En Inde

07 février 2019 17:47; Act: 07.02.2019 17:56 Print

Le plus vieil éléphant d'Asie captif est mort

Une éléphante d'Asie s'est éteinte à l'âge de 88 ans, dans le sud de l'Inde. Le pachyderme détient désormais le record de longévité.

storybild

Dakshayani a participé pendant des décennies à aux rituels et processions d'un temple hindou. (photo: DR/twitter)

Une faute?

Une éléphante d'Asie en captivité est morte à l'âge de 88 ans dans l'État indien du Kerala (sud), ont rapporté jeudi les propriétaires du pachyderme.

Décorée du titre honorifique de «Gaja Muthassi» («grand-mère éléphant»), Dakshayani a participé pendant des décennies à aux rituels et processions d'un temple hindou dans cette région tropicale de l'Inde. Elle s'est éteinte mardi après avoir refusé de s'alimenter, a indiqué à l'AFP son vétérinaire.

Le Travancore Devaswom Board, organisation propriétaire du pachyderme, a précisé que l'éléphante était âgée de 88 ans. La durée de vie moyenne d'un éléphant d'Asie est de 60 ans, généralement moins pour ceux vivant en captivité.

Le plus vieil éléphant en captivité recensé par le Guinness des records a vécu jusqu'à l'âge de 86 ans et s'est éteint en 2003 dans un zoo de Taïwan.

Les vétérinaires de Dakshayani avaient introduit ces dernières années des ananas et des carottes dans son régime alimentaire pour améliorer sa santé. L'éléphant d'Asie est considéré comme une espèce en danger par l'Union internationale pour la conservation de la nature. Selon les experts, 15 000 d'entre eux -soit un tiers de leur population restante- vivent en captivité, dans des conditions parfois exécrables.

L'Inde compte 2 454 éléphants en captivité, selon un décompte publié le mois dernier.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.