Manifestations

17 août 2019 14:29; Act: 17.08.2019 14:31 Print

Les divisions s'accentuent à Hong Hong

Des milliers de manifestants pro-démocratie défilaient à nouveau samedi à Hong Kong. Parallèlement, des milliers de partisans pro-gouvernementaux se sont rassemblés dans un parc.

La grande manifestation pro-démocratie est attendue dimanche à Hong Kong.

Sur ce sujet
Une faute?

Des milliers de manifestants pro-démocratie défilaient à nouveau samedi à Hong Kong malgré la pluie, lors d'un week-end test pour la popularité de leur mouvement, tandis que les craintes s'intensifient sur les intentions de Pékin. Parallèlement, des milliers de partisans pro-gouvernementaux, dont beaucoup agitaient des drapeaux chinois, se sont rassemblés dans un parc pour condamner le mouvement pro-démocratie et soutenir la police, illustration frappante des divisions qui s'accroissent dans la ville.

Dix semaines de protestations ont plongé le centre financier international dans la crise, la Chine continentale dirigée par les communistes adoptant un ton de plus en plus dur, y compris en qualifiant les actions les plus violentes des manifestants de «quasi-terroristes». Les militants pro-démocratie ont prévu deux rassemblements, samedi et dimanche, pour montrer à Pékin et aux dirigeants non élus de la ville que leur mouvement bénéficie toujours d'un large soutien public, malgré des approches de plus en plus violentes d'une minorité d'éléments radicaux.

Une intervention militaire serait une «grosse erreur»

Mardi, les manifestants avaient bloqué l'embarquement des passagers à l'aéroport de la ville et ensuite agressé deux hommes qu'ils accusaient d'être des espions chinois. Ces images ont terni un mouvement qui s'en était pris jusque-là principalement à la police ou aux institutions gouvernementales, mais elles ont déclenché un examen de conscience parmi les protestataires.

La propagande de Chine s'est aussitôt emparée de ces violents dérapages, les médias d'État s'empressant de diffuser un déluge d'articles, d'images et de vidéos sur le sujet. Ils ont également diffusé des images de soldats chinois et de transports de troupes blindés de l'autre côté de la frontière, à Shenzhen. Washington a prévenu Pékin qu'une intervention militaire serait une «grosse erreur», tandis que les experts estiment qu'elle serait un désastre économique et en terme d'image pour la Chine.

(L'essentiel/afp)