Politique américaine

21 janvier 2020 07:13; Act: 21.01.2020 09:54 Print

Le procès de Trump entre dans le vif du sujet

Le Sénat va se pencher à partir de ce mardi, sur le procès en destitution du président américain. Son siège ne semble pas menacé du fait de la majorité républicaine.

storybild

Donald Trump dénonce depuis des mois une «chasse aux sorcières». (photo: AFP/Saul Loeb)

Sur ce sujet
Une faute?

Le procès historique de Donald Trump entre mardi, dans une nouvelle phase, au Sénat américain où s'affrontent deux camps irréductibles: l'opposition démocrate qui réclame la destitution et la majorité républicaine déterminée à l'acquitter, si possible au pas de course. Quatre mois après le début de l'affaire ukrainienne qui empoisonne la fin du premier mandat du républicain, et à moins de dix mois de l'élection présidentielle, les cent sénateurs vont se retrouver à 13h (19h au Luxembourg) sous la présidence du chef de la Cour suprême, John Roberts.

La tâche de ces élus qui ont prêté serment jeudi en tant que jurés lors de l'ouverture formelle du procès: déterminer si Donald Trump est bien coupable d'abus de pouvoir et d'entrave au travail du Congrès. Donald Trump sera physiquement absent des audiences au Sénat et sera représenté par une équipe d'avocats. Au moment des premières joutes, il aura prononcé un premier discours au Forum économique mondial de Davos.

«Le pire cauchemar des pères de la Constitution»

Au cœur du scandale: un coup de téléphone en juillet au cours duquel le président demandait à son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, d'enquêter sur Joe Biden. Les démocrates, majoritaires à la Chambre, accusent l'ex-magnat de l'immobilier d'avoir exercé un chantage sur Kiev. «Le président n'a rien fait de mal», répondent les avocats de Donald Trump. Depuis des mois, Trump fustige une «chasse aux sorcières». Dénonçant un «processus truqué» qui a abouti à «une perversion dangereuse de la Constitution», ses avocats ont estimé que les chefs d'accusation adoptés avec les seules voix démocrates n'étaient pas passibles de destitution car «ils ne comportent aucun crime ou violation de la loi».

L'équipe juridique de la Maison-Blanche, qui a recruté quelques vedettes des prétoires comme l'ex-procureur Kenneth Starr, qui tenta de faire tomber Bill Clinton dans l'affaire Lewinsky, a d'ailleurs appelé le Sénat à «acquitter immédiatement» le président. Celui qui assumera le rôle de procureur général, l'élu démocrate Adam Schiff, entend prouver que le locataire de la Maison-Blanche «s'est livré à un tiercé de fautes constitutionnelles méritant une destitution». «Il est le pire cauchemar des pères de la Constitution», a-t-il martelé, lundi. En réalité, l'acquittement semble pratiquement assuré pour Donald Trump, grâce à la majorité républicaine du Sénat qui fait bloc derrière lui.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @superpapa le 21.01.2020 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aurais pas dit mieux. Ca m'évite d'écrire un commentaire complet :-)

  • luis le 21.01.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    superpapa toute a fait de accord avec vous

  • superpapa le 21.01.2020 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les démocrates sont complètement à la ramasse sur ce coup...non seulement Trump n'a aucune"chance" d'être destitué mais en plus il va en ressortir encore plus fort qu'il ne l'ai déjà et sera, logiquement, réélu en novembre. De plus les démocrates et surtout Joe Bidden vont se prendre un retour de bâton avec les millions ou milliards, je ne sais plus, de négocier par Bidden pour sortir son fils d'une sombre histoire...tout bon pour Trump. Bonne journée c'était l'article anti Trump du jour de la presse totalement indépendante....

Les derniers commentaires

  • @superpapa le 21.01.2020 09:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aurais pas dit mieux. Ca m'évite d'écrire un commentaire complet :-)

  • luis le 21.01.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    superpapa toute a fait de accord avec vous

  • superpapa le 21.01.2020 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les démocrates sont complètement à la ramasse sur ce coup...non seulement Trump n'a aucune"chance" d'être destitué mais en plus il va en ressortir encore plus fort qu'il ne l'ai déjà et sera, logiquement, réélu en novembre. De plus les démocrates et surtout Joe Bidden vont se prendre un retour de bâton avec les millions ou milliards, je ne sais plus, de négocier par Bidden pour sortir son fils d'une sombre histoire...tout bon pour Trump. Bonne journée c'était l'article anti Trump du jour de la presse totalement indépendante....