Aux États-Unis

20 janvier 2020 21:45; Act: 21.01.2020 10:06 Print

Les avocats de Trump évoquent un procès truqué

La défense du président américain a dénoncé un «processus truqué», lundi, à la veille de l'ouverture du procès en destitution.

Sur ce sujet
Une faute?

Les avocats de Donald Trump ont appelé lundi le Sénat américain à «acquitter immédiatement» le président des États-Unis, à la veille de l'ouverture des débats, à son procès historique en destitution.

Le milliardaire républicain, qui n'est pas personnellement appelé à comparaître, devait lui s'envoler dans la soirée pour Davos, en Suisse, où il pourra se montrer au travail avec l'élite économique mondiale, au moment où les sénateurs auront son destin en main.

Lundi, il a de nouveau accusé sur Twitter les démocrates d'avoir fait preuve de «ZÉRO impartialité» dans l'enquête de la Chambre des représentants, où ils sont majoritaires.

Cette enquête a abouti en décembre, avec les seules voix démocrates, à la mise en accusation pour abus de pouvoir et entrave au travail du Congrès du 45e président des États-Unis - le troisième seulement à subir l'affront d'un procès en destitution, après Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1999.

Donald Trump est accusé d'avoir demandé à l'Ukraine d'enquêter sur son potentiel adversaire à la présidentielle américaine de novembre, Joe Biden. Et d'avoir fait pression sur Kiev en conditionnant notamment une aide militaire cruciale à l'annonce d'une telle enquête.

Le procès s'est ouvert jeudi par la prestation de serment de sénateurs en tant que jurés, mais entrera dans le vif du sujet mardi à 13h (18h GMT) sous la présidence du chef de la Cour suprême John Roberts.

L'équipe légale du président a soumis lundi au Sénat son argumentaire de défense, un mémorandum de 110 pages dans lequel elle dénonce un «processus truqué» qui a abouti à «une perversion dangereuse de la Constitution» - dans les pas de Donald Trump qui affirme depuis des mois faire l'objet d'une «chasse aux sorcières».

«Froid dans le dos»

«Le Sénat devrait rejeter l'acte d'accusation et acquitter le président immédiatement», estiment ses avocats. Selon eux, les chefs d'accusation sont «inconsistants» car «ils ne comportent aucun crime ou violation de la loi» et ne sont donc pas passibles de destitution.

«Le président n'a rien fait de mal», insistent-ils. Pour les démocrates chargés d'assumer le rôle des procureurs, le président affirme ainsi «que le Sénat ne peut pas le destituer même si les accusations contre lui sont prouvées».

«C'est une affirmation qui fait froid dans le dos, et est totalement fausse», déplorent-ils dans un document également soumis lundi, estimant que l'attitude de l'ex-magnat de l'immobilier «souligne seulement la menace persistante qu'il représente pour la nation s'il est autorisé à rester en fonction».

En réalité, l'acquittement semble pratiquement assuré pour Donald Trump, grâce à la majorité républicaine du Sénat qui fait bloc derrière lui. La durée des débats reste en revanche en suspens.

«Nous tentons de démontrer que ces chefs d'accusation sont clairement infondés, donc il ne devrait même pas y avoir besoin de poursuivre plus avant, ils pourraient être rejetés dès le début», a expliqué à la presse, une source proche de l'équipe de défense de la Maison-Blanche.

«Accusation infondée»

Mais elle a a refusé d'entrer dans le détail de sa stratégie. À la veille du jour J, en effet, le plus grand flou plane encore sur le déroulement et le timing du procès, qui devrait d'ailleurs démarrer par des votes pour fixer la procédure.

Selon des membres du camp présidentiel, l'influent Mitch McConnell, chef de la majorité républicaine au Sénat, souhaite imposer des débats à marche forcée, bien décidé à offrir à Donald Trump l'acquittement rapide qu'il espère.

Au programme, d'après ces sources, il y aurait donc deux journées de douze heures pour l'accusation et autant pour la défense afin qu'elles exposent leur argumentaire, puis 16 heures de questions des sénateurs, soumises par écrit au président de la Cour suprême. Ce n'est qu'après cette première phase que Mitch McConnell entend mettre aux voix la question cruciale des témoins.

Les démocrates réclament en effet que quatre acteurs-clés de l'affaire ukrainienne soient convoqués à la barre, dont le chef de cabinet de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, et l'ex-conseiller à la sécurité nationale, John Bolton.

Mais pour cela, ils doivent remporter à chaque fois un vote, ce qui s'annonce difficile au regard du rapport de forces au Sénat, où les républicains disposent de 53 élus sur 100.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoComent le 20.01.2020 22:46 Report dénoncer ce commentaire

    On peut être la pire des crapules tant qu'on a l'argent ou le pouvoir ...triste mais tellement vrai

  • Vladimir Norbysky le 21.01.2020 15:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux ! Les congressistes doivent arrêter, le Président a tous les droits, désolé !

  • julie le 21.01.2020 00:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le théâtre continu

Les derniers commentaires

  • Vladimir Norbysky le 21.01.2020 15:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux ! Les congressistes doivent arrêter, le Président a tous les droits, désolé !

  • Le Belge, une fois le 21.01.2020 07:04 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est truqué depuis qu'il est là.

    • julie le 21.01.2020 11:33 Report dénoncer ce commentaire

      avant aussi

  • bonsens le 21.01.2020 03:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Abus de finance publique

  • fbrce le 21.01.2020 02:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il va s’en sortir... et pire... être réélu,...triste monde dans le quel on vit!!!

    • superpapa le 21.01.2020 15:35 Report dénoncer ce commentaire

      Pire ah bon ? C'est le meilleur président américain depuis des lustres...soyez honnete et regardez son bilan et sa politique étrangère notemment avec la Russie, la Chine et surtout la Corée du Nord....mais bon si bfmtv à dis qu'il est pas gentil c'est que çà doit être vrai....

  • julie le 21.01.2020 00:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le théâtre continu