Aux États-Unis

18 septembre 2020 07:16; Act: 18.09.2020 09:21 Print

Le dentiste bossait sur un hoverboard: 12 ans de prison

Un trentenaire originaire de l'Alaska (États-Unis) a été lourdement condamné lundi, pour fraude et mise en danger de la vie de ses patients, notamment.

Sur ce sujet
Une faute?

Un dentiste de l’Alaska a été condamné lundi, à 12 ans de prison, et ne pourra pas pratiquer son métier pendant dix ans après sa libération. Selon l’Anchorage Daily News, Seth Lookhart a été reconnu coupable de fraude à l’assurance maladie, de mise en danger inconsidérée et de soins dentaires illégaux, notamment. L’Américain de 35 ans commencera à purger sa peine dès le 7 décembre.

Les méthodes de ce dentiste étaient pour le moins étranges. D’après le journal local, il avait tendance à mettre ses patients sous sédatif pendant des périodes prolongées, manquant ainsi d’en tuer certains. Pour ne rien arranger, il facturait à l’assurance maladie des procédures d’anesthésie non nécessaires. Le montant de la fraude, à laquelle participait également sa manager, se monte à près de 2 millions de dollars.

Des preuves accablantes dans son propre téléphone

Durant le procès, plusieurs anciens patients de Seth Lookhart sont venus témoigner. Une femme a par exemple raconté que le dentiste lui avait arraché une dent alors qu’il se tenait sur un hoverboard. Un témoignage appuyé par une vidéo, où on peut voir le trentenaire se promener dans les couloirs du cabinet à bord de son engin. «Le plus étonnant dans tout cela, c’est peut-être le fait que la quantité écrasante de preuves a souvent été étayée (…) par les propres SMS, photos et vidéos du Dr Lookhart», a réagi le juge Michael Wolverton.

Durant son procès, le dentiste a fait son mea culpa: «Si je ne doute pas du fait que j’ai été capable de prodiguer des soins et de soulager la douleur de nombreuses personnes qui en avaient cruellement besoin, je sais aussi que j’aurais pu et dû maintenir une meilleure discipline et une meilleure concentration tout en servant une clientèle que j’ai fini par aimer», a-t-il déclaré.

(L'essentiel/joc)