Turquie/Grèce

14 novembre 2019 15:00; Act: 14.11.2019 15:30 Print

Le «jihadiste bloqué» va être renvoyé aux USA

Coincé dans le no-man's-land entre la Turquie et la Grèce, un Américain soupçonné d'avoir combattu avec l'EI va finalement être renvoyé aux États-Unis.

Sur ce sujet
Une faute?

«Les procédures nécessaires pour le renvoi en Amérique du combattant terroriste étranger ont débuté après que la partie américaine s'est engagée à accepter son retour au pays et à lui fournir un document de voyage», a déclaré le ministère turc de l'Intérieur, cité par l'agence de presse étatique Anadolu. L'individu, identifié par les médias turcs comme un Américain d'origine jordanienne, avait été conduit lundi à un poste-frontière avec la Grèce dans la province d'Edirne (nord-ouest de la Turquie) en vue de son expulsion.

Mais la police grecque lui a interdit l'entrée sur son territoire et l'homme s'est retrouvé bloqué dans la zone tampon à la frontière. D'après les médias turcs, les gendarmes turcs lui donnent depuis lundi à manger et à boire et, la nuit tombée, le laissent dormir dans un véhicule, avant de le renvoyer à l'aube vers l'hermétique frontière grecque. La déclaration du ministère turc de l'Intérieur intervient au lendemain d'une rencontre à Washington entre les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et américain Donald Trump.

La Turquie a commencé lundi à expulser des membres présumés de l'EI qu'elle détient. D'après le quotidien Hürriyet, Ankara compte dans un premier temps expulser 959 personnes, dont près de 600 Irakiens et Syriens, mais aussi une trentaine de ressortissants de pays européens.

(L'essentiel/afp)