Jamel

07 avril 2011 18:56; Act: 07.04.2011 18:59 Print

Le village allemand des néonazis

Une bourgade d'ex-Allemagne de l'Est vit sous la férule d'un groupe de néonazis.

storybild

Les bureaux du NPD à Grevesmuehlen, près de Jamel, petit village sous la férule des néonazis. (photo: AFP)

Une faute?

Bienvenue à Jamel, bourgade d'ex-Allemagne de l'Est avec ses «Sieg Heil» sonores au coin des rues, ses slogans néonazis placardés sur les murs et ses militants d'extrême droite qui paradent...

Ce petit village vit sous la férule d'un groupe de militants néonazis. «Communauté de Jamel: libre, sociale et nationale», clamait encore récemment un panneau. Un écriteau en bois indiquait aussi la direction de Braunau am Inn, lieu de naissance d'Adolf Hitler. Mais les deux pancartes ont été retirées.

Dans ce hameau d'une dizaine de maisons, six sont habitées par des néonazis, affirment Birgit et Horst Lohmeyer, un couple bien décidé à faire savoir au monde entier ce qui se trame à Jamel. «Les demeures d'extrême droite, toutes peintes de la même couleur: une espèce de brun-rouge, se repèrent au premier coup d'œil», explique Birgit.

Sven Krüger, militant d'extrême droite notoire et déjà condamné, habite Jamel. Mais les Lohmeyer veulent faire barrage à l'extrémisme et éviter que «toute la région ne passe sous la coupe des fanatiques d'extrême droite».