Valeur refuge

30 juillet 2020 18:34; Act: 30.07.2020 18:50 Print

Le cours de l'or atteint des sommets

La demande d'or a nettement baissé au deuxième trimestre, plombée par la pandémie de Covid-19, mais a été soutenue par les investisseurs qui se sont rués sur la valeur refuge, faisant grimper les cours.

storybild

L'or propulsé vers les sommets grâce aux investisseurs (CMO)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce rapport trimestriel publié jeudi est dévoilé après les records atteints en début de semaine par les prix de l'or, qui ont pulvérisé lundi le sommet de 2011 à 1.921,18 dollars l'once et évoluaient mercredi aux alentours de 1.950 dollars. Les cours ont même flirté mardi avec la barre des 2 000 dollars.

Les données du CMO portent sur le deuxième trimestre, période qui précède la flambée récente, mais au cours de laquelle les cours avaient déjà nettement progressé grâce aux investisseurs financiers et malgré une baisse de la demande du métal précieux toutes catégories d'acheteurs confondus. Les titres financiers cotés (ETF) indexés sur le cours de l'or ont attiré des flux très importants entre avril et juin 2020, pour atteindre un total de 434 tonnes sur la période, au plus haut depuis le début d'année 2009.

La réponse mondiale à la pandémie

Le record est même battu en valeur, à 23,4 milliards de dollars, de quoi porter les encours à 206 milliards de dollars au 30 juin et environ 230 au cours actuel. "La demande en or est alimentée par des investisseurs qui souhaitent davantage d'exposition au métal jaune dans leurs portefeuilles" en cette période d'incertitude économique et de possibles revers sur les marchés, constate le porte-parole du CMO John Mulligan.

"La réponse mondiale à la pandémie par les Banques centrales et les gouvernements, sous la forme de baisses de taux et d'injections massives de liquidités, a alimenté des flux records dans les ETFs adossés à l'or", complètent les auteurs du rapport, un fléchage massif "qui a contribué à faire monter le cours" du métal jaune.

Les ETFs cachent la forêt

Si les produits financiers sont les grands gagnants sur la période, ils sont également les seuls, pointe l'étude du Conseil mondial de l'or. A la différence des investisseurs, "la demande des consommateurs a fortement chuté cette année en raison de l'effet négatif de la pandémie sur la croissance économique, combiné à des mesures strictes de confinement", souligne le rapport.

La demande de joaillerie en Inde, pays très touché par le Covid-19, a par exemple été divisée par quatre entre avril et juin sur un an, quand celle en Chine, berceau de la pandémie, a été amputée d'un tiers. "Des millions de mariages ont du être reportés en Inde", explique M. Mulligan, événements propices à l'achat d'or par les familles.

La Chine et l'Inde représentent historiquement la moitié de ce segment de marché.

Les Banques centrales, en première ligne depuis le début de la crise pour défendre leurs monnaies, ont divisé leurs achats d'or par deux sur un an, ajoute l'étude, une différence à relativiser puisque l'année 2019 était sur ce plan "exceptionnelle" d'après M. Mulligan. La demande industrielle a aussi marqué le pas dans une moindre mesure, avec une baisse en volume de 18% par rapport au deuxième trimestre 2019.

Tous segments pris en compte, la demande totale en or a diminué de 11% par rapport au deuxième trimestre 2019, à 1 015,7 tonnes. La pandémie de Covid-19 a aussi affecté l'extraction minière, qui n'a pas été exempte d'une baisse d'activité voire de fermetures ponctuelles dans certains pays producteurs. "Ce n'est donc pas étonnant de voir l'offre d'or en baisse de 15%" , conclut le porte-parole du CMO, qui s'étonne néanmoins de voir le volume d'or recyclé lui aussi en berne, pourtant plutôt enclin à s'activer lorsque les prix sont plus élevés.

(L'essentiel / AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Antoine le 30.07.2020 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    L'or est le meilleurs investissement que l'on peut faire comme épargne rentable en moins de 3 ans une plus value de 20000 € par kilo. Et même ceux qui n'ont pas beaucoup de cash peuvent toujours acheter par 5g,10g,20g etc...

  • godfroid le 31.07.2020 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai trouvé des assignats dans le grenier de notre maison de campagne....

  • blu le 31.07.2020 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @antoine certes mais la gestion de l’or n’est pas si évidente pour tout le monde. Il faut suivre les cours, savoir quand acheter et vendre pour spéculer. C’est ce qui me bloque en fait.

Les derniers commentaires

  • Oui c'est encore moi le 31.07.2020 22:52 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on a acheté à 7500€ le kg c'est une bonne affaire...

  • godfroid le 31.07.2020 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai trouvé des assignats dans le grenier de notre maison de campagne....

  • blu le 31.07.2020 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @antoine certes mais la gestion de l’or n’est pas si évidente pour tout le monde. Il faut suivre les cours, savoir quand acheter et vendre pour spéculer. C’est ce qui me bloque en fait.

  • Antoine le 30.07.2020 20:55 Report dénoncer ce commentaire

    L'or est le meilleurs investissement que l'on peut faire comme épargne rentable en moins de 3 ans une plus value de 20000 € par kilo. Et même ceux qui n'ont pas beaucoup de cash peuvent toujours acheter par 5g,10g,20g etc...