États-Unis

07 août 2018 07:19; Act: 07.08.2018 10:49 Print

Le pire incendie de l'histoire de la Californie

Deux feux qui ravagent le nord de l'État se sont rejoints. Plus de 14 000 pompiers sont sur le pied de guerre.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Deux foyers qui ravagent le nord de la Californie ont formé ensemble lundi le plus grand incendie de l'histoire de cet État de l'ouest des États-Unis, ont annoncé les autorités. Plus de 14 000 pompiers luttent contre les flammes à travers la Californie.

Appelés conjointement «incendie du Mendocino Complex», les deux brasiers ont consumé jusqu'à présent 114 850 hectares de terrain, une superficie proche de la taille de l'immense ville de Los Angeles. Ils ne sont maîtrisés qu'à 30% environ, a annoncé CalFire, le service californien de lutte contre les incendies. Deux personnes ont péri dans ce sinistre.

«Aujourd'hui un système de haute pression a apporté à la région un temps plus chaud, de la sécheresse et des vents puissants», a déclaré CalFire dans un communiqué. «Ce soir les équipes de pompiers essaieront de profiter des températures plus basses» pour renforcer leurs mesures de contrôle de l'incendie, a ajouté CalFire.

L'incendie du Mendocino Complex a surpassé en superficie détruite l'incendie Thomas. Celui-ci avait détruit 114 078 hectares en décembre 2017.

Milliers de personnes évacuées

L'incendie Carr, qui sévit également dans le nord de la Californie, a tué sept personnes et détruit plus de 1600 bâtiments, dont un millier de logements. Il n'était lundi, selon le dernier bilan de CalFire, contenu qu'à 45%. L'autre grand incendie de la région, Ferguson, qui a provoqué la fermeture partielle du parc national de Yosemite, en pleine saison touristique, était contenu à 38%.

Plus de 14 000 pompiers combattent les divers incendies en cours dans l'État de Californie. Plusieurs milliers de personnes ont été évacuées depuis le début de cette série de sinistres. Certaines ont été autorisées à rentrer chez elles ces derniers jours.

Ces feux sont «extrêmement rapides, extrêmement agressifs, extrêmement dangereux», a déclaré Scott McLean, un chef adjoint du département californien des forêts et de la protection contre les incendies. «Voyez comme c'est devenu énorme, en seulement quelques jours... Voyez à quelle vitesse cet incendie du Mendocino Complex est monté dans le classement des sinistres», a souligné M. McLean.

(L'essentiel/afp)