Au XXe siècle

31 mai 2018 10:20; Act: 31.05.2018 11:32 Print

Le tabac a tué plus que les deux guerres mondiales

Au XXe siècle, le tabac a fait 100 millions de victimes. Ce jeudi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) organise la 21e Journée mondiale sans tabac.

storybild

Sans surprise, c'est en Chine qu'on trouve le plus grand nombre de fumeurs: le pays aux 1,3 milliard d'habitants, compte 315 millions de fumeurs. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Sur une population globale de 7,5 milliards d'humains, les fumeurs sont estimés à environ 1 milliard par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Chaque année, ils consument environ 5 700 milliards de cigarettes et jettent près d'un million de tonnes de mégots, d'après The Tobacco Atlas, initiative anti-tabac liée à l'American Cancer Society. Les filtres en acétate de cellulose, matière non-biodégradable, sont devenus les déchets les plus répandus sur les plages du globe, selon la revue International Journal of Environmental Research and Public Health.

La surface consacrée à la culture du tabac dans le monde, 4,3 millions d'hectares, est à peu près égale à la Suisse. La Chine est de loin le premier producteur, concentrant à elle seule 40% de la production mondiale de feuilles de tabac. Sans surprise, c'est en Chine qu'on trouve le plus grand nombre de fumeurs: le pays aux 1,3 milliard d'habitants, compte 315 millions de fumeurs, selon un rapport de l'OMS de 2017. Plus du tiers des cigarettes fumées dans le monde le sont en Chine. L'Indonésie est le pays qui compte la plus forte proportion de fumeurs: 76% des hommes de plus de 15 ans y fument.

Le tabagisme coûte 2% du produit intérieur brut

Environ 80% des fumeurs dans le monde vivent dans des pays à faibles revenus ou à revenus intermédiaires et 226 millions d'entre eux sont considérés comme pauvres. Le tabac est la première cause évitable de mortalité: une personne meurt toutes les six secondes sur la planète à cause de la cigarette, selon l'OMS. Le tabagisme actif ou passif tue au total plus de 7 millions d'humains chaque année. Cancers, en particulier du poumon, infarctus, AVC, BPCO sont les principales maladies associées au tabac. Au XXe siècle, le tabac a fait 100 millions de victimes, soit plus que les 60 à 80 millions de morts de la Seconde Guerre mondiale réunis aux 18 millions de morts de la Première Guerre mondiale. Si la tendance actuelle se poursuivait, le tabac pourrait faire près d'un milliard de morts au XXIe siècle.

Le tabagisme coûte cher: il absorbe environ 6% des dépenses mondiales consacrées à la santé ainsi que 2% du produit intérieur brut (PIB) global, selon la première étude réalisée sur le sujet, publiée en janvier 2017 dans la revue scientifique Tobacco Control. Cette analyse coordonnée par l'OMS montre qu'en 2012 le coût total du tabac pour la société à l'échelle mondiale s'est élevé à 1 436 milliards de dollars dont 40% à la charge des pays en développement. En 2015, la planète comptait 933 millions de fumeurs quotidiens (768 millions d'hommes et 165 millions de femmes), selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet qui note une baisse du pourcentage de fumeurs dans la population mondiale depuis 1990.

Politiques antitabac efficaces

Politiques antitabac et émergence de la cigarette électronique ont fait reculer le nombre des fumeurs dans de nombreux pays, notamment au Royaume-Uni, Australie, Brésil, et en France où les fumeurs quotidiens ont fondu d'un million entre 2016 et 2017.

La Chine reste de loin le premier marché mondial, mais les ventes y déclinent aussi, de près de 10% depuis un pic atteint en 2012, selon Euromonitor International. En revanche la consommation de tabac continue de progresser dans de nombreux pays à revenus moyens et faibles, particulièrement en Afrique subsaharienne, souligne The Tobacco Atlas.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ex Fumeur le 31.05.2018 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas un prohibitionniste, je trouve qu'il relève de la liberté individuelle de fumer. Cependant, il en va aussi de ma liberté de ne pas être importuné par le fumé des autres. A mon sens il faut continuer à élargir les espaces sans tabac aux terrasses et les arrêts de bus par exemple. Mais interdire le tabac n'est pas utile car il ne faut pas oublier que l'obésité et le diabète sont en train de rattraper la cigarette comme cause de mortalité. On va interdire au gens de fumer et les obliger les gens de faire du sport? Pas de Nanny state pour moi.

  • Baron Rouge le 31.05.2018 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si tu fumes c’est ton choix alors paye ta chimiothérapie toi même ! AMEN...

  • jak le 31.05.2018 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    erreur le patronnat français c est un calvaire pour le monde ouvrier car il n'ont honte de rien il ne pense que ' fric ''!!

Les derniers commentaires

  • lolo le 01.06.2018 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg ne peut pas empêcher le tabac. Il a une très grande entreprise mondiale qui se nomme Ducal(heintz van landewych) .????????

  • Malade le 01.06.2018 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tabac , alcool, viande rouge, viande transformée voilà les 4 premières causes mondiales. Soit on interdit le tout, soit rien du tout. Au delà des chiffres, il faudrait aussi interdire le travail, car lui aussi tue en grande proportion. S il fallait interdire tout ce qui est décrété mauvais on a pas fini, rappellez vous quand même que ceux qui disait le tabac bon pour la santé il y a 50 ans, sont les mêmes qui aujourd hui le trouve mauvais.

  • juju le 01.06.2018 05:19 Report dénoncer ce commentaire

    il y a tellement d'autres choses qui nuisent à la santé et on en parle pas! Les méfaits de l'alcool sont tout aussi importants que le tabagisme, la pollution de l'air par les émanations des usines aussi, plein de choses qui font que ça nuit à la santé, je ne vois pas pourquoi on polémique toujours sur la cigarette, j'en ai connu des personnes qui avaient une vie plus que saine, pas de cigarette, pas d'alcool, grands sportifs et pourtant elles ont eu un cancer. Il faut arrêter de raconter toujours la mêmes choses.

  • jacob le 01.06.2018 01:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui pourquoi pas

  • jacob le 01.06.2018 01:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d’accord avec toi