En exil du Tibet

22 février 2020 18:40; Act: 22.02.2020 18:41 Print

Le Dalaï-​​Lama fête ses 80 ans de leader spirituel

Le Dalaï-Lama fête samedi ses 80 ans en tant que leader spirituel du Tibet, une fonction qu'il a presque entièrement occupée en exil, sous les attaques constantes de la Chine.

storybild

Le Dalaï-Lama a été contraint de fuir le Tibet en 1959 vers l'Inde voisine.

Sur ce sujet
Une faute?

A des centaines de kilomètres de Lhassa, le leader bouddhiste s'adresse depuis 1959 à ses compagnons tibétains d'exil depuis Dharamsala, au pied de l'Himalaya indien. Mais il reste contre vents et marées le visage universellement reconnu de l'autonomie du Tibet, devenu province chinoise à part entière depuis 1951.

Lauréat du prix Nobel de la paix en 1989, le vieux leader bouddhiste est désormais moins en vue. Le charismatique quatorzième Dalaï-Lama a ralenti le rythme de ses déplacements, autrefois soutenu, et a été hospitalisé en avril pour une infection pulmonaire, mais son aura pâtit également de l'influence grandissante de la Chine, et des représailles qu'elle agite régulièrement envers tous ceux qui sont tentés par un rapprochement avec le vieux leader bouddhiste. Pékin accuse le Dalaï-Lama, âgé de 84 ans, de vouloir diviser la Chine et le considère comme un «loup en robe de moine».

Pas de commémoration

Son bureau a d'ores et déjà prévenu que cet anniversaire se ferait sans commémoration, après avoir annulé un rassemblement de ses fidèles, prévu en mars, pour cause de coronavirus. Né le 6 juillet 1935 sous le nom de Lhamo Dhondup, fils d'un couple de modestes fermiers des collines du nord-est tibétain, l'enfant a deux ans quand arrive dans son village une expédition en quête du nouveau leader spirituel du Tibet.

Capable de désigner des objets ayant appartenu au treizième Dalaï-Lama, décédé en 1933, le garçon est proclamé comme sa réincarnation. Séparé de sa famille, il est emmené dans un monastère puis à Lhassa, où il reçoit une austère éducation théologique et philosophique, avant d'être intronisé quatorzième Dalaï-Lama en 1939.

En 1950, alors âgé de 15 ans, il est intronisé à la hâte chef de l'Etat tibétain après l'entrée de l'armée chinoise au Tibet. En dépit de ses efforts pour protéger les Tibétains, il est contraint de fuir en 1959 vers l'Inde voisine, après la répression sanglante lancée par l'armée chinoise contre des manifestants tibétains.

Un compromis cherché sans relâche

Depuis, à la tête d'un gouvernement en exil, il a cherché sans relâche un compromis avec Pékin sur le sort des Tibétains, basé d'abord sur une revendication d'indépendance qui a lentement évolué vers une demande de plus grande autonomie. Les militants tibétains comme Pékin savent que la mort de Tenzin Gyatso, le plus célèbre moine bouddhiste de la planète, pourrait porter un coup d'arrêt à la quête d'autonomie de la région himalayenne.

La façon dont sera choisi son successeur reste également posée. Les bouddhistes tibétains choisissent traditionnellement le Dalaï-Lama à travers une quête rituelle, qui peut prendre plusieurs années, avec un comité itinérant qui recherche des signes qu'un jeune enfant puisse être la réincarnation du dernier chef spirituel.

Le quatorzième Dalaï-Lama pourrait néanmoins décider d'un processus non traditionnel qui empêcherait la Chine d'avoir son mot à dire: il pourrait choisir lui-même, de son vivant, son successeur, peut-être une fille, ou décréter qu'il est le dernier Dalaï-Lama.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ace le 22.02.2020 21:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    radical comme propos non?

  • censuré le 22.02.2020 19:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ouf j'avais lu dealer ou lieu de leader.

  • Sibe le 23.02.2020 00:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Harry Pourquoi ce commentaire ???

Les derniers commentaires

  • Sibe le 23.02.2020 00:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Harry Pourquoi ce commentaire ???

  • Grand Maître d'URSS/Russie le 22.02.2020 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Harry a raison car la Chine qui est notre pays allié et ami considère c'est un terroriste ...

  • ace le 22.02.2020 21:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    radical comme propos non?

  • censuré le 22.02.2020 19:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ouf j'avais lu dealer ou lieu de leader.

  • Harry le 22.02.2020 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa place est dans une prison chinoise.

    • Le Chinois d'URSS/Russie le 22.02.2020 22:59 Report dénoncer ce commentaire

      Oui oui bien dit !