Combats en Afghanistan

02 octobre 2015 10:21; Act: 02.10.2015 10:50 Print

Le crash d'un avion américain a fait 11 morts

Le crash d'un avion de transport militaire américain C-130 a fait au moins 11 morts vendredi, en Afghanistan, au moment où des combats féroces opposaient l'armée afghane aux talibans

storybild

L'avion s'est écrasé près de l'aéroport de Jalalabad. (photo: AFP/Noorullah Shirzada)

Une faute?

Le C-130 s'est écrasé aux alentours de minuit (jeudi à 21h30 au Luxembourg) à l'aéroport de Jalalabad, grande ville de l'Est, près de la frontière pakistanaise. Six militaires américains et cinq sous-traitants de sociétés privées ont été tués, a annoncé un responsable américain de la Défense. «L'équipage et les passagers sont morts», a précisé le colonel de l'armée de Terre américaine, Brian Tribus.

La mission de l'OTAN, qui a également fait état de 11 morts, n'a donné aucune explication sur les causes de la perte de l'avion. Les talibans, qui s'attribuent régulièrement et sans preuve la paternité de crashs aériens en Afghanistan et ont tendance à exagérer leurs bilans, ont affirmé avoir abattu l'appareil. «Nos moudjahidine ont abattu un quadrimoteur américain à Jalalabad», a déclaré sur Twitter le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, avançant pour sa part un bilan d'au moins 15 morts. Rien vendredi ne permettait par ailleurs de confirmer que la perte de l'avion avait été la conséquence de tirs ennemis.

Kunduz repris par l'armée

Le C-130 est un quadrimoteur doté de multiples versions, capable de décoller et d'atterrir sur des pistes courtes ou sommairement aménagées. Les sous-traitants travaillaient pour la nouvelle mission de l'OTAN «Soutien résolu» destinée à conseiller et former les forces afghanes désormais seules en première ligne face à l'insurrection talibane depuis la fin de la mission de combat des forces de la coalition en décembre dernier. L'Alliance ne compte plus que 13 000 soldats en Afghanistan, dont 10 000 Américains. La ville de Jalalabad se trouve sur une route importante reliant Kaboul au Pakistan, base arrière de nombreux jihadistes.

Le crash est survenu alors que les forces afghanes ont repris jeudi une partie de la ville stratégique de Kunduz (nord) des mains des talibans, qui l'avaient prise en quelques heures lundi. Depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir en 2001 par une coalition emmenée par les États-Unis, les talibans concentrent leurs attaques dans leurs fiefs du Sud. Mais au cours des derniers mois, les insurgés ont renforcé leurs positions dans le secteur de Kunduz, verrou stratégique du nord du pays sur la route du Tadjikistan. De nombreux habitants avaient indiqué jeudi que l'armée avait repris plusieurs quartiers centraux.

(L'essentiel/AFP)