Moyen-Orient

08 mars 2021 09:17; Act: 08.03.2021 09:17 Print

Le pape quitte l'Irak après une visite historique

Le souverain pontife est parti lundi matin, de Bagdad, au terme d’un week-end, sans aucun incident, où il est allé à la rencontre des chrétiens irakiens.

storybild

Le pape (en blanc) et ses cardinaux ont pris l’avion lundi matin, à Bagdad, pour rentrer au Vatican, au terme d’une visite officielle de trois jours en Irak, une première dans l’histoire de la papauté. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le pape François est parti lundi matin d’Irak, mettant fin à la première visite d’un souverain pontife de l’histoire, sans aucun incident, dans un pays régulièrement secoué par des violences. Depuis vendredi, le pape argentin a sillonné le pays en allant à Bagdad, Mossoul et Qaraqosh, dans le Nord, supplicié par les jihadistes. Il a porté la cause de l’une des plus anciennes communautés chrétiennes mais aussi l’une des plus dispersées dans le monde jusque devant le grand ayatollah Ali Sistani, référence religieuse de la plupart des musulmans chiites.

«L’Irak restera toujours avec moi, dans mon cœur», a lancé dimanche soir, le pape de 84 ans, à l’issue d’une messe devant des milliers de fidèles en liesse dans un stade d’Erbil, au Kurdistan irakien. Le pape François tenait à rencontrer les chrétiens d’Irak - 1% de la population contre 6% il y a 20 ans - et a consacré à ce pays majoritairement musulman son premier déplacement à l’étranger en 15 mois.

«Le terrorisme abuse de la religion»

En raison du Covid-19, à l’exception de la messe à Erbil, il n’a à chaque fois pu rencontrer que quelques centaines de personnes. Il a toutefois parcouru 1 445 km, la plupart du temps en avion ou en hélicoptère pour survoler plutôt que traverser des zones où se terrent toujours des cellules jihadistes clandestines.

Dans ses adresses au pays, qui s’est déclaré vainqueur du groupe État islamique fin 2017, il a dénoncé «le terrorisme qui abuse de la religion», appelé à la «paix» et à «l’unité» au Moyen-Orient et déploré le départ des chrétiens de la région comme un «dommage incalculable». Il a également participé à une prière œcuménique avec les différentes fois présentes en Irak depuis des millénaires, à Ur, ville natale du patriarche Abraham, père des monothéismes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • citoyen le 08.03.2021 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il a bien contribué à l'évolution du virus avec sa réunion avec des milliers de pauvres gens ils leurs manquait que ça

  • Hope for Peace le 08.03.2021 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    La première visite d'un chef d'Etat

  • Baron Rouge le 08.03.2021 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Croyance moyenâgeuse ...

Les derniers commentaires

  • Baron Rouge le 08.03.2021 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Croyance moyenâgeuse ...

  • citoyen le 08.03.2021 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il a bien contribué à l'évolution du virus avec sa réunion avec des milliers de pauvres gens ils leurs manquait que ça

  • Hope for Peace le 08.03.2021 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    La première visite d'un chef d'Etat

    • Michou Cabus le 09.03.2021 07:13 Report dénoncer ce commentaire

      Non.. il y a eu d'autres chef d'état. macron, par exemple