Selon l'OMS

22 janvier 2020 22:51; Act: 23.01.2020 16:26 Print

Les cigarettes électroniques sont nocives

L'Organisation mondiale de la Santé estime que les vapoteurs ne sont pas à l'abri de problèmes de santé, notamment les adolescents et les femmes enceintes.

storybild

Certains experts ont critiqué le rapport de l'OMS, y voyant un «militantisme contre le vapotage».

Sur ce sujet
Une faute?

Les cigarettes électroniques sont à coup sûr nocives tant pour les vapoteurs que pour ceux exposés à leurs fumées, qui peuvent causer des dommages aux fœtus et aux cerveaux des adolescents, a mis en garde dans un rapport l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). «Il n'y a aucun doute qu'elles sont dangereuses pour la santé», a conclu cette institution spécialisée de l'ONU, tout en soulignant qu'«il est trop tôt pour fournir une réponse claire sur l'impact à long terme de leur utilisation ou de l'exposition à celles-ci».

Dans le rapport sur ces cigarettes électroniques qu'elle a rendu public en début de semaine sous forme de questions-réponses, l'OMS relève à cet égard qu'il n'y a pas assez de preuves selon lesquelles elles aident les consommateurs de tabac à arrêter de fumer. Les vapoteurs sont même davantage susceptibles de fumer des cigarettes conventionnelles, note-t-elle.

L'addiction de la nicotine

Ces appareils «sont particulièrement risqués» pour les adolescents, a poursuivi l'OMS, dont les mises en garde sont plus fortes que celles qu'elle avait initialement lancées en 2019. «La nicotine est hautement addictive et les cerveaux des jeunes gens se développent jusqu'à leurs 25e année environ», a-t-elle averti dans ce document, insistant sur les «effets dommageables à long terme» liés à l'exposition à cette substance le plus souvent contenue dans les cigarettes électroniques.

Celles-ci créent «des risques significatifs pour les femmes enceintes car elles peuvent altérer le développement du fœtus», écrit encore l'OMS. Vapoter accroît en outre les risques de contracter des maladies cardiaques ou d'être victime de complications pulmonaires, poursuit-elle.

Vapeur passive

Les cigarettes électroniques «font courir des risques à leurs utilisateurs et à ceux qui ne les utilisent pas», assure cette organisation, qui exige notamment que leur usage soit solidement encadré avec en particulier une interdiction de les vendre aux jeunes et de s'en servir dans les lieux de travail confinés ainsi que dans les espaces publics. L'exposition aux fumées sortant de ces appareils est également dangereuse, avec la présence de «substances toxiques, dont le glycol, qui est utilisé dans la fabrication de l'antigel».

Le rapport de l'OMS a suscité la colère de certains experts, à commencer par Peter Hajek, le chef de l'Unité de recherche sur la dépendance au tabac à l'Université Queen Mary de Londres, qui y a vu un «militantisme contre le vapotage» et de nombreuses erreurs. Ses auteurs «devraient assumer la responsabilité du recours à une désinformation flagrante pour empêcher les fumeurs de passer à une option bien moins risquée», à savoir les cigarettes électroniques, a-t-il estimé.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Steph le 23.01.2020 07:07 Report dénoncer ce commentaire

    Desonformation quand tu nous tiens.

  • luxo le 22.01.2020 23:16 Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons été capable d'interdire un herbicide, alors ayons le courage d'interdire toutes les cigarettes en public, y compris les trottoirs, les arrêts de bus, les gares, les terrasses, et même devant les portes des restos et des hosto. Recyclons les anciennes cabines téléphones pour les transformer en fumoir individuel. Et obligeons les fumeurs à fermer les fenêtres de leurs voitures s'il fument à l'intérieur.

Les derniers commentaires

  • Steph le 23.01.2020 07:07 Report dénoncer ce commentaire

    Desonformation quand tu nous tiens.

  • luxo le 22.01.2020 23:16 Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons été capable d'interdire un herbicide, alors ayons le courage d'interdire toutes les cigarettes en public, y compris les trottoirs, les arrêts de bus, les gares, les terrasses, et même devant les portes des restos et des hosto. Recyclons les anciennes cabines téléphones pour les transformer en fumoir individuel. Et obligeons les fumeurs à fermer les fenêtres de leurs voitures s'il fument à l'intérieur.