Asie

28 août 2018 08:23; Act: 28.08.2018 12:20 Print

Le Japon se sent toujours menacé par Pyongyang

Malgré la détente avec le Sud, la Corée du Nord constitue toujours une menace pour le Japon, estime Tokyo.

storybild

Tokyo n'est toujours pas rassuré par son voisin nord-coréen. (photo: AFP/Kcna via kns)

Sur ce sujet
Une faute?

La Corée du Nord constitue toujours une menace pour la sécurité du Japon, estime le ministère japonais de la Défense. Et ce, malgré l'arrêt des tests balistiques et la promesse du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un d'œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule. «Les activités militaires de la Corée du Nord représentent la menace la plus grave et la plus pressante à laquelle notre pays a été confrontée», est-il écrit dans le «livre blanc». «Nous devons surveiller attentivement la Corée du Nord afin de voir quelles mesures concrètes elle prend pour abandonner ses programmes nucléaire et balistique», écrit le ministère de la Défense dans son rapport.

Depuis le sommet du 12 juin entre Donald Trump et Kim Jong-un, qui ont promis d'œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré que son pays ne changerait pas sa position militaire à l'égard de son voisin tant qu'il n'aurait pas vu des mesures concrètes, vérifiables et irréversibles du désarmement de la Corée du Nord. Le ministre de la Défense, Itsunori Onodera, prend certes acte du «dialogue» qui s'est noué entre la Corée du Nord et ses anciens ennemis. «Mais nous ne pouvons pas ignorer le fait que, encore à ce jour, Pyongyang possède plusieurs centaines de missiles mettant quasiment l'ensemble du territoire japonais à sa portée», a-t-il souligné.

Menace chinoise

Dans le livre blanc, le Japon réaffirme en outre ses «vives inquiétudes» quant aux ambitions militaires et navales de la Chine. Pékin «tente de modifier le statu quo par la contrainte» dans la région, déplore le gouvernement nippon. La Chine, arguant d'une présence plus ancienne en mer de Chine méridionale, revendique de nombreuses îles et récifs de la zone, face aux prétentions rivales d'autres pays riverains (Vietnam, Philippines, Malaisie, Brunei) et elle appuie ses prétentions de souveraineté en installant des armements sur des îlots qu'elle contrôle. En mer de Chine orientale, Pékin dispute par ailleurs au Japon les îles Diaoyu, administrées par Tokyo sous le nom de Senkaku.

La publication de ce rapport japonais intervient alors que le président américain a brusquement annulé vendredi un déplacement de son chef de la diplomatie Mike Pompeo en Corée du Nord. Il a invoqué un manque de progrès sur la question de la dénucléarisation pour expliquer ce choix. Selon le Washington Post, qui cite deux représentants de l'administration américaine, Mike Pompeo a reçu vendredi une lettre belliqueuse de la part de Kim Yong-chol, vice-président du comité du parti unique et ancien chef des services de renseignement nord-coréen. Le contenu exact du message n'était pas clair, ajoute le journal, mais suffisamment agressif pour que Trump et Pompeo décident d'annuler ce déplacement un jour seulement après l'avoir annoncé.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lénine Staline Poutine le 28.08.2018 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je ne comprends pas pourquoi, vraiment!

  • Pourtant le 28.08.2018 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi?? Kim a pourtant juré, les yeux dans les yeux à Donald qu'il avait changé (en quelques mois).

Les derniers commentaires

  • Lénine Staline Poutine le 28.08.2018 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je ne comprends pas pourquoi, vraiment!

    • Rappelez-vous le 28.08.2018 11:19 Report dénoncer ce commentaire

      Rappelez-vous c'est à cause des armes nucléaires avec lesquelles ils menacent les autres. Les missiles russes à Cuba en 1962, ça ne vous rappelle rien?

  • Pourtant le 28.08.2018 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi?? Kim a pourtant juré, les yeux dans les yeux à Donald qu'il avait changé (en quelques mois).