Moyen-Orient

18 octobre 2021 22:48; Act: 19.10.2021 08:55 Print

Le premier musée Madame Tussauds à Dubaï

Le célèbre musée de cire londonien a inauguré une nouvelle antenne aux Émirats arabes unis, a-t-on appris lundi. Stars de cinéma ou de la politique parmi les 60 statues présentes.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le célèbre musée de cire Madame Tussauds a ouvert sa première branche dans le monde arabe, à Dubaï, aux Émirats arabes unis, riche émirat du Golfe, hôte de l’Exposition universelle 2020.

«Nous avons ouvert nos portes le 14 octobre. Nous attendons de nombreux visiteurs locaux et internationaux», a déclaré lundi, Sanaz Kollsrud, directrice générale de Madame Tussauds de Dubaï.

Depuis l’ouverture du premier musée Madame Tussauds à Londres, il y a près de deux siècles, des millions de personnes ont visité les divers établissements ouverts par l’entreprise aux États-Unis, en Europe et en Asie.

«Nous avons choisi les talents qui sont importants et populaires dans la région», a-t-elle ajouté.

De Rihanna à Lionel Messi

Le musée de cire accueille quelque 60 statues de «stars mondiales», de la chanteuse Rihanna au footballeur Lionel Messi, sextuple Ballon d’or. Une quinzaine de statues représentent des vedettes du Moyen-Orient, à l’instar des chanteuses libanaises de pop Nancy Ajram et Maya Diab.

Pauvre en pétrole, l’émirat de Dubaï, un des sept membres de la fédération des Émirats arabes unis, a diversifié son économie en misant en particulier sur le tourisme et l’industrie du divertissement.

L’émirat, connu pour ses gratte-ciel gigantesques et ses îles artificielles, espère faire le plein de touristes avec l’organisation de l’Exposition universelle organisée sur six mois, jusqu’au 31 mars 2022.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.