Au Japon

07 septembre 2018 08:17; Act: 07.09.2018 12:38 Print

Le bilan du séisme s'élève désormais à 18 morts

Les secouristes sont à pied d’œuvre, dans le nord du Japon, pour trouver des survivants sous des glissements de terrain, après un puissant séisme.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Les efforts se poursuivaient à un rythme accéléré vendredi pour trouver des survivants parmi les personnes ensevelies sous des glissements de terrain dans le nord du Japon après un puissant séisme, dont le bilan provisoire s'élève à 18 morts. C'est le village d'Atsuma, niché au pied de montagnes verdoyantes de l'île de Hokkaido, qui a payé le plus lourd tribut à la catastrophe, avec 14 décès. Le paysage de carte postale a été ravagé par des éboulements qui ont englouti les maisons construites en contrebas, laissant de profondes cicatrices marron le long des versants des montagnes.

Toute la nuit, les secouristes se sont démenés à l'aide de pelleteuses et de chiens en quête de souffle de vie, une tâche compliquée par une série de répliques. «De nombreuses personnes sont encore ensevelies sous la terre, nous travaillons sans relâche mais les efforts de sauvetage sont difficiles», a commenté un militaire des Forces d'autodéfense (SDF), interrogé par la chaîne de télévision NHK qui a fait état de 18 morts et 22 disparus. «Nous allons faire tout notre possible pour les trouver rapidement», a-t-il ajouté. «Mes proches sont encore enfouis sous la boue, je n'ai pas pu dormir de la nuit. Il y a eu aussi plusieurs secousses, donc c'était une nuit agitée», a témoigné une habitante sur la NHK.

Pluies attendues

Les images de télévision montraient des chaussées éventrées, des façades défoncées, des maisons vacillantes dans la capitale régionale Sapporo après ce tremblement de terre de magnitude 6,6 survenu en pleine nuit. «Je n'ai pas de mots... j'habite ici depuis près de 20 ans, je ne sais pas quoi dire», a confié un jeune homme, dans les rues de la ville. Environ 22 000 hommes et 75 hélicoptères étaient mobilisés pour participer aux opérations et venir en aide aux sinistrés, dont de nombreux attendaient patiemment devant supermarchés et stations-service pour faire des provisions.

Après une coupure de courant générale en raison de l'arrêt de toutes les centrales de la région, l'électricité avait pu être rétablie vendredi matin pour 1,4 million de foyers et autres clients, soit près de la moitié de la population de l'île, selon la compagnie Hokkaido Electric. Il en restait encore 1,6 million dans le noir, mais «le nombre devrait tomber à 550 000» en fin de journée.

(L'essentiel/afp)