Aux États-Unis

05 décembre 2019 21:39; Act: 06.12.2019 16:13 Print

Le démocrate John Kerry soutient Joe Biden

Jeudi, l'ancien secrétaire d’État américain a annoncé qu'il soutenait Joe Biden.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a annoncé jeudi, soutenir l'ancien vice-président Joe Biden, dans la course à la Maison-Blanche. Il avait été battu par George W. Bush à la présidentielle 2004.

John Biden est aujourd'hui le mieux placé pour remporter l'investiture démocrate et affronter Donald Trump à l'élection de novembre 2020. «Je pense que Joe Biden est le président dont notre pays a désespérément besoin maintenant. Pas seulement parce que je le connais depuis longtemps, mais parce que je le connais si bien», a écrit John Kerry, dans un communiqué diffusé par l'équipe de campagne de Joe Biden, 77 ans.

«J'ai vu Joe être mis à l'épreuve lors de ses mandats publics et dans sa vie personnelle. Je connais son caractère», a ajouté John Kerry, qui a été le secrétaire d’État du second mandat de Barack Obama (2013-2017), alors même que Joe Biden était vice-président. Les deux hommes ont également tous deux été sénateurs pendant plus de deux décennies.

«Restaurer notre place dans le monde»

«Joe battra Donald Trump en novembre prochain. Il est le candidat avec la sagesse et la stature nécessaires pour réparer ce que Trump a cassé, pour restaurer notre place dans le monde, et améliorer la vie des travailleurs chez nous», a jugé John Kerry, ex-candidat des démocrates à la présidentielle de 2004.

Joe Biden se présente régulièrement comme le seul candidat, parmi les 15 dans la course à l'investiture du parti démocrate, à être capable de battre Donald Trump. Il est le favori au niveau national dans les sondages, selon RealClearPolitics, devant le maire d'une petite ville de l'Indiana Pete Buttigieg et les sénateurs Elizabeth Warren et Bernie Sanders, trois seuls autres candidats à enregistrer des scores à deux chiffres.

L'ancien secrétaire d’État a annoncé qu'il se joindrait vendredi, à Joe Biden, actuellement en tournée dans l’État clé de l'Iowa, premier à voter en février. Il sera également à ses côtés, dimanche, dans le New Hampshire.

(L'essentiel/afp)