Chine

24 novembre 2021 07:34; Act: 24.11.2021 10:50 Print

Le taux de natalité au plus bas depuis plus de 40 ans

Le taux de natalité chinois a fortement reculé l’an dernier, tombant à 8,52 naissances pour 1 000 habitants.

storybild

Image d’illustration. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le taux de natalité s’est effondré l’an dernier en Chine, tombant à son plus bas niveau depuis plus de 40 ans, malgré les efforts du régime communiste pour convaincre les familles de s’agrandir. Bien qu’ayant autorisé les Chinois en 2016 à avoir deux enfants, puis trois cette année, Pékin est confronté au risque du vieillissement de sa population et d’une baisse du nombre des actifs.

Malgré l’épidémie de Covid-19 qui a confiné des millions de couples à la maison au début de 2020, le taux de natalité a fortement reculé l’an dernier, tombant à 8,52 naissances pour 1000 habitants, selon l’Annuaire statistique 2021. Il s’agit du chiffre le plus bas depuis le début de la publication de l’annuaire en 1978.

En 2019, le taux de natalité s’inscrivait encore à 10,41 naissances pour 1000 habitants. Le chiffre de l’an dernier serait même le plus bas depuis la fondation du régime communiste en 1949, selon le Bureau national des statistiques.

Hausse du coût de la vie

Les incitations du pouvoir semblent avoir peu d’effet sur les ménages, confrontés à la hausse du coût de la vie, particulièrement de l’éducation et du logement. Le nombre de mariages s’est également effondré l’an dernier, tombant au plus bas depuis 17 ans, avec seulement 8,14 millions de couples qui se sont passé la bague au doigt.

Le nombre de divorces a reculé lui aussi pour la première fois depuis plus de 30 ans, après l’imposition début 2020 d’un délai de réflexion d’un mois aux couples voulant se séparer. Pas moins de 4,34 millions de couples n’en ont pas moins divorcé l’an dernier, soit plus de la moitié du nombre de mariages.

Les statistiques chinoises soulèvent parfois des doutes. L’agence Bloomberg a calculé que le nombre de naissances a été minoré de 11,6 millions entre 2000 et 2010, au vu des différences entre les chiffres annuel du Bureau national des statistiques et les résultats des recensements décennaux.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gab le 24.11.2021 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peut etre le meilleur geste pour l environnement

  • Taxman le 24.11.2021 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle pour la planète

  • qui suis-je? le 24.11.2021 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qui veut mettre des enfants dans une dictature il y en aura de moins en moins je pense

Les derniers commentaires

  • P. Gil le 24.11.2021 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Nos sociétés sont basées sur un principe qui dit que la première richesse d'un pays c'est sa population. Alors c'est précisément ça qui mènera à la surpopulation mondiale, avec toutes ses conséquences...

  • Léon V le 24.11.2021 14:17 Report dénoncer ce commentaire

    Save the earth!

  • Charlie le 24.11.2021 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle ! ils auraient dû découvrir la capote plus tôt.

  • yepp le 24.11.2021 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin une bonne nouvelle

  • Ping Pong le 24.11.2021 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Cool. Il y en a déjà trop