Arctique

08 janvier 2020 07:13; Act: 08.01.2020 09:45 Print

Le Grand Nord attend désespérément l'hiver

Les températures relevées dans les pays scandinaves battent des records pour la saison. En raison notamment du vent qui balaie la région.

storybild

Il fait anormalement chaud dans le nord de la Norvège et de la Suède.

Sur ce sujet
Une faute?

Records de températures, déficit de neige et pluies qui transforment en patinoires les routes et les pâtures des rennes: des fjords norvégiens à la Russie, le Grand Nord de l'Europe attend désespérément l'hiver arctique. Sunndalsøra, petite localité de l'ouest de la Norvège, a enregistré 19°C le 2 janvier, du jamais vu dans le pays scandinave en hiver. Cette température clémente est due à des vents chauds - le vent du sud - qui devaient revenir balayer la région mardi soir, selon l'Institut météorologique norvégien.

Un maire de la région avait frappé les esprits au début de l'année en se faisant filmer en pleine baignade dans une eau beaucoup plus froide que l'air. Le phénomène du foehn n'est pas inhabituel et de tels épisodes de chaleur ne sont pas nécessairement liés au changement climatique, soulignent cependant les météorologues.

5 à 10°C de plus que la normale en Suède

En Suède, les températures relevées ces derniers jours dépassent d'environ 5°C les normales de saison dans le sud, et de 10°C dans le nord. «Le 2 janvier, trois stations du centre de la Suède ont signalé les températures les plus élevées pour un mois de janvier depuis 1971», a précisé Sverker Hellström, climatologue à l'Institut météorologique suédois.

Propriétaire d'une entreprise de chiens de traîneau à Ekorrsele, en Laponie suédoise, Donald Eriksson affirme vivre un des hivers les plus chauds de ces dernières décennies. «Le 7 janvier 2019, il faisait -36°C ici, ce (mardi) matin il faisait 1°C», assure-t-il, joint au téléphone par l'AFP. Les écarts «peuvent dépendre de la météo, mais la tendance est claire: ces quinze dernières années, et surtout les dix dernières, les hivers ont raccourci d'un mois et demi en moyenne», selon lui.

L'alternance de froid et de redoux accompagné de pluie pénalise aussi les éleveurs de rennes, dont les pâtures naturelles gèlent, empêchant les cervidés d'accéder au lichen dont ils raffolent.

Hivers plus courts

Le changement climatique rend les hivers norvégiens plus courts, a souligné mardi l'Institut météorologique. Dans ce contexte, l'hiver est défini comme le nombre total de journées avec des températures négatives. «L'hiver s'est raccourci ces 30 dernières années et cela va continuer», a affirmé la chercheuse Reidun Gangstø Skaland. «En 2050, plus d'un million de Norvégiens vivront dans des zones avec moins d'un mois hivernal».

Selon l'Institut, Oslo a perdu 21 jours d'hiver au cours des trois dernières décennies, Tromsø (nord) 17 jours et Bergen et Trondheim (ouest) 7 et 15 jours respectivement. Dans un récent rapport sur le réchauffement, le comté de Västerbotten, en Suède septentrionale, estime que ses stations de ski pourraient à terme voir la saison fondre de deux mois et le thermomètre grimper de cinq degrés.

L'hiver n'a pas commencé en Finlande

Dans le sud de la Finlande, où les températures moyennes en décembre étaient déjà de 4,5°C au-dessus de la normale, l'hiver n'a même pas encore commencé, selon l'Institut météorologique local. Les prévisions météorologiques montrent qu'en janvier, il n'y aura pas de véritable hiver dans la région.

Au cœur de l'Arctique, l'archipel norvégien du Svalbard (Spitzberg) en est quant à lui à son 109e mois d'affilée avec des températures excédant la normale, selon l'Institut météorologique norvégien.

Situation identique en Russie, où il faisait mardi 0°C à Mourmansk, plus grande ville du monde au-dessus du cercle polaire arctique, soit environ 6°C au-dessus des normales saisonnières, selon le centre météorologique national. La journée de mercredi s'annonce encore plus chaude: les météorologues prévoient jusqu'à 2°C à Mourmansk et jusqu'à 4°C à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie (+12°C par rapport aux normales).

Reste que le nord-ouest de la Russie n'est pas le plus touché. «Tout le pays enregistre des anomalies positives», a indiqué à l'agence Ria Novosti le directeur du service météorologique national, Roman Vilfand. «Les plus fortes anomalies touchent la région de Krasnoïarsk et la Iakoutie (Sibérie). En Iakoutie, l'une des régions les plus froides du monde, on est 20°C au-dessus des valeurs saisonnières» avec des températures montant à -15°C.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Amélie le 08.01.2020 07:31 Report dénoncer ce commentaire

    Ces conditions meteo totalement déréglées et liées au réchauffement climatique sont dramatiques ! J ai peur pour l avenir de nos enfants, ne serait-ce que pour les 5 prochaines années. Et quand je vois l Australie qui brûle et se consume depuis 5 mois, j en suis horrifiée !

  • Le Belgo-Russe, une fois le 08.01.2020 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normalement il faut accepter le réchauffage en disant que ce n'est pas humain, mais en fait alors ça vient d'où ?

  • realite le 08.01.2020 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Imaginez l inverse avec 10 degrés de moins de partout je dis non il fait déjà assez froid ici

Les derniers commentaires

  • Greta le 08.01.2020 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    Calmons nous, pas de panique svp. A l'avenir le Pôle Nord sera un désert de sable avec des oasis et le Sahara sera un désert de glace! Nous ici nous serons en zone tropicale. C'est quand même positif

  • realite le 08.01.2020 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Imaginez l inverse avec 10 degrés de moins de partout je dis non il fait déjà assez froid ici

  • denalen le 08.01.2020 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Les climats régionaux n'ont, dans l'histoire de la Terre, jamais été constants : les pôles se sont inversés à plusieurs reprises avec effets certains sur les climats, il y avait des océans là où il n'y en a plus aujourd'hui et vice-versa, les plaques tectoniques bougent, les courants marins et aériens n'ont jamais cessé de fluctuer, les effets des planètes (soleil) évoluent... Sans nier l'action humaine sur le climat récent, il n'y a rien de vraiment nouveau à l'échelle climatique géologique !

  • Phi le 08.01.2020 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moin de froid moins de chauffage moins de CO2 la Terre est sauver.

  • Le sibérien le 08.01.2020 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement marre de cette histoire de réchauffage, d'ailleurs chez nous en Sibérie il fait moins froid, c'est très bien!