Trump en accusation

13 décembre 2019 07:18; Act: 13.12.2019 10:12 Print

Le Congrès américain repousse le vote

Les parlementaires voteront vendredi sur les deux chefs d'inculpation retenus contre Trump dans l'affaire ukrainienne.

storybild

Les débats ont été houleux. (photo: AFP/Drew Angerer)

Sur ce sujet
Une faute?

Après quatorze heures d'un débat houleux, les démocrates ont surpris en repoussant à vendredi matin l'adoption attendue en commission de l'acte d'accusation de Donald Trump, qui marquera une étape décisive avant le vote historique sur son probable renvoi en procès pour destitution.

«Tribunal fantoche», «dictateur»: Marquées par les déclarations outrées de républicains, les dernières minutes de ce débat fleuve ont, comme toute la procédure, reflété les profondes divisions des Américains sur le sujet. Avec virulence, les élus de la commission judiciaire de la Chambre des représentants débattaient depuis la matinée des deux chefs d'inculpation retenus par les démocrates contre le président dans l'affaire ukrainienne: «abus de pouvoir» et «entrave à la bonne marche du Congrès».

Peu après 23h, le chef démocrate de la commission a annoncé qu'il ajournait le débat jusqu'à vendredi 10h (16h, heure de Luxembourg). Un vote est alors attendu sur chacun des chefs d'inculpation. Il reviendra ensuite à la Chambre de voter sur ces textes lors d'une séance plénière, prévue mercredi selon des médias américains.

«Aucune chance que le président soit destitué»

Face à ce feu nourri, le chef démocrate de la commission, Jerry Nadler, a imploré ses collègues républicains de «ne pas justifier un comportement» présidentiel dont ils savent «au fond de leur cœur qu'il est mauvais».

Comme chaque camp reste soudé, Donald Trump est quasi assuré d'être mis en accusation à la chambre basse, où les démocrates disposent d'une majorité confortable, puis acquitté au Sénat, contrôlé par les républicains, sans doute dès janvier. Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, l'a d'ailleurs affirmé jeudi soir sur Fox News: «Il n'y a aucune chance que le président soit destitué».

Sa mise en accusation au Congrès entachera néanmoins le bilan de Donald Trump et ternira sa campagne de réélection. Avant lui, seuls deux présidents américains, Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998, ont vécu une telle épreuve. Mis en cause dans le scandale d'espionnage politique du «Watergate», le républicain Richard Nixon avait démissionné en 1974 pour éviter cet «impeachment».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Exuperancia le 13.12.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont pires que les Anglais avec le Brexit! Oui, non, oui, non mais décidez vous enfin

  • Roboberta le 13.12.2019 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Chez nous en Russie ça décide plus vite, Exurepetita a bien raison

Les derniers commentaires

  • Roboberta le 13.12.2019 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Chez nous en Russie ça décide plus vite, Exurepetita a bien raison

  • Exuperancia le 13.12.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont pires que les Anglais avec le Brexit! Oui, non, oui, non mais décidez vous enfin