Menace au Pakistan

10 janvier 2020 10:06; Act: 10.01.2020 10:45 Print

Le glacier avance de quatre mètres par jour

Certains Pakistanais vivent la peur au ventre. Celle du glacier pakistanais Shisper, masse de glace noire et acérée qui progresse vers eux jusqu'à quatre mètres par jour.

storybild

Le glacier Shisper, qui fait partie du massif de Karakoram, grandit et s'étend, un phénomène que les scientifiques n'arrivent pas encore à s'expliquer. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les montagnards d'Hassanabad habitent au cœur d'un paysage majestueux, mais vivent la peur au ventre. Celle du glacier pakistanais Shisper, masse de glace noire et acérée qui progresse vers eux jusqu'à quatre mètres par jour, exposant une région fragilisée par le réchauffement à de multiples dangers. Surplombant ce village situé à 2 100 mètres d'altitude, dans la chaîne himalayenne de l'Hindou Kouch, le glacier Shisper, qui fait partie du massif de Karakoram, grandit et s'étend, un phénomène que les scientifiques n'arrivent pas encore à s'expliquer.

Cette expansion touche selon la Nasa 200 autres glaciers dans le massif de Karakoram, lequel compte certains des plus hauts sommets du monde, dont le mythique K2 (8 600 mètres). Combinée à la fonte d'autres glaciers, elle entraîne des effets en chaîne qui touchent même le fleuve Indus. Dans la vallée d'Hassanabad, elle provoque l'avancée, dix fois supérieure à la normale, de centaines de tonnes de glace et de roches.

7 millions de personnes en danger

«Les vies humaines, les biens et les animaux sont en danger», explique un villageois, Basir Ali, évoquant la crainte de crues subites, d'éboulements rocheux et d'une pénurie d'eau potable. Ces masses de glace bloquent aussi l'écoulement de l'eau produite par la fonte des glaciers, entraînant l'apparition de «lacs glaciaires», qui peuvent à leur tour se déverser et libérer «un énorme volume de glace, d'eau, de débris, mais aussi de boue à l'effet dévastateur, qui détruit tout sur son passage», explique Ignacio Artaza, représentant du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Selon cet organisme, le réchauffement climatique a provoqué dans la région la naissance de plus de 3 000 lacs glaciaires, dont 33 posent un risque de vidange brutale, mettant en danger sept millions de personnes. L'expansion de Shisper et les autres phénomènes climatiques de la région peuvent donc avoir un impact dans les plaines à des centaines de kilomètres d'Hassanabad, en perturbant l'alimentation de l'Indus, qui dépend pour plus de moitié de la fonte saisonnière.

Avec des conséquences pour l'agriculture du Pakistan mais aussi pour ses relations avec son grand voisin indien.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ragnar Kok le 10.01.2020 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et moi aussi

  • Roboberta Bobarskaya le 10.01.2020 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi non plus, pareil

  • Katia le 10.01.2020 21:05 Report dénoncer ce commentaire

    4 mètres par jour, donc 1,5 km par année. Pas mal, pas mal du tout

Les derniers commentaires

  • Katia le 10.01.2020 21:05 Report dénoncer ce commentaire

    4 mètres par jour, donc 1,5 km par année. Pas mal, pas mal du tout

  • Roboberta Bobarskaya le 10.01.2020 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi non plus, pareil

  • Ragnar Kok le 10.01.2020 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et moi aussi

  • Marina Bobarskaya le 10.01.2020 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils vont encore dire, c'est le réchauffage, moi je n'en peux plus d'entendre parler de cette histoire de réchauffage !!!

    • Marina Bobarskaya le 10.01.2020 14:35 Report dénoncer ce commentaire

      Moi non plus

    • Marina Bobarskaya le 10.01.2020 16:56 Report dénoncer ce commentaire

      et moi non plus!!!

    • Marina Bobarskaya le 10.01.2020 21:04 Report dénoncer ce commentaire

      moi non plus