Brésil

29 novembre 2021 09:33; Act: 29.11.2021 09:43 Print

Les autorités font la chasse aux chercheurs d'or

De nombreux petits bateaux ont afflué sur les rives du fleuve Madeira, après des rumeurs de découverte de gisement d’or. Les autorités ont mis fin à l’épopée, de manière radicale.

storybild

L’ONG écologiste a diffusé les photos des embarcations incendiées par les autorités brésiliennes. (photo: Twitter/Greenpeace)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités brésiliennes ont brûlé près de 70 embarcations, dans le cadre d’une opération de lutte contre les chercheurs d’or clandestins, attirés vers un important affluent de l’Amazone, par des rumeurs de découverte d’or, ont déclaré dimanche, le gouvernement et l’organisation écologiste Greenpeace.

Le ministre de la Justice, Anderson Torres, a déclaré que 69 bateaux avaient été détruits samedi, et il a publié des photos et une vidéo de ces bateaux en feu sur les rives du fleuve Madeira. «Monsieur le ministre, félicitations pour cette opération», a tweeté le président de droite Jair Bolsonaro.

Au moins 300 bateaux de dragage se sont alignés côte-à-côte sur le Madeira la semaine passée suite à des rumeurs de découverte d’or. Et alors que les images de cette ruée vers l’or se répandaient, les autorités ont préparé une opération visant à mettre fin à l’apparition de mines illégales.

Samedi, de nombreux bateaux s’étaient dispersés dans d’autres zones proches, a indiqué Greenpeace Brésil, qui a également publié des photos de bateaux de dragage en flammes.

«Cette opération montre que le Brésil a la capacité de faire face aux activités illégales et d’assurer la protection de nos rivières, de nos forêts tropicales et de nos peuples traditionnels», a déclaré Greenpeace. «Tout ce qu’il faut, c’est une volonté politique».

Si l’exploitation clandestine de l’or est courante en Amazonie, cette course aux métaux précieux, à quelque 100 kilomètres de la ville de Manaus, a attiré une attention particulière, a déclaré Greenpeace la semaine dernière.

L’organisation a demandé aux autorités de faire preuve de plus de célérité pour mettre fin à ce qu’elle qualifie de crime environnemental.

Un rapport de l’université fédérale de Minas Gerais, en collaboration avec le ministère public brésilien, a révélé en juillet que seulement 34% des 174 tonnes d’or exploitées au Brésil entre 2019 et 2020 avaient une origine légale prouvée.

Les écologistes accusent le gouvernement de Jair Bolsonaro de mener des politiques anti-environnementales et d’affaiblir les protections.

Depuis que Bolsonaro a pris le pouvoir en janvier 2019, la déforestation de l’Amazonie a bondi, principalement en raison de l’exploitation minière illégale et de l’élevage de bétail.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le debut de la fin le 29.11.2021 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    Actuellement l'Amazonie n'est plus capable d'absorbé plus de CO2 et en emet plus

  • Mercenaire censuré le 29.11.2021 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    En Guyane Français les autorités devraient être aussi performantes que les Brésiliens afin que cesse la pollution de la forêts et fleuves par les chercheurs d'or

Les derniers commentaires

  • Le debut de la fin le 29.11.2021 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    Actuellement l'Amazonie n'est plus capable d'absorbé plus de CO2 et en emet plus

  • Mercenaire censuré le 29.11.2021 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    En Guyane Français les autorités devraient être aussi performantes que les Brésiliens afin que cesse la pollution de la forêts et fleuves par les chercheurs d'or