Réactions

15 mars 2019 10:32; Act: 15.03.2019 12:13 Print

Les All Blacks, émus, réagissent à l'attaque

Tant des citoyens lambda que des personnalités condamnent l'attaque de ce vendredi, dans deux mosquées, qui a fait au moins 49 morts.

Sur ce sujet
Une faute?

La légende du rugby, Sonny Bill Williams, star du sport néo-zélandais et fervent musulman, s'est ému après l'attaque de mosquées, vendredi, en Nouvelle-Zélande, indiquant dans une vidéo qu'il espérait que les victimes soient «au paradis». «Je viens d'apprendre la nouvelle. Je ne pourrais pas décrire avec des mots ce que je ressens en ce moment», a déclaré la star des All Blacks, dans une vidéo publiée sur Twitter, où on voit le rugbyman en pleurs, assis dans une voiture.

Selon les autorités, au moins 49 personnes ont été tuées pendant la prière du vendredi, dans des attaques contre deux mosquées de la ville de Christchurch, où Sonny Bill Williams a joué plus tôt dans sa carrière, dans l'équipe des Crusaders.

L'équipe des All Blacks a réagi sur le compte Facebook officiel et appelle à «rester fort».

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a déclaré ce vendredi, aux médias, qu'il s'agissait de «l'un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande». Sur son compte Twitter, elle évoque les victimes, «beaucoup de ceux qui ont été touchés par cette fusillade pourraient être des migrants de notre communauté. la Nouvelle-Zélande est leur maison.

Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, s'est exprimé et se dit «choqué» par les événements de Christchurch. «Nous nous battons contre l'intolérance et la haine».

Tania Bofferding, ministre de l'Égalité entre les femmes et les hommes s'est exprimée elle aussi via le réseau social Twitter.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a rappelé que l'Union Européenne «se tenait contre ceux qui veulent détruire nos sociétés et notre façon de vivre».

Le président français, Emmanuel Macron, adresse à la population née-zélandaise «ses pensées pour les victimes des crimes odieux».

Les soutiens aux victimes et la condamnation de l'attaque affluent sur Twitter.

(mm/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MLux le 15.03.2019 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jamais la violence n’a été solution !!! Les doués d’intelligence savent...

  • courage le 15.03.2019 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement la montée du racisme la discrimination devient presque normale naturelle . Une loi devrait être imposée et sévèrement punis pour toute forme de racisme de discrimination. Les gens n ont plus peur d être raciste et les discriminations pleuvent même dans le secteur du travail, on voit le favoritisme fait à certains et pas à d autres les mêmes droits et règles et respect pour tous devraient être de vigueur et les auteurs de discrimination remis à l ordre et pas réprimer celui qui subit. courage à ce peuple qui souffre devant les yeux du monde

  • Henck le 15.03.2019 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut laisser aucune place aux paroles racistes , xénophobes et clivants la sociétés, sinon voilà ce qui se produit : des gens avec de l eau entre les oreilles se sentent pris d une mission Et ce des deux côtés de la barricade

Les derniers commentaires

  • cocou le 15.03.2019 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive l'Australie

  • MLux le 15.03.2019 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jamais la violence n’a été solution !!! Les doués d’intelligence savent...

  • Grand Maître le 15.03.2019 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste journée.

  • Xerxes le 15.03.2019 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Et maintenant? On a intérêt à bien réfléchir profondément parce que ce n'est pas simple du tout sur comment sortir de l'engrenage enclenché. Heureusement, pour l’instant, les extrême-droites sont des groupuscules isolés mais, là, ça pourrait changer et on pourrait avoir des pays ou des religions qui s'affronteraient, situation bien présente déjà dans notre histoire… La presse et les politiciens ont une grosse responsabilité ici ; à force de filtre et de bien-pensance, elle a cultivé l'impunité d'une main et nourri la colère et le délire paranoïaque de l'autre.

  • courage le 15.03.2019 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement la montée du racisme la discrimination devient presque normale naturelle . Une loi devrait être imposée et sévèrement punis pour toute forme de racisme de discrimination. Les gens n ont plus peur d être raciste et les discriminations pleuvent même dans le secteur du travail, on voit le favoritisme fait à certains et pas à d autres les mêmes droits et règles et respect pour tous devraient être de vigueur et les auteurs de discrimination remis à l ordre et pas réprimer celui qui subit. courage à ce peuple qui souffre devant les yeux du monde