Avenir sombre écrit dans le passé

06 avril 2019 11:32; Act: 06.04.2019 11:39 Print

Le CO2 au plus haut depuis 3 millions d'années

Dans une étude, des chercheurs mettent en garde contre la hausse des températures de la Terre depuis quelques siècles.

storybild

En se basant sur les concentrations de CO2, les glaciologues prédisent une augmentation du niveau des océans entre 50 cm et un mètre d'ici la fin de ce siècle.

Sur ce sujet
Une faute?

La concentration dans l'atmosphère du CO2, principal responsable du réchauffement climatique, est au plus haut depuis 3 millions d'années, rendant inéluctable la hausse dramatique de la température de la planète et du niveau des océans en quelques siècles, mettent en garde des chercheurs. Les scientifiques estimaient jusqu'alors que le niveau actuel de dioxyde de carbone, un peu supérieur à 400 parties par million (ppm), n'était pas plus important que celui d'il y a 800 000 ans, lors d'une période marquée par des cycles de réchauffement et de refroidissement de la Terre qui se poursuivraient aujourd'hui sans le réchauffement lié aux activités humaines.

Mais des carottes de glace et de sédiments marins prélevés à l'endroit le plus froid de la planète révèlent désormais que la barre des 400 ppm a en fait été dépassée pour la dernière fois il y a 3 millions d'années, pendant le Pliocène. Les températures étaient alors 3 à 4°C plus élevées, des arbres poussaient en Antarctique et le niveau des océans était 15 mètres plus haut.

Tous les records

Ces analyses sont corroborées par un nouveau modèle climatique développé par le Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK). «La fin du Pliocène est relativement proche de nous en terme de niveaux de CO2», explique à l'AFP Matteo Willeit, chercheur au PIK et principal auteur d'une étude publiée cette semaine. «Nos modèles suggèrent qu'au Pliocène il n'y avait ni cycle glaciaire ni grosses calottes glaciaires dans l'hémisphère nord. Le CO2 était trop élevé et le climat trop chaud pour le permettre».

L'accord de Paris sur le climat de 2015 vise à limiter le réchauffement de la planète à 2°C, voire 1,5°C, par rapport à l'ère pré-industrielle. Mais en 2017, les émissions de gaz à effet de serre ont dépassé tous les records dans l'histoire humaine, et les engagements des États signataires de l'Accord de Paris conduiraient le monde vers 3°C.

Océans 15 à 20 mètres plus élevés

Pour des chercheurs réunis cette semaine à Londres, il y a des leçons à tirer du Pliocène. «Les températures mondiales étaient 3 à 4°C plus élevées qu'aujourd'hui et le niveau de la mer 15 à 20 mètres plus haut», commente Martin Siegert, professeur de géoscience à l'Imperial College de Londres.

Aujourd'hui, avec 1°C de plus qu'à l'époque pré-industrielle, la Terre subit déjà les impacts du dérèglement climatique, des inondations aux sécheresses. Pour Siegert, avoir dépassé 400 ppm de CO2 n'implique pas une hausse du niveau des mers de l'ampleur de celle du Pliocène de façon imminente, mais à moins que l'Homme n'arrive à retirer le CO2 de l'atmosphère à grande échelle, des impacts majeurs sont inévitables, tôt ou tard.

En se basant sur les concentrations de CO2, les glaciologues prédisent une augmentation du niveau des océans entre 50 cm et un mètre d'ici la fin de ce siècle, indique le chercheur. «Il serait difficile que cela soit plus, parce que la fonte prend du temps. Mais ça ne s'arrête pas à 2 100, ça continue».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dianne le 07.04.2019 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est donc au même niveau qu'il y a 2.999.999 d'années. C'était qui le responsable à l'époque? Et surtout, comment la terre, la nature et les animaux ont ils survécus?

  • nanard le 06.04.2019 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    si j'ai bien compris, il y a 3 millions d'années, la terre a subi un réchauffement climatique important. Peut-on accuser l'activité humaine?

  • bingo le 06.04.2019 19:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Euh, non elle n’a pas 6000 ans notre planète !

Les derniers commentaires

  • Dianne le 07.04.2019 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est donc au même niveau qu'il y a 2.999.999 d'années. C'était qui le responsable à l'époque? Et surtout, comment la terre, la nature et les animaux ont ils survécus?

  • eucfen le 07.04.2019 01:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’activité humaine augmente le taux de CO2, donc oui. Le fait que ce taux augmente naturellement par d’autre facteurs ne veut pas dire que l’activité humaine ne soit pas devenu l’un de ces facteurs. Comment peut on encore douter de ça malgré tous les relevés scientifiques?

  • cyrixx le 06.04.2019 21:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi ce que je retiens c'est qu'il n'y aura plus de glaciation, c'est la meilleure nouvelle du siècle!!

    • @cyrixx le 06.04.2019 22:22 Report dénoncer ce commentaire

      Hola, c'est plutot l'inverse car l'activité solaire est dans un cycle descendant et donc on bientot avoir plus froid pendant quelques dizaines d'années.

  • bingo le 06.04.2019 19:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Euh, non elle n’a pas 6000 ans notre planète !

  • gigi le 06.04.2019 15:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Conclusion: pas coupables!

    • agent smyth le 06.04.2019 18:21 Report dénoncer ce commentaire

      n importe quoi. coupable parce que le taux de co2 a explosé en 50 ans.. doublé d'un taux normal pendant 1mio d'années

    • cyrixx le 06.04.2019 21:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @agent smyrh: ne pas oublier qu'on part du niveau le plus bas de l'histoire de la Terre. c'est cela l'anormalité.