Yémen

22 septembre 2021 14:53; Act: 22.09.2021 16:09 Print

Le mystérieux «puits de l'enfer» enfin exploré

Des spéléologues omanais étudient le puits de Barhout, situé dans le désert yéménite. La population de la région le considère comme une prison pour les démons.

Sur ce sujet
Une faute?

Il est surnommé le «puits de l’enfer»: une équipe de spéléologues omanais tente de percer les mystères du légendaire puits de Barhout au Yémen, une merveille naturelle et une source de frayeur parmi la population qui y voit une prison pour démons.

Dans le désert de la province orientale d’al-Mahra, un trou rond et sombre de 30 mètres fait office d’entrée vers une caverne d’environ 112 mètres. À l’intérieur, l’équipe venue du sultanat d’Oman, le pays voisin, y a trouvé des serpents, des animaux morts et des perles de caverne grises et vertes formées par des gouttes d’eau.

Mais aucun signe de surnaturel ni d’odeur particulière au-delà de celle d’oiseaux morts, selon le chef de cette équipe de huit spéléologues qui dit avoir été motivée par la «passion». «Il y avait des serpents, mais ils ne vous feront rien si vous ne les dérangez pas», raconte à l’AFP Mohammed al-Kindi, également professeur de géologie à l’Université allemande de technologie d’Oman.

Une fosse vieille de «millions» d’années

«Nous avons senti que ce projet allait révéler une nouvelle merveille et une partie de l’histoire du Yémen», confie le jeune homme, qui possède par ailleurs une société de conseil en exploitation minière et pétrolière. «Nous avons recueilli des échantillons d’eau, de roches, de sol et de quelques animaux morts, mais nous devons encore les faire analyser», précise-t-il, ajoutant qu’un rapport sera bientôt publié.

Des responsables yéménites avaient assuré en juin à l’AFP qu’ils ignoraient ce que contenait cette fosse qu’ils estiment vieille de «millions» d’années. Selon eux, les autorités de ce pays très pauvre et en guerre n’ont jamais atteint le fond du «puits».

«Nous sommes allés visiter la zone et sommes entrés dans le puits. Nous avons atteint plus de 50-60 mètres de profondeur et remarqué des choses étranges à l’intérieur», avait alors expliqué Salah Babhair, directeur général de l’autorité locale chargée de l’étude géologique et des ressources minérales. «C’est très mystérieux», avait insisté le responsable.

Rumeurs et légendes

Au fil des siècles, des rumeurs et légendes se sont transmises de génération en génération au sujet d’esprits maléfiques connus sous le nom de «djinns» vivant dans ce «puits de l’enfer». La plupart des habitants de la région évitent de passer près du vaste trou ou même d’en parler, par crainte de malchance.

Et les Yéménites ne manquent pas de malheur. Le pays est plongé dans une guerre civile depuis 2014 entre le gouvernement et les rebelles Houthis, qui a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés, selon des organisations internationales.

L’ONU rappelle régulièrement que le Yémen connaît la pire crise humanitaire au monde, avec une population de 30 millions d’habitants au bord de la famine, et qui dépend à 80% de l’aide internationale.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Esprit lucide le 22.09.2021 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Les démons sont parmi nous, pas dans ce puits..

  • bonsens le 23.09.2021 06:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin une lutte rationnelle contre les superstitions toxiques

  • Muskatnuss le 22.09.2021 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Uniquement des animaux morts dans le fond du puits ? Dans un pays en guerre civile c'est effectivement très étrange !

Les derniers commentaires

  • Troulala le 23.09.2021 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'y a t'il dans le trou ? Mystère...

  • Pilpoil le 23.09.2021 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Satan m'habite.

  • l'instruit le 23.09.2021 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pas trop le moment d'aller faire du tourisme #BRUT #REPORTAGE

  • bonsens le 23.09.2021 06:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin une lutte rationnelle contre les superstitions toxiques

  • frontalier le 22.09.2021 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les démons ne sont pas dans les puits mais plutôt au manettes de nos états