Selon Washington

05 août 2020 21:45; Act: 06.08.2020 10:24 Print

Le Pentagone évoque «un accident» au Liban

Mark Esper, ministre américain de la Défense, a évoqué mercredi la thèse d'un accident industriel à Beyrouth, contrairement à ce qu'indiquait Trump la veille.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le chef du Pentagone Mark Esper a évoqué mercredi la thèse d'un accident à propos des explosions ayant ravagé Beyrouth. «Je m'informe sur ce qui s'est passé», a indiqué le ministre américain de la Défense lors d'un forum en ligne. «La plupart des gens pensent que c'est un accident, comme cela a été rapporté», a-t-il ajouté, questionné au sujet de la catastrophe de Beyrouth.

Mardi soir, lors de sa conférence de presse quotidienne sur le nouveau coronavirus, M. Trump avait pourtant estimé que les explosions meurtrières à Beyrouth «ressemblaient à un terrible attentat». «J'ai rencontré nos généraux et il semble que ce n'était pas un accident industriel. Il semble, selon eux, que c'était un attentat, c'était une bombe», avait-il ajouté. Les autorités libanaises ont déclaré que les déflagrations, qui ont fait plus de 100 morts et 4 000 blessés, étaient dues à l'explosion de 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium dans le port. L'ammonium entre dans la composition de certains engrais, mais aussi d'explosifs.

M. Esper a précisé que Washington se positionnait pour accorder une aide humanitaire au Liban. Le chef de la diplomatie Mike Pompeo a d'ailleurs fait savoir qu'il avait offert l'aide des États-Unis, lors d'un entretien téléphonique mercredi avec le Premier ministre libanais Hassan Diab. M. Pompeo a exprimé «l'engagement résolu» de Washington «à aider le peuple libanais qui est confronté aux suites de cet événement terrifiant».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angloy le 06.08.2020 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    21 septembre 2001: 300 tonnes de nitrate d'ammonium explosent à Toulouse, France, 31 morts, 2.500 blessés. 4 août 2020: 2.750 TONNES de nitrate d'ammonium explosent à Beyrouth, Libanon, ± 180 morts, 4.000 blessés - et dans les deux cas on insiste sur "l'accident" ?? Mes pensées pour les victimes et blessés de ces deux incidents. Ma plus profonde haine pour les personnes responsables !!

  • DIGOS le 06.08.2020 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je dirais que le nitrate d'ammonium et l'explosion ne sont pas un accident, mais un complot. À quoi sert-il et pourquoi il est utilisé par des extrémistes du monde entier. Je l'utilise à des fins militaires secrètes??

Les derniers commentaires

  • Angloy le 06.08.2020 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    21 septembre 2001: 300 tonnes de nitrate d'ammonium explosent à Toulouse, France, 31 morts, 2.500 blessés. 4 août 2020: 2.750 TONNES de nitrate d'ammonium explosent à Beyrouth, Libanon, ± 180 morts, 4.000 blessés - et dans les deux cas on insiste sur "l'accident" ?? Mes pensées pour les victimes et blessés de ces deux incidents. Ma plus profonde haine pour les personnes responsables !!

  • DIGOS le 06.08.2020 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je dirais que le nitrate d'ammonium et l'explosion ne sont pas un accident, mais un complot. À quoi sert-il et pourquoi il est utilisé par des extrémistes du monde entier. Je l'utilise à des fins militaires secrètes??