Aux États-Unis

06 août 2019 15:41; Act: 07.08.2019 09:47 Print

Léchée par son chien, elle doit être amputée

Une Américaine de 54 ans a perdu ses mains et ses jambes après avoir contracté une grave infection issue d'une bactérie que l'on retrouve dans la salive des chiens.

Sur ce sujet
Une faute?

Marie Trainer, une américaine âgée de 54 ans, a été victime d’une infection extrêmement rare qui aurait été provoquée par la salive de son chien. À la suite de cette infection elle a finalement été amputée de ses mains et de ses jambes.

En mai, la quinquagénaire a présenté des symptômes inquiétants: une fièvre importante, des évanouissements fréquents et des «douleurs atroces aux mains et aux jambes». Selon le média Slate, c'est une fois à l’hôpital que les médecins ont diagnostiqué un sepsis, «un syndrome d’infection générale et grave de l’organisme par des agents pathogènes». Marie Trainer a finalement été plongée dans un coma artificiel et placée sous assistance respiratoire.

C'était pourtant une banale égratignure

Malheureusement, l’infection a continué à gagner du terrain et la gangrène s’est développée au niveau des jambes et des mains de la patiente. Les analyses de sang ont alors révélé la présence de la bactérie «capnocytophaga canimorsus», que l’on retrouve couramment dans la salive des chiens. En effet, lorsque l'on remonte aux jours où les symptômes ont débuté, Marie Trainer s'était fait une banale égratignure, qui a ensuite été léchée par son berger allemand. Ils ont été contraints d’amputer les mains et les jambes de Marie Trainer.

Une cagnotte en ligne a été lancée pour venir en aide à la victime. Presque 30 000 $ (environ 27 000 €) ont déjà été récoltés.

(dj/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Réfléchissons ! le 06.08.2019 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    L'article le dit clairement, c'est vraiment très rare. Vous risquez plus votre vie dans une voiture, qu'en caressant un chien !

  • Kira le 06.08.2019 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En lisant l'article, le chien a léché la plaie, rien à voir avec le fait de toucher un chien et ne pas se laver les mains après.

  • la deux le 06.08.2019 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà pourquoi il fait éduquer les chiens à ce qu'ils ne lèchent pas les gens

Les derniers commentaires

  • la deux le 06.08.2019 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voilà pourquoi il fait éduquer les chiens à ce qu'ils ne lèchent pas les gens

  • Kira le 06.08.2019 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En lisant l'article, le chien a léché la plaie, rien à voir avec le fait de toucher un chien et ne pas se laver les mains après.

  • Réfléchissons ! le 06.08.2019 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    L'article le dit clairement, c'est vraiment très rare. Vous risquez plus votre vie dans une voiture, qu'en caressant un chien !

  • MannVumFridden le 06.08.2019 17:17 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre dame, mais il faut toujours laver ses mains après touché un animal, surtout s’il est souvent dans la nature. En tout cas, c’est ce que je fais systématiquement

    • funnyboy le 06.08.2019 20:06 Report dénoncer ce commentaire

      vs avez lu l'article ?