Au Maroc

19 juin 2019 22:39; Act: 20.06.2019 09:07 Print

Le littoral pillé et menacé par les «mafias du sable»

Un rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement dénonce la surexploitation du sable. Cette ressource est de plus en plus rare sur les côtes marocaines.

storybild

La plage Monica, sur la côte marocaine, est une des rares dunes a avoir échappé à l'invasion du béton. (photo: Fadel Senna)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le nord du Maroc, «sur certaines plages marocaines, le sable a quasiment disparu», alerte un militant écologiste. La faute aux projets immobiliers réalisés à la chaîne. Dans un récent rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), le rôle des «mafias du sable» dans le bétonnage du littoral, est pointé du doigt.

Malgré une peine de prison de 1 à 5 ans infligée pour vol de sable avéré, «un trafic intensif de réseaux organisés opérant avec la complicité de certains responsables, surexploite nos gisements», affirme Jawad Hadi, directeur de l'Association nationale de protection de l'environnement et du littoral (Anpel).

«À ce rythme, il ne restera bientôt que des rochers»

Le sable, deuxième ressource naturelle la plus utilisée du monde après l'eau, selon le PNUE, est également un composant essentiel du béton. La moitié du sable utilisé chaque année dans la construction au Maroc, soit 10 millions de mètres cubes, est extraite illégalement, selon ce rapport. Outre l'aspect environnemental, les acteurs de cette «mafia» ne paient aucune taxe, blanchissent de l'argent et vendent du sable non conforme.

L'État marocain avait pourtant mis un point d'honneur à régler le problème. Pour le moment, seul un plan national de protection du littoral est en cours de validation, laissant les plages et rivières se faire ponctionner, légalement ou illégalement. «À ce rythme, il ne restera bientôt que des rochers», soupire une militante écologique.

(L'essentiel/afp/jmu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • momo le 20.06.2019 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    preuve que la protection de l'environnement c'est vraiment dans chaque pays et non pas certains et pas d'autres. faut des des décisions politiques

  • Fritz le 20.06.2019 06:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pensais que le sable de plage était pas bon pour faire du béton!!

  • Réaliste le 20.06.2019 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme d habitude l argent est l ennemi de la nature et surtout du climat.

Les derniers commentaires

  • Ifyoubuy youllcry le 20.06.2019 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Avec ce sable marin le béton ne tient pas longtemps, après il faut voir si c'est pour construire des maison pour les habitants ou pour les riches retraités d'Europe qui cherchent la belle maison avec patio et piscine..arnaque

  • Loupiotte le 20.06.2019 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Même problème au cap Vert où le sable des plages sert aux constructions. Par contre, comme le sable n'est pas (ou mal lavé), le sel s'infiltre partout et les habitations "neuves" se dégradent très vite. Un vrai gaspillage en somme.

  • Réaliste le 20.06.2019 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme d habitude l argent est l ennemi de la nature et surtout du climat.

  • momo le 20.06.2019 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    preuve que la protection de l'environnement c'est vraiment dans chaque pays et non pas certains et pas d'autres. faut des des décisions politiques

  • ladeux le 20.06.2019 06:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    utiliser du sable rond.... dans la construction.... rien de plus dangereux