Aux États-Unis

05 août 2020 07:33; Act: 05.08.2020 11:38 Print

La tempête Isaias fait 4 morts sur la côte est

Après la Caroline du Nord, où elle a touché terre, la tempête se dirige vers le nord-est, causant au passage quatre morts ainsi que des dégâts matériels.

Sur ce sujet
Une faute?

La tempête tropicale Isaias a balayé, mardi, la côte est des États-Unis, où ses vents parfois violents, accompagnés de fortes pluies, ont fait au moins quatre morts et privé d’électricité plusieurs millions de personnes. Un conducteur a été tué par la chute d’un arbre sur son véhicule, tandis qu’une autre personne a été grièvement blessée par une branche, a fait savoir le maire de New York Bill de Blasio.

Isaias avait déjà fait un mort en Caroline du Nord, où son œil avait touché terre dans la nuit de lundi à mardi avec des vents soufflant jusqu’à 140 km/h, ce qui en faisait alors un ouragan de catégorie 1 (sur 5). La dépression s’est progressivement affaiblie dans la journée à mesure qu’elle progressait vers le nord-est du pays, via la Virginie, la capitale fédérale Washington, le Maryland, la Pennsylvanie et New York. Mais elle a tout de même causé des dégâts matériels et privé d’électricité près de 3 millions de personnes, selon le site poweroutage.us, en majorité dans l’État du New Jersey.

«Nous voyons des arbres et des branches arrachés à travers la ville», «prenez cela au sérieux. Si vous n’avez pas à être dehors, restez chez vous», avait alerté sur Twitter Bill de Blasio, le maire de New York, dont des services de ferry, de train et certaines portions aériennes du métro avaient été fermées. Les autorités new-yorkaises, encore marquées par le passage dévastateur de l’ouragan Sandy en 2012, avaient installé des digues de protection dans le sud du quartier de Manhattan dans la matinée en prévision d’une éventuelle montée des eaux. Mais «la tempête a surtout apporté du vent jusqu’ici, plus que des inondations», a relevé M. De Blasio, sur une chaîne de télévision locale.

Selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC), Isaias progressait à 20 heures locales au-dessus du Vermont, avant d’atteindre rapidement le Canada, avec des vents maximaux soutenus de 80 km/h. «J’invite tous ceux se trouvant sur la trajectoire de la tempête à rester vigilants et à suivre les recommandations de leur État et des autorités locales», avait déclaré dans l’après-midi le président Donald Trump, lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.