États-Unis

29 janvier 2020 07:14; Act: 29.01.2020 09:49 Print

Les avocats de Trump demandent l'acquittement

Lors du procès en destitution du président américain, ses avocats ont demandé au Sénat de l'acquitter «aussi vite que possible».

storybild

Les avocats de Donald Trump Jordan Sekulow (à gauche), Jay Sekulow (au centre) et Pat Cipollone (à droite) mardi, à la Maison-Blanche.

Sur ce sujet
Une faute?

Les avocats de Donald Trump ont appelé mardi le Sénat à acquitter le président américain «aussi vite que possible», malgré les pressions croissantes pour entendre de nouveaux témoins qui pourraient prolonger son procès en destitution.

Les démocrates «vous demandent de limoger à la veille d'une élection un président qui connaît le succès, sans raison et en violation de la Constitution», a lancé aux cent sénateurs Pat Cipollone, l'avocat de la Maison-Blanche. «Il est temps d'en finir, aussi vite que possible», a-t-il poursuivi, en concluant trois jours de plaidoirie largement parasités par les révélations explosives d'un ancien conseiller de la Maison-Blanche.

«Abus de pouvoir»

L'ex-conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, a écrit dans un livre à paraître prochainement que Donald Trump lui avait expliqué ne pas vouloir débloquer une aide militaire destinée à l'Ukraine tant que ce pays n'enquêterait pas sur son rival Joe Biden. Ces allégations, rendues publiques dimanche soir, ont fait l'effet d'une bombe, car elles touchent au cœur du dossier d'accusation contre le président, jugé pour «abus de pouvoir» et «entrave au travail du Congrès». Elles ont également renforcé les démocrates, qui réclament depuis des semaines la convocation de plusieurs proches de Donald Trump, dont John Bolton, devant les sénateurs.

L'ancien faucon de la politique étrangère à la Maison-Blanche est «un témoin-clé de la conduite scandaleuse du président», a encore souligné mardi, l'élu Adam Schiff, procureur en chef de ce procès au Sénat. Les 53 sénateurs républicains s'y sont opposés jusqu'ici, mais les révélations de l'ancien conseiller ont fait bouger les lignes.

«Qu'on en finisse»

Le chef de la majorité républicaine, Mitch McConnell, a réuni ses élus en fin de journée pour en discuter et, selon des médias américains, il a reconnu ne pas avoir à l'heure actuelle les 51 voix nécessaires pour empêcher la convocation de nouveaux témoins. Il lui reste jusqu'à la fin de la semaine pour faire rentrer dans le rang les quelques sénateurs républicains modérés, dont Mitt Romney, Susan Collins ou encore Lisa Murkowski, susceptibles d'apporter leur soutien aux 47 démocrates.

Les deux prochaines journées seront consacrées aux questions des sénateurs. À partir de mercredi après-midi, ils pourront formuler leurs interrogations par écrit et elles seront lues par le chef de la Cour suprême des États-Unis, qui préside les débats.

«Beaucoup de témoins»

Ce n'est que vendredi en fin de journée que la question des témoins sera soumise au vote. Donald Trump et ses partisans espèrent un rejet de la requête démocrate, pour que les élus puissent passer directement au vote final sur la culpabilité du président. La Constitution imposant une majorité des deux tiers pour le destituer (67 voix), il est quasi assuré d'être acquitté.

«Il faut qu'on en finisse. Maintenant», a martelé mardi soir le sénateur républicain Lindsey Graham, un proche du milliardaire. Mais «s'ils veulent avoir des témoins, il y aura beaucoup de témoins», a-t-il ajouté, menaçant de réclamer à son tour la convocation de Joe Biden, ou de son fils Hunter.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Palamunitan le 29.01.2020 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vieille "mal-baisée" Pelosi au bord de l'abîme.

  • luis le 29.01.2020 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très bon president Mr trump je le encourage.

  • Ronaldo 1998 le 29.01.2020 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Acquittement vous dites?? C est le plus gros coupable qui existe sa doit être un prédateur sexuelle sauf que avec l argent tous est permis un manipulateur

Les derniers commentaires

  • Evidemment le 29.01.2020 15:55 Report dénoncer ce commentaire

    On n'en attendait pas moins de leur part

  • Palamunitan le 29.01.2020 15:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vieille "mal-baisée" Pelosi au bord de l'abîme.

  • FullmétalJF d'URSS/Russie le 29.01.2020 14:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Président a tous les droits, il faut l'acquitter immédiatement !!!

    • Censuré 57 le 29.01.2020 14:39 Report dénoncer ce commentaire

      Vous confondez Président et Roi/Empereur (Ou Tsar si cela vous parle plus)

  • luis le 29.01.2020 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très bon president Mr trump je le encourage.

  • Ronaldo 1998 le 29.01.2020 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Acquittement vous dites?? C est le plus gros coupable qui existe sa doit être un prédateur sexuelle sauf que avec l argent tous est permis un manipulateur