler son mandat.

storybild

Jeudi matin, Donald Trump, qui a promis de «curer le marigot» de Washington, avait tonné sur Twitter contre une cabale supposée. (photo: Nicholas Kamm)

Sur ce sujet

Depuis deux jours et la publication d'une tribune anonyme au vitriol contre le président américain, l'expression résonne avec une force renouvelée aux États-Unis, avec pour premier porte-voix, Donald Trump. «Il ne s'agit peut-être pas d'un républicain; il ne s'agit peut-être pas d'un conservateur; il s'agit peut-être de quelqu'un venant de l'État de l'ombre», a-t-il avancé dans un entretien diffusé sur Fox News. C'est «vraiment injuste pour notre pays et pour les millions de gens, qui ont vraiment voté pour nous», s'est-il indigné.

«L'État de l'ombre et la gauche et leur vecteur, les médias fake news, sont en train de devenir fous», écrivait le président qui s'indigne régulièrement des fuites d'informations sensibles dans la presse. Dans sa tribune, le «haut responsable du gouvernement Trump» attaquait mercredi de front cette théorie. «Il ne s'agit pas du soi-disant État de l'ombre. C'est l’œuvre de l'État stable», écrivait-il tout en décrivant un cabinet qui a érigé autour du président américain un mur de contention, contredisant voire empêchant ses ordres d'être appliqués.

Les complotistes renforcés

Une description qui rejoint le portrait acide d'une Maison-Blanche plongée dans le chaos, dressé la veille dans des extraits du prochain livre de Bob Woodward, journaliste d'investigation respecté. On y découvre un conseiller subtilisant une lettre dans le bureau ovale et son ministre de la défense disqualifiant la volonté présidentielle d'assassiner le président syrien. De quoi alimenter la théorie qu'un groupe de technocrates fait tout pour freiner la volonté de Donald Trump. Ce sentiment est renforcé par le fait que la lettre est publiée dans un journal régulièrement conspué par le commandant en chef des États-Unis.

«Cette tribune va renforcer la crédibilité des théories du complot sur un "État de l'ombre"», a estimé sur Twitter Jack Goldsmith, professeur de droit à l'université de Harvard et auteur d'un essai sur le «Deep State». «Je m'inquiète de voir comment cet article jouera entre les mains de ceux qui croient être témoins d'un coup d'État en douceur», poursuit-il. Comme ce qu'elle désigne, l'origine de l'expression «Deep state» est aussi entourée de mystère, plusieurs personnes disant en être les auteurs. Derrière cette terminologie se cachent les quelque deux millions d'employés du gouvernement fédéral, qui restent en poste malgré les changements politiques.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Diukdiuk le 09.09.2018 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas economiste mais si son travail donne des resultats positifs a l’economie americaine, je pense que c’est du court terme et que le flan, quand il tombera, fera beaucoup de dégâts. D’autre part, c’est un va en guerre dangereux pour l’équilibre géopolitique ! Une leçon pour ceux qui par rejet, votent les extrêmes...

  • Yann L le 09.09.2018 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien tout le problème de Trump, cet "Etat" dans l'Etat, belliciste, ténébreux, sournois, soutenu par la nébuleuse mondialiste, moisi par les ONG de la pire espèce et la sphère médiatique vendue au Système qui lui pourrit la vie.

  • georgette le 09.09.2018 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @g3s je pense exactement le contraire. Son bilan n’est plutôt pas mal et ça fous la rage à tous le monde. Et il est toujours en place même avec tous les médias, détracteurs et Obama qu’ils ne lâchent pas depuis le début de son Mandat. Butterflyeffect

Les derniers commentaires

  • Vladimir Vladimirovitch le 09.09.2018 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je ne vois pas le problème car Donald Trump est aimé du peuple américain et c'est leur Président alors bien sûr, il doit avoir tous les pouvoirs contre l'état profond et là pour être honnête, je suis d'accord avec Rigoberta et Roboberta.

    • MouarFFF le 09.09.2018 15:49 Report dénoncer ce commentaire

      Moi je suis tout à fait d'accord avec vous et avec Rigoberta et Roboberta mais je dois quand même vérifier mon script ...

    • Roboberta Menchu le 09.09.2018 15:52 Report dénoncer ce commentaire

      Merci, bien d'accord avec vous aussi !!!

  • Billy the Kid le 09.09.2018 15:10 Report dénoncer ce commentaire

    ....sais pas, mais ce ne serait pas impossible.

  • Diukdiuk le 09.09.2018 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas economiste mais si son travail donne des resultats positifs a l’economie americaine, je pense que c’est du court terme et que le flan, quand il tombera, fera beaucoup de dégâts. D’autre part, c’est un va en guerre dangereux pour l’équilibre géopolitique ! Une leçon pour ceux qui par rejet, votent les extrêmes...

    • Magharita Pourri le 09.09.2018 15:46 Report dénoncer ce commentaire

      Certaines personnes de peu de vertu le traitent de pourri mais on ne voit pas pourquoi, bien dit!

  • Yann L le 09.09.2018 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien tout le problème de Trump, cet "Etat" dans l'Etat, belliciste, ténébreux, sournois, soutenu par la nébuleuse mondialiste, moisi par les ONG de la pire espèce et la sphère médiatique vendue au Système qui lui pourrit la vie.

    • Yann L le 09.09.2018 15:39 Report dénoncer ce commentaire

      Bien d'accord Yann.

  • Yann L le 09.09.2018 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mais collègues sont bien actifs déjà ici mais je pense moi aussi que Donald Trump est le seul depuis l'indépendance des Etats Unis qui collabore pour la paix dans le monde avec l'URSS/Russie et en tout honnêteté car c'est vrai aussi qu'il n'a pas le choix ...

    • Les trolls le 09.09.2018 15:45 Report dénoncer ce commentaire

      Mais quels collègues donc???